Mercredi 2 décembre 2020

Enjeux énergétiques : une société française qui agit concrètement

Par Valérie Pivon | Publié le 11/10/2020 à 22:30 | Mis à jour le 16/10/2020 à 03:51
Photo : Champ de panneaux solaires Flores
solaire énergie Indonésie DEKA

L’Indonésie a pour ambition de produire 23% de ses besoins en électricité à base d’énergie renouvelable à l’horizon 2025. Le mix-énergétique est donc au centre des intérêts industriels dans l’archipel. Green Global Venture (GGV), société française présente sur le territoire indonésien via sa succursale DEKA Global Energy (DGE), propose des installations pour produire des énergies durables ainsi que des solutions pour améliorer l’efficacité énergique. Rencontre avec Bertrand Bellan, directeur de DGE.

 

Bertrand Bellan est installé en Indonésie depuis 7 ans. Après ses études d’ingénieur en France, il arrive en 2013 en Indonésie en tant que VIE (Volontariat International en Entreprise) pour l’Institut de soudure. Pour ce passionné de nature et d’oiseaux, l’Indonésie est un vaste terrain de jeux. Bertrand développe un intérêt pour l’archipel, voyage, grimpe les volcans, apprend l’indonésien, s’intéresse à la population. A la fin de son contrat, il décide de rester en Indonésie. Une opportunité se présente à lui : il est aujourd’hui en charge de DGE, filiale d’un groupe français, spécialisée dans ls énergies renouvelables et l’efficacité énergétique.

 

Maumere et Ende - Flores, 2 hectares de panneaux solaires

panneaux solaires Flores

GGV est une entreprise spécialisée dans les énergies renouvelables. Elle a travaille sur un projet de développement de plusieurs centrales hydroélectriques, mais en Indonésie c’est dans le domaine solaire que la société se développe. La particularité de DGE (sa succursale en Indonésie) est de travailler avec des petites entités locales sur des projets de petites et moyennes tailles. En 2015, Bertrand Bellan avec son partenaire local répondent à un appel d’offres concernant un champ de panneaux solaires sur l’île de Flores. « DEKA apporte la partie technique, l’étude de faisabilité, une partie du financement. Nous travaillons également en partenariat des entreprises européennes comme avec la société Tractebel qui possède la connaissance du terrain en termes d’impact, de faisabilité et de supervision. Notre partenaire local est en charge des relations avec les autorités et également du financement» nous explique Bertrand. « Entre le début du projet et sa réalisation, quatre années se sont écoulées. L’installation en elle-même n'a nécessité que quatre mois, le plus long fut d’obtenir toutes les autorisations ».

Aujourd’hui, le projet est terminé : les panneaux solaires sont installés sur deux sites ; l’un proche de Maumere et l’autre près des lacs Kelimutu. Les 3.800 panneaux produisent 2 mégawatts ce qui correspond à 10% de la consommation totale quand la demande est au plus haut « En termes de formation, autant il y a des compétences développées dans le domaine hydroélectrique, autant il n’en existe pas encore clairement dans le domaine du solaire. Nous offrons donc une formation certifiante de plusieurs niveaux à des personnes ayant déjà des bases en électricité, un plus pour nos employés. Il y a un énorme marché pour le solaire en Indonésie. Nous avons par exemple des projets d’installation sur des toits d’usines, hôtels ou bien maison individuelle ».

 

Le décalaminage KESAKO ? Efficacité énergétique

energie solution propre Indonésie

Un autre pôle de développement de DGE est le décalaminage, procédé qui consiste à injecter un gaz (l’Oxy-Hydrogène, HHO) dans les moteurs, ce qui permet de les nettoyer du dépôt de carbone engendré par la combustion du fuel. Ce procédé permet de diminuer les émissions de gaz à effet de serre ainsi que de réduire la consommation en fuel. C’est ce que l’on nomme l’efficacité énergique : " Nous avons des contrats avec des garages pour l’entretien de véhicules de particuliers, nous travaillons par exemple dans une mine vers Surabaya, nous louons nos machines qui sont utilisées pour nettoyer les moteurs des engins et camions de chantier. Nous travaillons aussi avec des flottes de bus. À Sumatra, nos machines sont installées dans des élevages de crevettes et poissons. Ces fermes ont besoin d’avoir de l’électricité en permanence pour maintenir leur système d’aération des bassins. Il y a malheureusement beaucoup de coupures d’électricité, les fermes se sont équipées en gros générateurs. Les résultats varient selon les moteurs et les carburants utilisés. Nous pouvons atteindre 20% de consommation en moins et diminuer de 60% l'émission de gaz à effet de serre dans certain cas."

 

Un conseil pour qui voudrait s’implanter en Indonésie ?

« Pour construire quelque chose en Indonésie, il faut avant tout beaucoup de patience, avoir le bon partenaire, parler indonésien est définitivement un plus, en tout cas dans mon secteur d’activité. Il faut s’investir dans les relations avec les gens, tout passe par la relation de confiance. Par exemple, j’ai passé beaucoup de temps à Flores, j’ai pris le temps d’aller avec notre superviseur visiter les villages, rencontrer les habitants, manger et partager avec eux des moments ».

Pour en savoir plus :

L’utilisation accrue de l’énergie solaire devrait soutenir les efforts du gouvernement indonésien pour atteindre un mix énergétique de production d’énergie renouvelable de 23 % d’ici 2025, comme le prescrit la feuille de route de la Planification nationale générale de l’énergie. Le pays a clôturé 2019 avec un mélange renouvelable de 12,36 %, bien moins que l'objectif annuel de 17,5 % sur la feuille de route.

Source Business France Indonésie

 

Nous vous recommandons

Valerie Pivon

Valérie Pivon

Expatriée depuis plus de 20 ans en Asie dont 14 ans en Indonésie, guide au musée national de Jakarta. C'est avec plaisir que je partage avec les lecteurs du Petitjournal.com ma passion pour l'archipel indonésien.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Jakarta

BONNES ADRESSES

Nos 10 idées cadeaux en dehors du batik

Avec la période des fêtes qui approche, vous vous lancez dans la recherche de cadeaux pour vos proches. Vous souhaitez du beau, du bon, dans tous les sens du terme, et surtout du 100% local.