Lundi 12 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Nos jeunes talents – Gael Julien et la passion du karting

Par Valérie Pivon | Publié le 21/03/2018 à 23:30 | Mis à jour le 28/03/2018 à 02:20
Photo : Gael Julien
GaelJulien_Jakarta_Karting_Indonesie

Nos jeunes talents en Indonésie est une série qui a pour but de mettre en valeur les sportifs, artistes, musiciens francophones de moins 18 ans. Le premier article est consacré à Gael Julien vice-champion d’Indonésie 2017 en karting.

 

S’il en est qui rêvent de devenir Ronaldinho ou Neymar, Gael Julien penche plutôt pour Sebastien Vettel ou Barrichello pilote de formule 1 qu’il a eu la chance de rencontrer lors du championnat du monde de Karting en Italie en octobre 2017, auquel il a participé dans la catégorie Mini-Rok.

Gael est né en 2005, est scolarisé au Lycée français de Jakarta. C’est un ado bien dans ses baskets et lorsqu'on l'écoute on ne peut être qu’impressionné par sa passion du karting. Sport qu’il pratique depuis 3 ans et dans lequel il excelle car il a déjà participé au championnat du monde de karting qui s’est déroulé à Lonatoen Italie en 2017.

Lorsque l’on lui demande d’où vient cette passion. Il nous répond qu’il a bien sûr joué au foot mais que les voitures et le sport automobile l’ont toujours attiré. C’est donc tout naturellement qu’il a commencé le karting sur le circuit international de Sentul. Il est très vite repéré par la marque Intrepid. Un programme d’entrainement  lui a été proposé dans le cadre de Intrepid Driver Program. On lui fournit un châssis, un moteur 60 cm3 qui correspond à la catégorie Mini-Rok pour les moins de 13 ans. Gael élève de classe de 5eme est très organisé, car il consacre le vendredi après-midi à ses devoirs. Les entrainements ayant lieu chaque samedi à Sentul, les courses se déroulent le dimanche. Et quand il n’y a pas d’entrainement, Gael s’entraine sur un simulateur de course à la maison.

Il est aujourd’hui en tête du championnat d’Indonésie. En mars aura lieu à Singapour une course test pour lui car les points remportés lors de l’épreuve comptent pour le championnat d’Asie qui regroupe l’Indonésie, la Thaïlande et Singapour. Gael a pour objectif également le championnat d’Asie Pacifique qui se tiendra à Macau en décembre mais espère être à nouveau sélectionné pour participer au championnat du monde 2018.

Lorsque l’on lui demande ce que lui a apporté cette première participation à ce championnat en Italie, avec son analyse de sportif, il reconnaît que cette expérience a été très enrichissante. Il a pu se comparer à des sportifs du monde entier. « En Europe les pilotes sont plus agressifs sur la piste, on sent les tactiques des équipes qui entourent le pilote ». « Les conditions météos en Italie en octobre étaient un avantage pour moi nous avions moins chaud mais c’était un peu difficile pour mes camarades indonésiens».

Et pendant la course à quoi pense Gael ? Il se concentre, fait le vide, visionne le circuit. Il est soutenu par un coach mais le meilleur soutien c’est Sylvain son père qui le suit sur les courses.

Dans la chambre de Gael trônent 31 trophées, en fait il en a remportés 32 mais il en a donné un à son frère Gael Julien/sport/karting/championIwen. Son équipement de course, combinaison, casque, gants, cagoule, équipement de pluie sont parfaitement rangés et prêts pour la prochaine compétition.

Gael a un compte instagram sur lequel on peut suivre ses courses et déjà un grand nombre de fans le suivent. Lors de sa dernière course à Sentul une trentaine de fans l’attentaient pour avoir un autographe. Gael garde la tête froide et quand on lui parle de son avenir, tout est déjà planifié dans son esprit. L’an prochain je passe en catégorie junior, j’aimerais aller en Italie poursuivre mon entrainement car c’est en Europe que cela se passe. L’espoir d’être repéré pour avoir accès à la formule 3 antichambre de la formule 1. Une carrière dans le sport automobile d’endurance le tente également.

Dans une petite dizaine d’années Lepetitjournal.com de Jakarta ressortira peut-être la première interview du nouveau champion de formule 1. Nous souhaitons bonne chance à Gael et ne manquerons pas de le suivre dans ses prochaines compétitions.

 

Instagram: @gaeljulienofficial

 

 

thumbnail

Valérie Pivon

Expatriée depuis plus de 20 ans en Asie dont 12 ans en Indonésie, guide au musée national de Jakarta. C'est avec plaisir que je partage avec les lecteurs du Petitjournal ma passion pour l'Indonésie.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Gael Julien jeu 22/03/2018 - 00:57

Très bel article ! Merci ! 👍

Répondre