Dimanche 18 février 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Ouverture du 1er magasin Decathlon en Indonésie

Par Lepetitjournal Jakarta | Publié le 13/11/2017 à 23:30 | Mis à jour le 20/11/2017 à 08:49
Photo : Jérémie Ruppert_Directeur Decathlon Indonésie ©Mathilde.D
Decathlon/ouverture/sport/magasin/inauguration

On en parlait, on l’attendait, on s’impatientait… au sein de la communauté française de Jakarta. Il arrive enfin, le 1er espace de vente Décathlon de l’archipel ouvrira officiellement ses portes le samedi 2 décembre à Tangerang à côté du magasin Ikea.

Lorsque nous rencontrons Jérémie Ruppert, le directeur du groupe Décathlon en Indonésie, il nous avoue se sentir comme un marathonien au 39e kilomètre : “je suis content, fier et excité car la ligne d’arrivée est proche mais c’est encore beaucoup de stress “. Et pour cause, à quelques jours seulement de l’ouverture, certains rayons sont encore bien vides. 30% de la marchandise a été livrée et plusieurs containers attendent encore au port de Jakarta les dernières autorisations pour être acheminés jusqu’à Tangerang.

Dans les starting blocks

Implanté sur 2000m2, le magasin de Jakarta propose 50 sports, autant qu’un magasin français dont la taille standard est de 3500 m2. Pour ce faire, seuls les produits de marque Décathlon sont disponibles dans cet espace de vente et les approvisionnements, qui sont gérés à partir du Hub continental à Singapour, sont adaptés au marché d’Asie du Sud-Est. Ainsi, on trouvera des paires de gants pour l’hiver mais pas d’équipements de ski. Les rayons phares sont bien sûr ceux qui ont un rapport avec les activités en plein air et les sports nautiques. Trekking, course à pied, randonnée, natation, plongée, snorkeling, surf, occupent les premières allées. Si loin de l’hexagone, on s’émeut devant la célèbre tente quechua qui se déplie en un clin d’oeil et le masque de surface easybreath qui a révolutionné le snorkeling ces dernières années.

Un challenge ambitieux

Si 99% des produits actuellement mis en vente sont importés, l’enseigne ambitionne de proposer 50% de produits fabriqués localement à l’horizon 2027. Car d’ici 10 ans, Decathlon espère ouvrir une centaine de magasins dans 35 villes indonésiennes. Ceci devrait permettre une meilleure politique de prix. “Le coût de la logistique en Indonésie rend le process d’importation très cher. Aujourd’hui nous sommes à un coefficient de 1,07 par rapport aux prix de vente en France” explique Jérémie. La bonne nouvelle c’est qu’il n’y a pas vraiment de concurrence pour cette enseigne. “On a des compétiteurs qui satisfont des utilisateurs sportifs alors que la philosophie de Decathlon est de rendre accessible le sport au plus grand nombre.”

Pour le faire savoir, pas besoin de grandes campagnes publicitaires, les réseaux sociaux sont un moyen simple et efficace de se faire connaitre, ensuite c’est aux vendeurs qui sont recrutés pour leur pratique du sport et jamais pour leur CV que revient la responsabilité de conseiller et de satisfaire les clients. Ils se doivent d’être connectés avec leur communauté de pratiquants et si possible dans les quartiers proches du point de vente. Ils ont aussi à leur disposition un playground sur lequel on les incite à organiser des évènements et des démonstrations chaque week-end.

Pour ceux qui ne peuvent vraiment pas attendre le 2 décembre prochain pour découvrir ce nouvel espace dédié aux sports, un site de vente en ligne sera opérationnel à partir du samedi 18 novembre !

Lucie Pech

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com jakarta

Lepetitjournal Jakarta

L'édition de Jakarta de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 CommentairesRéagir

Communauté

ART

ALLCAPS - Un lieu unique pour célébrer l’art urbain à Bali

Si Bali ne manque incontestablement pas d’atouts, force est d’avouer que la scène culturelle y est assez pauvre en dehors de l’art traditionnel. Allcaps met à l’honneur l'art urbain.

Que faire à Jakarta ?

IDÉE SORTIE

Saint-Valentin-Sortie d’un film indonésien célébrant l’amour à Paris

Rien n’est plus beau que de célébrer la Saint-Valentin avec pour toile de fond Paris et le son de l’accordéon. Eiffel..I am in Love 2 est une occasion de découvrir le cinema indonésien et revoir Paris

Sur le même sujet