TEST: 2263

LITTERATURE INDONESIENNE – L’œuvre majeure de Pramoedya Toer traduite en français

Par Lepetitjournal Jakarta | Publié le 02/02/2017 à 21:00 | Mis à jour le 20/10/2020 à 10:09
Pram Indonésie

Evénement littéraire de cette année 2017, le tome 1 du Quatuor de Buru de l'écrivain indonésien contemporain Pramoedya Ananta Toer vient enfin de paraître en français aux éditions Zulma. Les précédentes traductions avaient été faites à partir de la version anglaise, elle-même de moindre qualité. Et seul le premier volume d'une oeuvre qui en compte quatre avait été traduit. Alors que le Buru Quartet ne peut être lu que dans sa totalité pour être compris. Justice est donc rendue au grand écrivain longtemps censuré.

 

Les éditions Zulma ont donc décidé de traduire l'oeuvre directement de l'indonésien au français et de la publier dans son intégralité. Le monde des hommes vient de paraître. Le tome 2, Les enfants de toutes les nations, sortira en mars 2017.  

 

Bumi Manusia ou Le monde des hommes

Premier volet  de la tétralogie, Le monde des hommes raconte l'histoire de Minke, jeune journaliste javanais à la fin du XIXe siècle sous colonisation hollandaise. Cet indonésien, éduqué à l'européenne mais revendiquant son identité javanaise, évolue aisément au sein de la communauté coloniale. Il rêve de devenir écrivain, parle et écrit le néerlandais. Dans des journaux hollandais il signe sous un pseudonyme, des articles dénonçant le racisme dont les natifs sont victimes. Racisme qui s'exprime avec une violence et une cruauté particulières lorsqu'il se lie d'amitié avec Nyai, la concubine d'un riche colon hollandais, et tombe amoureux de sa fille Annelies, qu'il épouse, au mépris de toutes les conventions.

Ce roman, le véritable chef-d'oeuvre de "Pram", est celui d'une lutte contre les préjugés et pour le respect des droits de l'homme.

 

Pramoedya Ananta Toer

Né en 1925 à Java, Pramoedya Ananda Toer, écrivain engagé, a d'abord été emprisonné par le gouvernement hollandais de 1947 à 1949. Puis accusé de sympathie au communisme sous la dictature de Suharto, il est envoyé au bagne sur l'île de Buru (Moluques) de 1965 à 1979. Jusqu'à la fin de sa vie, il sera surveillé et pratiquement toujours censuré.

C'est lors de sa détention sur l'île de Buru qu'il racontera ce récit. C'est à partir de 1973 qu'il commence la version écrite du roman qu'il termine en 1975.

Pramoedya Ananta Toer est l'auteur d'une cinquantaine de romans, essais et nouvelles traduits dans plus de 40 langues. Seules quelques oeuvres sont traduites en français dont La fille du rivage (Gadis Pantai), Corruption (Korupsi), Le fugitif (Perburuan), La vie n'est pas une foire nocturne disponible notamment à Jakarta à la bibliothèque de l'Indonesian Heritage society.

 

 

Caroline Augustin-Praly (www.lepetitjournal.com/jakarta) vendredi 3 février 2017

lepetitjournal.com jakarta

Lepetitjournal Jakarta

L'édition de Jakarta de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale