Mardi 26 octobre 2021
Kuala Lumpur
Kuala Lumpur
TEST: 2265

Jean-Yves Gicquel : "Homme de terrain, proche de mes compatriotes"

Par Nathalie Bhoyrub | Publié le 16/05/2021 à 15:20 | Mis à jour le 19/05/2021 à 16:43
Jean-Yves Gicquel élection consulaire

Jean-Yves Gicquel est tête de liste de l'Alliance Solidaire des Français de Malaisie et de Brunei, avec mention facultative soutenue par l’ASFE-Alliance Solidaire des Français de l’étranger. Il revient avec nous sur son programme. 

Pouvez-vous vous présenter en quelques phrases ?

Je m’appelle Jean-Yves Gicquel et suis originaire de Bretagne. Après plusieurs expatriations en Allemagne, en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, je me suis installé en Malaisie en 1986 où j’ai d’abord dirigé un institut de langue avant de créer en 1995 une société de traduction, Gicquel Communication Services.

Comment avez-vous constitué votre liste ?

J’ai choisi comme colistiers des françaises et des français désireux de servir et installés en Malaisie depuis de nombreuses années car j’attends de leur part un engagement sur le long-terme bien au-delà de l’élection.

Quel est selon vous le plus grand défi auquel font face les Français de Kuala Lumpur ?

Je m’inquiète pour notre Lycée Henri Fauconnier fortement affecté dans ses effectifs suite à la crise de la COVID-19. Cela représente un défi financier qu’il faudra affronter avec le soutien de tous les autres acteurs de notre communauté, y compris l’Ambassade, la Chambre de Commerce Franco-Malaisienne et les Conseillers du Commerce Extérieur.

Pouvez-vous nous détailler les grands axes de votre programme ?

Ma mission de conseiller des Français de l’étranger s’exerce sur trois axes principaux :

Avant tout, je me considère comme un homme de terrain, proche de mes compatriotes et toujours prêt à répondre à une question, à un besoin ou à un problème. J’ai eu maintes fois l’occasion dans le passé de visiter des patients à l’hôpital, d’assister des français connaissant des difficultés avec l’Immigration, de traiter avec la police lors d’incidents avec les autorités locales… et je compte me rendre encore plus disponible durant les 5 années à venir.

Il est aussi vital pour moi d’entretenir des relations de confiance et de respect mutuel avec le personnel du Consulat. La crise de la  COVID-19 impose des mesures sécuritaires plus strictes qu’avant mais cela ne doit en aucun cas pénaliser nos concitoyens dans leurs démarches administratives. Comme bénévole aux commissions administrative et de la sécurité, je côtoie régulièrement la Consule et son équipe et communique sur tous les sujets qui intéressent nos concitoyens. J’attache une grande importance à ce rôle d’intermédiaire entre l’Ambassade et les membres de notre communauté.

Finalement, je compte aussi faire remonter vers nos députés et nos sénateurs des français de l’étranger, nos observations et réflexions sur les difficultés de nos compatriotes. En tant que membre de l’Alliance Solidaire des Français de l’Etranger en Malaisie et au Brunei, je communique régulièrement avec notre présidente et Sénateur, Mme Evelyne Renaud-Garabedian. Avec les autres parlementaires, elle est en mesure de transformer nos débats sur les questions de sécurité, protection sociale, scolarité des enfants, fiscalité, retraite … en textes de loi, améliorant concrètement les conditions de nos compatriotes à l’étranger.

Pour en savoir plus sur les élections consulaires et les autres listes : Elections consulaires : modalités de vote et candidats à Kuala Lumpur.

Nathalie Bhoyrub

Nathalie Bhoyrub

Responsable de la rédaction de Kuala-Lumpur et globe-trotteuse aguerrie. Après des expériences professionnelles entre New-York, Londres et Paris, je quitte l’Hexagone en 2020 pour entamer un nouveau chapitre de ma vie en Malaisie
0 Commentaire (s) Réagir