Dimanche 23 février 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le bilan des inondations s’alourdit : 60 morts et 170 000 réfugiés

Par Lepetitjournal Jakarta | Publié le 05/01/2020 à 17:55 | Mis à jour le 06/01/2020 à 09:24
Photo : Crédit photo : Bruno k
bilan inondation indonésie

Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur Jakarta et ses alentours dans le nuit du 31 décembre ont provoqué les plus graves inondations que la capitale ait connues depuis 2013. L’agence de gestion des catastrophes annonce un bilan qui s’alourdit : 60 morts. Aujourd’hui 170.000 personnes ne pouvant retourner dans leur maison sont hébergées dans des lieux publics comme les écoles ou bâtiments administratifs.

 

Cette catastrophe est la plus meurtrière depuis 2013 pour la capitale qui avait fait une dizaine de disparus. Le dernier bilan annoncé par l'agence de gestion des catastrophes est de 60 morts. Les personnes décédées sont mortes soit noyées soit ensevelies par des glissements de terrain ou par hypothermie.

 

Faute de pouvoir retourner vivre dans leurs maisons qui ont été inondées voire ensevelies sous les eaux, 170.000 personnes sont hébergées par la ville dans des bâtiments publics. Bien que des cuisines publiques aient été mises en place, des aides de premières urgences apportées, les réfugiés commencent à manquer d’eau potable.

Dans d’autres quartiers de la ville, le nettoyage des rues a été effectué et la vie reprend son rythme habituel.

 

Durant la saison des pluies, la capitale est régulièrement frappée par des inondations. Bien qu’un travail de nettoyage des rivières et des drains ait été entrepris depuis ces dernières années, cela ne permet pas d’évacuer les eaux lors de pluies diluviennes comme la capitale a connu récemment. Les problèmes d’infrastructures, les constructions et le manque de drainage sont les principales causses de ces catastrophes.

 

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com jakarta

Lepetitjournal Jakarta

L'édition de Jakarta de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir