Mardi 21 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Où assister aux fêtes de Nyepi à Jakarta ?

Par Valérie Pivon | Publié le 28/02/2019 à 23:30 | Mis à jour le 28/02/2019 à 23:30
Photo : Temple Pura Amrta Jati- Cinere- Jakarta
ceremonie Nepi Jakarta Indonesie

La fête de Nyepi ou le jour du silence, jour férié en Indonésie, est principalement célébrée sur l’île de Bali. Mais il existe aussi une communauté Balinaise importante à Jakarta. Ce mercredi 6 mars, le temple de Pura Amrta Jati à Cinere au sud de Jakarta sera au centre des cérémonies de Nyepi. Rendez-vous à partir de 9 heures pour assister aux défilés de Ogoh-Ogoh, ces monstres de papier.

Nyepi et sa symbolique

Nyepi qui signifie jour du silence est une fête religieuse hindoue. Cette journée marque l'entrée dans une nouvelle année. La religion hindoue suit le calendrier hindou saka, il diffère de 78 ans avec le calendrier grégorien, nous entrons donc en l’an 1941. Cette célébration est l'occasion de nombreuses cérémonies qui se déroulent sur plusieurs jours.

Melasti : cérémonie de purification

 

Les jours précédents Nyepi, une première cérémonie de purification appelée Melasti se déroule ; vêtus de blanc, les fidèles se rendent au bord de la mer ou dans les sources naturelles. Ils prient afin de se purifier le corps et l'âme. Les maisons et les jardins sont aussi nettoyés de tous les mauvais esprits avec de l'eau rapportée des temples.

 

Les Ogoh-Ogoh, monstre de papier

nyepi ceremonie Bali

 

Depuis le début du mois, des statues de papier mâché représentant des monstres sont fabriquées dans chaque banjar, appellation pour les communes sur l'île de Bali mais aussi à Jakarta où il existe deux banjar : l'un au sud et l'autre au nord. Ce sont les fameux Ogoh-Ogoh. Les veilles de Nyepi, des défilés de ces statues de papier ont lieu dans toute l'île, mais aussi sur les flancs du Bromo et à Jakarta où vivent des communautés balinaises. Les Ogoh-Ogoh sont portés par une quinzaine d'habitants sur des tours de bambou. Des bruits de tambours, casseroles, pétards les accompagnent. Le but est de perturber les mauvais esprits afin de leur faire quitter les lieux. Ces statues sont ensuite brûlées ou abandonnées.

 

Le silence, source de renouveau

 

Nyepi est la fête la plus importante pour les Balinais. C'est un moment de recueillement, de méditation, de retour aux sources nécessaire pour commencer une nouvelle année. La vie reprend normalement son cours le lendemain. Le jour de Nyepi, le silence s'impose à tous afin que les démons ne trouvent aucune âme à perturber. L'harmonie est ainsi acquise pour une nouvelle année. Cette journée est très règlementée : de 6h du matin à 6h le lendemain, aucune activité n'est permise. On se lève tôt pour cuisiner car on ne peut utiliser l'électricité après le lever du jour, on ne sort pas, on ne joue pas, on reste chez soi. Les ports et aéroport sont fermés. Seules, les ambulances et les femmes se rendant à l'hôpital pour accoucher peuvent se déplacer. Un silence quasi total règne sur l'île. Les oiseaux et les coqs ont tout de même le droit de perturber cette journée.

 

À Jakarta, ce silence est seulement respecté par la communauté balinaise, le jour est férié.

 

À savoir :

 

Si vous séjournez à Bali, vous ne pourrez pas sortir de votre hôtel ou maison. Pensez à vous organiser !

 

Sur les Monts du Bromo et dans la région, il est difficile de trouver des hôtels ouverts le jour de Nyepi. Les accès au volcan sur un périmètre de 8km autour du cratère seront fermés jeudi 7 mars (durée 24h). Alors si une escapade du côte du parc du Bromo vous tente, renseignez-vous.

 

À Jakarta, possibilité de voir des défilés de Ogoh Ogoh également à Ancol, au Monas, au temple de Sugara Kemayu au nord de Jakarta (Jalan Kremasi 28 Kali Baru, Cilicing )

 

Adresse temple Pura Amrta Jati - Cinere - Sud Jakarta

Nyepi temple Jakarta

 

Nous vous recommandons

thumbnail

Valérie Pivon

Expatriée depuis plus de 20 ans en Asie dont 14 ans en Indonésie, guide au musée national de Jakarta. C'est avec plaisir que je partage avec les lecteurs du Petitjournal.com ma passion pour l'Indonésie.
0 Commentaire (s)Réagir