Jeudi 22 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

FIÈVRE - Pas de panique, suivez les conseils

Par Lepetitjournal Jakarta | Publié le 07/11/2016 à 21:00 | Mis à jour le 07/01/2018 à 01:37

 

 

 

 

En Indonésie, le moindre accès de fièvre peut prendre des proportions importantes. Les parents paniquent vite, nous perdons nos réflexes habituels? Pour relativiser et prendre les mesures appropriées, le Docteur Amélie Renaud revient sur quelques règles de base et conduites à tenir. 

 

La bonne mesure

On parle de fièvre quand la température du corps est supérieure à 38°c. Quand la température est prise sous le bras il faut ajouter 1°C à la mesure, quand elle est prise dans la bouche ou dans l'oreille, il faut ajouter 0,5°C. Quand elle est prise dans le rectum ou sur la tempe, on n'ajoute rien.

Un signe positif

La fièvre est produite par le corps dans un but précis : ralentir la vitesse de multiplication des micro-organismes (bactéries, virus?) qui supportent mal la hausse de température corporelle. Elle permet de stimuler l'immunité à savoir la fabrication et le transport accélérés de globules blancs, anticorps. La fièvre est donc un signe de défense de l'organisme.  Par conséquent, en cas de fièvre il faut réagir et en chercher la cause plutôt que de chercher à la  faire baisser à tout prix. Dans la majorité des cas, elle est dûe à une infection. La nature de cette infection est à identifier rapidement, afin de savoir si elle relève d'un traitement spécifique ou non.

Quand aller chez le médecin

Chez le nourrisson 

bébé de moins d'un mois+ fièvre= hospitalisation

bébé de 1 à 3 mois+ fièvre= consultation médicale en urgence.

bébé de 4 mois à 2 ans+ fièvre= consultation médicale dans les 48h, ou moins de 48h si le bébé montre d'autres signes inquiétants. 

Chez l'enfant, l'adolescent et l'adulte (sans antécédent médical c'est-à-dire sans fragilité, en excluant les femmes enceintes et les personnes âgées, qui elles, devront consulter plus rapidement que les autres) 

Si la fièvre est isolée, s'il n'y a pas d'autres signes et qu'elle est bien supportée, sans déshydratation et en-dessous de 40°c, on peut attendre 48h à 72h puis consulter un médecin si la fièvre persiste au-delà. Cas particulier: si la personne a voyagé récemment dans une zone où sévit le paludisme, il faut consulter en urgence.

Si la fièvre est associée à des vomissements, il faut consulter sans attendre pour éliminer chez l'enfant une otite, une pneumopathie, une angine?

Si la fièvre est associée à des maux de têtes inhabituels ou intenses ou rendant la nuque raide, il faut consulter en urgence. 

Si la fièvre est associée à des diarrhées glairo-sanglantes ou des douleurs abdominales importantes, consulter rapidement également.

Si la fièvre est associée à une éruption cutanée , il faudra consulter dans les 48h.

Si la fièvre est associée à un essoufflement, consultez en urgence.

Faire baisser la température

La fièvre ayant une utilité, il n'est pas conseillé de la faire baisser systématiquement. Seuls les cas de fièvre mal supportée entrainant des maux de tête et/ou une grande fatigue et/ou une déshydratation et/ou une agitation?) doivent entraîner la prise d'un antipyrétique, médicament ayant pour but de faire baisser la température.

Les médicaments antipyrétiques recommandés en première intention sont le paracétamol ou le panadol. Puis en deuxième intention pour plus d'efficacité les anti- inflammatoires ou l'aspirine à prendre en alternance avec le traitement de première intention. Mais attention, car ces derniers comportent plus de risques d'effets indésirables comme les saignements, les allergies, les douleurs digestives ou la baisse de l'immunité.

En homéopathie, Belladona 9 CH est indiqué pour une fièvre élevée associée à des rougeurs et des sueurs. Aconit 9 CH est indiqué pour une fièvre élevée avec pâleur, frissons, agitation, peau sèche. Ferrum phosphoricum 9 CH sera indiqué pour une fièvre modérée. Gelsemium 9 CH pour une fièvre avec des courbatures et une grande fatigue. 

Quelques mesure simples

En attendant la disparition de la fièvre, il est conseillé de se découvrir, s'envelopper de linges mouillés, prendre un bain (la température de l'eau ne devant pas être à plus de 2°c en dessous de la température du corps pour éviter un choc thermique). En parallèle de ces mesures, une hydratation importante est indispensable pour compenser les pertes d'eau dues à la fièvre et à l'infection. Les bébés étant particulièrement vite déshydratés, il faut surveiller qu'ils aient des urines en quantité normale, la fontanelle non creusée, un poids stable?, et ne pas hésiter à utiliser les solutés de réhydratation oraux. Le repos est également indispensable et la prise de vitamine C est indiquée pour lutter contre l'infection. 

 Et pour finir, en cas de doute, mieux vaut consulter trop tôt que trop tard?

Docteur Amélie Renaud (www.lepetitjournal.com/jakarta) mardi 8 novembre 2016

 

lepetitjournal.com jakarta

Lepetitjournal Jakarta

L'édition de Jakarta de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet