Lundi 24 septembre 2018
Johannesburg
Johannesburg
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Hertex, quand le caractère familial ne s'affiche pas mais se ressent

Par Lepetitjournal Johannesbourg | Publié le 24/05/2018 à 20:47 | Mis à jour le 24/05/2018 à 21:00
The Herrmann family, hertex, business, dora de jurancourt, amandine robin, livre, société, afrique du sud, johannesburg, publication, françaises, france

Quand Hertex fut créé en 1987 par Peter et Coba Herrmann, le couple ne se doutait pas que l’entreprise allait devenir près de 30 ans plus tard le plus gros fabricant et importateur de textiles en Afrique du Sud.

 

Arrivés humblement à 20 ans d’Allemagne, Peter et Coba Herrmann créent leur petite entreprise de textile dans la banlieue de Cape Town car Peter est ingénieur textile de formation. Aujourd’hui Hertex possède 14 showrooms et boutiques à travers tout le pays, exporte à l’international et emploie plus de 200 personnes. Les trois filles du couple travaillent dans l’entreprise. Carla est à la tête de la direction financière et des opérations, Pauline gère les ressources humaines et Katrin, que nous avons rencontrée pour l’écriture de notre livre, dirige les ventes et le marketing du groupe. En fonction de leurs formations et de leurs expertises, chacune a choisi un aspect de l’entreprise à gérer et a donc son propre territoire d’expression. Toutes les trois ont fait des études et stages à l’étranger dans le but d’intégrer à terme l’entreprise familiale. En la rejoignant, elles ont dû y faire leurs preuves en commençant au plus bas de l’échelle. Un cas rare en Afrique du Sud où généralement les héritiers ne sont pas formés spécifiquement pour reprendre les rênes des entreprises familiales. En général, ils se contentent de rejoindre l’entreprise familiale s’ils en ressentent la nécessité ou l’envie.

 

Dans le cas d’Hertex, les trois filles ont un respect et une admiration sans borne pour leur père, fondateur. Non seulement formées, elles ont aussi eu cette volonté personnelle de prolonger l’oeuvre de leur père dont elles sont si fières. Katrin l’exprime ainsi: “Nous sommes très fières de notre famille et de ce que nous sommes devenus en tant que famille. Pour mon père, sa famille était sa priorité. Nous sommes l’extension de son oeuvre et prolongeons simplement ce qu’il a réussi.” La famille est extrêmement soudée, les relations simples et faciles, les week-ends et vacances se passent ensemble. La frontière entre vie privée et professionnelle paraît presque gommée mais Katrin nous met en garde: “Au travail, on choisit la casquette que l’on porte. On endosse un rôle professionnel et on traite des sujets liés à l’entreprise. En week-ends, on parle de nos histoires de famille. On ne mélange pas les genres.” Il se dégage ainsi de cette famille une grande sérénité et une certaine force. Un réel atout pour le long terme. Les trois soeurs sont très claires sur leur priorité : la famille. Même si Hertex continue de grandir et a des ambitions de croissance très fortes, leur priorité sera de rester une entreprise familiale et de privilégier ces liens simples et authentiques, ce qui correspond au souhait initial de leur père Peter. Entre entreprise et famille, les Herrmann choisissent la famille. 

 

Cette force des liens se ressent jusque dans le magasin où lorsque le consommateur franchit la porte, une atmosphère conviviale et chaleureuse l’enveloppe. On se sent comme chez soi dans un magasin Hertex, avec un café ou dans leur restaurant au centre du lieu comme une cuisine conviviale où chacun aime à se retrouver. Les bureaux sont en général en mezzanine, ouverts sur l’étage inférieur pour renforcer cette convivialité. “La famille est l’expression de la convivialité et de l’intimité. Chez Hertex, on veut être corporate sans perdre notre âme de famille. C’est ce qu’on souhaite recréer dans l’atmosphère de nos showrooms de sorte que nos consommateurs ne se sentent pas intimidés” nous explique Katrin.

 

Donc pas de mise en avant de la famille dans les communications de l’entreprise mais un caractère familial qui se ressent à travers l’expérience client en magasin et dans les showrooms. Dans le secteur du retail en Afrique du Sud, c’est souvent la façon dont les entreprises familiales ont choisi d’exprimer leur caractère familial : elles laissent le consommateur le ressentir plus qu’elles ne cherchent à l’affirmer. 

 

Ce portrait fait partie d’une trentaine de portraits de famille abordés dans le livre Embracing paradoxes in South African family businesses écrit à quatre mains par Amandine Robin et Dora Jurd de Girancourt. Le livre est disponible en librairie, notamment chez Exclusive Books Sandton (Joburg) ou Waterfront (Cape Town) ou sur commande directement auprès des auteurs (amandine@mattersltd.com ou dora@mattersltd.com).
 

lepetitjournal.com johannesbourg

Lepetitjournal Johannesbourg

Lepetitjournal.com de Johannesbourg est le journal des français, francophones et francophiles à Johannesburg. Des news en français sur l'actualité et la culture sud africaine, le réseau francophone, les sorties et autres informations insolites.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Beyrouth Appercu
FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER

Amal Lakrafi lance la 1ère "élection de députés juniors"

Amal Lakrafi, députée de la 10ème circonscription des Français établis hors de France, lance le concours ‘’Election de députés juniors’’ destiné aux jeunes Français de 13 à 17 ans.