Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 4
  • 0

Nouvelle exposition chez Dia.Lo.Gue : "Ruang bersama" jusqu'au 14 juillet 2024

Depuis le 1er juin 2024, l'espace Dia.Lo.Gue de Kemang propose une nouvelle exposition "Ruang bersama" ou "Chambre partagée" en français par les artistes Ahadiat Joedawinata et Rini Chairin Hayati.

DialogueDialogue
Écrit par Odyl Devaux-Zeller
Publié le 4 juin 2024, mis à jour le 9 juin 2024

La synergie du couple Ahadiat et Rini 

L’exposition présente des œuvres du couple, le travail de deux personnes complètement différentes, qui grandissent ensemble sans avoir besoin d’être défini comme tel. Ahadiat et Rini y parviennent depuis maintenant 52 ans. Non seulement dans leur vie quotidienne, mais dans leur espace de travail commun.

Ils ont commencé leur parcours artistique lorsqu’ils étaient étudiants à la Faculté des Beaux-Arts de l’ITB de Bandung. Ahadiat étudie le design intérieur et Rini les arts graphiques. Tout au long de leur vie, ils ont travaillé à la fois ensemble et individuellement, en utilisant divers médias. Leur synergie enrichit chacun des projets artistiques sur lesquels ils travaillent ensemble.

Au début des années 80, ils créent une entreprise artisanale de bambou, prolongement de leurs recherches artisanales. Très vite, la culture des artisans du bambou de Rajapolah est passée de la production d’objets du quotidien à des objets artisanaux de grande valeur. Cette exploration autour du bambou incite Ahadiat à jouer avec d’autres matériaux. Il a d’abord touché au bois avant d’explorer la terre et la céramique. Fasciné par les matériaux, il essaye constamment d’en faire ressortir leur potentiel.  

 

Ahadiat Joedawinata
Bejana Berlapis IV par Ahadiat Joedawinata

 

À la même époque, Rini revient à son amour du graphisme et du dessin. Après une longue interruption, Rini part à Bali et revient avec des dizaines de croquis de ses vacances. Majoritairement des figures féminines, une tentative de se reconnaitre à nouveau après cette longue interruption en tant qu’artiste. Chiens, femmes et arbres sont très présents dans son travail. Avec ces symboles, le désir d’harmonie de Rini est représenté par l’arbre de vie, sous lequel la femme s’abrite avec le chien comme incarnation de son ego intérieur. 

 

Rini
Anjing, kuda dan penari par Rini Chairin Hayati.

 

Enseignant et praticien du design intérieur, Ahadiat vit dans la conviction que « la forme suit la fonction » où les formations esthétiques se construisent à partir de la fonction du produit. 

 

Dialogue
Ada ruang III et Energi II par Ahadiat Joedawinata.

Cependant dans la céramique, Ahadiat se libère, exprimant ses émotions à partir d’un objet. Rini joue un rôle important dans ce changement de comportement. Contrairement à Ahadiat qui se construit dans la logique, Rini est consciente des sentiments et des émotions. Elle croit au progrès et au dynamisme mais d’un autre côté elle aspire à la stabilité et à l’harmonie. 

 

« Ahadiat ne semble pas être un artiste qui aime conquérir la matière pour manipuler sa forme physique. Il laisse la matière (l’argile) parler à travers son langage. Ainsi « la forme suit la matière » est l’un des principes les plus importants dans la lecture des œuvres d’Ahadiat ». Agung Hujatnikajennong, professeur à l'ITB Bandung.

Ahadiat traite la céramique comme des sculptures en utilisant les basiques du matériau : le pincement et le colombin. Il explore la matière jusqu’à sa limite. Il n’hésite pas à faire des bords effilés, il joue de la transparence, associe les matières. Les objets ne sont plus basés sur la fonction, ils sont l’expression du soi. Les sentiments doivent être exprimés : la tristesse se manifeste dans l’adversité, le bonheur par des rires retentissants et la colère qui brûle tout. 

 

Ensemble sur différentes routes

L’exposition « Ruang bersama » est une célébration de l’engagement de Ahadiat et Rini. Depuis 52 ans, ils travaillent ensemble, tous deux vivent leur vie d’artiste, parfois avec le même médium, parfois sous des aspects totalement différents, mais une chose est sûre : ils travaillent ensemble. Le mariage ne les a pas empêchés de construire leur indépendance. Il y a un temps pour se soutenir mutuellement dans la construction d’un travail commun, mais il y a un temps et de l’espace pour grandir en tant qu’individu. Pour Ahadiat et Rini, l’unité c’est une cuillère et une fourchette qui fonctionnent en harmonie, un marteau pour enfoncer les clous et du sel et du poivre qui se complètent. 

 

Ibu par Rini Chairin Hayati.
Ibu par Rini Chairin Hayati.

 

L’exposition d’Ahadiat Joedawinata et Rini Chairin Hayati à Dia.Lo.Gue est un extrait de l’histoire à travers la créativité et le travail de deux personnes, créant un espace qui permet à deux individus de grandir ensemble. Ensemble ne signifie pas nécessairement la même chose, mais une dynamique qui se croise dans un espace suffisamment grand pour grandir.

 

« Nous souhaitons partager pour vivre un voyage émotionnel et une créativité illimitée. L’âge n’est pas un obstacle à la vie artistique : l’art rempli l’âme et la vie elle-même. »

Ahadiat Joedawinata et Rini Chairin Hayati.

 

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions