Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

Des détenteurs du permis d’exemption du Zimbabwe fâchés !

Vendredi 01 décembre, était annoncé une extention possible de deux ans pour les titulaires du permis d'exemption du Zimbabwe et du Lesotho, sous conditions. Indignés, les détenteurs de ZEP protestent!

Annonce d'une extention des permis ZEP sous conditionsAnnonce d'une extention des permis ZEP sous conditions
Écrit par Maeva Dewas
Publié le 4 décembre 2023, mis à jour le 4 décembre 2023

Le ministre des Affaires intérieures, Aaron Motsoaledi, a annoncé une extension de deux ans pour les titulaires de permis d'exemption du Zimbabwe et du Lesotho, leur permettant de travailler, étudier et vivre en Afrique du Sud jusqu'au 29 novembre 2025. Cette prolongation s’appliquerait globalement à 178 000 détenteurs de ZEP et 54 653 ressortissants du Lesotho.

Une annonce sous conditions

Une condition de la prolongation de ce permis pour les ressortissants concernés est qu'ils ne peuvent pas effectuer de demande de résidence permanente, par la suite. Une autre condition de l'extension est que les détenteurs de permis ne peuvent pas changer leur statut d'immigrant en Afrique du Sud pendant la durée de validité du permis ; ce nouveau permis n'étant pas renouvelable.

Des titulaires du ZEP indignés

Concernant la première condition, indignés, les titulaires du permis d'exemption zimbabwéen (ZEP), affirment que la loi leur permet pourtant de demander la résidence permanente après cinq ans passés dans le pays.

Une affaire judiciaire est déjà en cours au Tribunal supérieur de Pretoria pour contraindre le ministère des Affaires intérieures à retirer cette condition, afin que ces titulaires du ZEP, dont la plupart sont en Afrique du Sud depuis plus d'une décennie, puissent demander la résidence permanente.

Sujets du moment

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024