Samedi 26 septembre 2020

Un Français transforme sa ligne de production pour faire des masques.

Par Valérie Pivon | Publié le 01/04/2020 à 21:30 | Mis à jour le 08/05/2020 à 08:50
masque transformation Indonesie

Installé depuis 12 ans à Surabaya, Willy Stevens gère une usine de maroquinerie. Face à l’arrêt des commandes, il lui faut trouver une solution pour permettre à ses 120 employés d’avoir un salaire à la fin du mois. Il vient de transformer sa ligne de production pour fabriquer des masques. 

 

Les clients de Willy Stevens sont principalement européens et américains. A cause de la pandémie, toutes les commandes ont été suspendues. « Nous produisons de la maroquinerie et faisons aussi des intérieurs d’hélicoptères. Aujourd’hui, 120 employés se retrouvent donc sans travail et par conséquent sans salaire. La trésorerie de la société ne nous permet pas de tenir très longtemps. Mes employés sont venus me voir très inquiets car pour eux, pas de salaire, c’est tout qui s’arrête. »

Il lui faut donc trouver une solution pour permettre à ses employés d’avoir un salaire ; il y a un savoir-faire dans cette usine, il faut l’utiliser. L’équipe se renseigne sur la possibilité de faire des masques qui manquent cruellement en Indonésie. Ils étudient des modèles, trouvent des matériaux qui filtrent disponibles en Indonésie.

Deux types de masques :

 

masque protection indonesie

 

Willy Stevens nous explique : " Ces modèles ne sont pas encore certifiés, nous les avons envoyés en France, notre usine là-bas s’occupent de faire les tests en laboratoire. Ces masques ne peuvent être utilisés dans les hôpitaux mais ils peuvent être utilisés en supermarchés par le personnel, par tout-un-chacun pour sortir et faire ses courses, par des personnes qui doivent être en contact avec le public. Ils sont lavables. Nous avons déjà livré plusieurs compagnies en Indonésie."

 

 Mon but n’est pas de gagner de l’argent mais faire en sorte que je puisse payer mon personnel à la fin du mois. Le travail est organisé par équipe et nous allons avoir recours au temps partiel afin que chacun puisse avoir un salaire. 

 

L’usine a déjà commencé à produire : « nous pouvons aller jusqu'à 10.000 masques / jour, capacité que nous devrions atteindre la semaine prochaine. Il nous sera difficile de produire plus, nous avons 25 machines à coudre. Ces masques sont livrables sur toute l’Indonésie.»

Un hôpital de Surabaya a contacté la société afin de lui demander de fournir des combinaisons de protection. Les modèles sont à l'étude ; encore une fois, ces combinaisons ne pourraient pas être employées en salle d'opération, mais seraient utiles pour toutes les activités annexes.

 

Si vous souhaitez plus d’informations, vous pouvez contacter - Société Laurige-Asia - Willy Stevens par WA : + 62 811 18 35 175

masque protection indonesie

 

Nous vous recommandons

Valerie Pivon

Valérie Pivon

Expatriée depuis plus de 20 ans en Asie dont 14 ans en Indonésie, guide au musée national de Jakarta. C'est avec plaisir que je partage avec les lecteurs du Petitjournal.com ma passion pour l'archipel indonésien.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Francfort Appercu
INTERVIEW

Philippe Jacq : « Le théâtre est un grand vecteur de culture »

Ses apparitions remarquées sur le petit écran et au théâtre en France et en Allemagne ne nous ont pas laissés indifférents. Il revient sur scène avec « Le Bonheur » à Francfort et Wiesbaden. Entretien