Mardi 23 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Une résidence Chinoise du 19ème a fait reculer les bulldozers

Par Brigitte Crosnier Bernard | Publié le 11/06/2018 à 23:30 | Mis à jour le 11/06/2018 à 23:30
maisonchinoise/Jakarta/Indonesie/insolite

Découverte d’une résidence chinoise tripartite du 19èmesiècle, en plein cœur du vieux Jakarta, sauvée partiellement des bulldozers.

 

En direction de la vieille ville, remontez Jalan Gajah Mada et, en vous arrêtant au niveau du Novotel, au n°188, vous serez vraiment surpris en découvrant la demeure de la famille KHOUW, appelée aujourd’hui Candra Naya. Cette résidence chinoise tripartite du 19èmesiècle est totalement encastrée au milieu de hauts immeubles. Elle a été partiellement détruite, reconstruite et restaurée.

 

Une courte histoire de cette demeure

 

Ce fut la propriété d’une riche famille chinoise : les Khouw. A l’époque, Batavia, la vieille ville fortifiée était devenue insalubre et les riches familles firent construire de très belles demeures «à la campagne» le long du canal de Molenvliet, aujourd’hui jalan Gajah Mada. Sa date de construction reste incertaine : 1807 ou 1867, une inscription sur un panneau décoratif en chinois indiquant «l’année du lapin au milieu de la saison d'automne ». Cette très grande propriété servait à la fois de bureau et de résidence familiale puisque Khouw Tieng Tjoan avait 14 femmes et 24 enfants ; il mourut vers 1880. Khouw Kim An est le dernier de la famille Khouw à avoir occupé la maison. Promu par le gouvernement néerlandais en 1910, capitaine de la communauté chinoise puis président du conseil chinois, il était également connu comme un chef de file de la communauté, mais aussi comme un grand homme d'affaires et actionnaire de la Bataviaache Bank. A sa mort, en 1945 dans un camp de concentration militaire, la résidence fut louée par une organisation sociale Candra Naya, aidant la communauté chinoise. Mise en vente par la famille Khouw, elle fut achetée en 1992 par un promoteur pour y construire à la place un immeuble de 24 étages. Heureusement celui-ci fit faillite toutefois après avoir déjà détruit une partie des bâtiments. Elle fut achetée par de nouveaux investisseurs qui hésitèrent à déplacer la demeure à Taman Mini pour la préserver. Mais considérant le terrain comme une «terre de prospérité», sûr de porter chance à ses nouveaux propriétaires, ils sauvèrent ce bâtiment des bulldozers tout en la laissant là. Reconstruite en partie, restaurée et réaménagée, vous pouvez aujourd’hui la visiter.

KHown/Maisonchinoise/Jakarta
Houw Tieng Tjoan@Tropenmuseum

La demeure Khouw est l'une des plus élégantes de Batavia, richement décorée à l’extérieur comme à l’intérieur, conçue pour une élite, selon les traditions chinoises et règles du Fenshui. Une construction où rien n’est laissé au hasard, où symboles et bien-être sont moteurs.

 

Maisonchinoise/Jakarta/Indonesie

Aujourd’hui, Le bâtiment principal est l’original et très bien restauré. Le bâtiment arrière de 2 étages où logeait la famille a été détruit. L’étang s’est transformé en petit bassin ! Les cours intérieures du bâtiment principal ont été couvertes de toiture transparente pour les préserver des fortes pluies. Enfin, les deux bâtiments annexes sur le côté ont été reconstruits presque à l’identique et abritent aujourd’hui café, restaurants ou boutiques et parfois des expositions.

 

 

Crédits photos: Veronique O, Mathilde D

 

 


 

 

 

Nous vous recommandons

Brigitte Crosnier Bernard

Brigitte Crosnier Bernard

Apres avoir vécu 9 ans en Malaisie et Indonésie où je m'occupais de l'association Indonesian Heritage Society. Je suis de retour à Paris mais continue de faire partager ma passion pour l'archipel indonésien
0 Commentaire (s)Réagir