Vendredi 3 avril 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PRIX TERRE DE FEMMES – Trois Turques récompensées par la Fondation Yves Rocher

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 09/03/2017 à 23:04 | Mis à jour le 08/02/2018 à 14:02
Photo : Les lauréates aux côtés de Bertrand Buchwalter, Consul général de France, et de Claude Fromageot (Photo NR)
prix terre de femmes

Cette année, ce n’est pas une mais trois lauréates turques qui ont reçu le prix Terre de femmes, créé par la fondation Yves Rocher et qui récompense des femmes engagées au niveau local pour la préservation de l’environnement. Margarita Dimitrova, Hasibe Akın et Nardane Kuşçu ont été félicitées au palais de France d’Istanbul, mercredi 8 mars, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes.

La fondation Yves Rocher a choisi le 8 mars, journée internationale des droits des femmes, pour remettre son prix Terre de femmes, créé en 2001. Il récompense des femmes engagées au niveau local pour la préservation de l’environnement. Depuis sa création, il a été remis à 350 femmes dans une dizaine de pays. En 2016, Özgül Öztürk était la première candidate turque à recevoir ce prix. Cette année, au palais de France d’Istanbul, ce n’est pas une mais trois lauréates turques qui ont été récompensées, en présence de Claude Fromageot, directeur de la Fondation Yves Rocher - Institut de France.

Les lauréates aux côtés de Bertrand Buchwalter, Consul général de France, et de Claude Fromageot (Photo NR)

Margarita Dimitrova a reçu le prix pour son projet à Denizli (ouest de la Turquie) : créer une ferme vivante, durable et naturelle selon un concept de permaculture et des pratiques agricoles naturelles et fonder un centre d’éducation, de formation et de conception de l’agriculture naturelle et de la permaculture (éthique basée sur trois piliers : le bien-être de l'Homme, la préservation de la nature et le partage équitable dans la société).

La deuxième lauréate turque est Hasibe Akın, 28 ans, architecte pour la rénovation du centre commercial Akmerkez, l’un des premiers fondés à Istanbul il y a 20 ans. Poussée par la volonté de lier l’espace agricole à l’espace urbain, Hasibe Akın a mis en place en 2014 un lieu de culture sur une surface de 2.500 mètres carrés. Le terreau utilisé est confectionné à partir des déchets des colis des magasins, des déchets alimentaires générés en grande quantité par les restaurants ainsi que les feuilles mortes et les herbes provenant des travaux d’aménagement du paysage.

Ferme biologique et hôtel écologique

Enfin, Nardane Kuşçu a été récompensée pour son projet de centre d’éducation et de loisirs sur la vie durable de Narköy, à Kandıra (région de Marmara). Cette femme âgée de 63 ans a mis en place une ferme biologique afin de préserver les plantes endémiques, la forêt, la faune et la végétation présentes dans la région et protéger la culture locale. Aujourd’hui, Narköy produit, utilise et vend des produits biologiques avec plus de 1.200 semences ancestrales. En 2013, un complexe de formation et un hôtel écologique d’une capacité de 50 personnes ont aussi ouvert leurs portes.

Au cours de la soirée, Bertrand Buchwalter, Consul général de France à Istanbul, a salué ces initiatives et a rappelé l’importance de continuer la lutte pour les droits des femmes : "Les plus perspicaces et les plus attentifs d’entre vous auront remarqué une grande différence cette année : le Consul général n’est plus une femme, a-t-il plaisanté. Je vous rassure : c’est un hasard car l’objectif, au Ministère, est désormais de nommer 40 % de femmes pour les premiers départs comme chef de poste. Comme ma prédécesseur [Muriel Domenach, NDLR] qui a beaucoup fait ici, je crois que la femme est l’avenir de l’homme et que la cause du droit des femmes doit absolument concerner tout le monde. Je crois aussi que rien n’est jamais acquis. Comme le disait Simone de Beauvoir : “N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question.”

Le Consul général a aussi rappelé que les semaines à venir seraient placées sous le signe des droits des femmes, puisque l’Institut français d'Istanbul accueillera notamment la semaine prochaine le festival du film des femmes en partenariat avec l'association Filmmor. Deux coopérations, initiées par le gouvernement français et en faveur des droits des femmes sont également en cours de réalisation : une collaboration entre l’Agence française de développement (AFD) et la banque TSKB visant à l’amélioration des conditions d’emploi des femmes et des conditions générales de santé et de sécurité  au travail ; et l’instruction d’un projet pilote d’appui à la participation des femmes dans la vie économique menée par l’AFD et le Service économique de l’Ambassade de France en Turquie.


PRIX TERRE DE FEMMES 2017 - Photos Nathalie Rizmann

 

Solène Permanne (http://lepetitjournal.com/istanbul) vendredi 10 mars 2017

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

 

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Istanbul

VIE PRATIQUE

10 proverbes turcs à connaître ! #2

Vous l’avez peut-être remarqué, les turcs utilisent beaucoup de proverbes. En voici quelques-uns, afin que vous puissiez, vous aussi, briller auprès vos interlocuteurs en Turquie ! 

Actualités

SOCIÉTÉ

Les séries turques, quel succès !

Plusieurs d’entre vous ont certainement eu écho de la popularité des séries turques et même les suivent avec attention. Mais pourquoi un tel engouement à travers le globe ? De l’Amérique latine...

Expat Mag

Madrid Appercu
Coronavirus

#ProtègeTonSoignant: "Les Français de l'étranger sont aussi concernés"

L'initiative, lancée par un collectif regroupant des professionnels du monde médical et du monde de l'entreprise, mobilise depuis le début de la crise du Coronavirus en France une équipe de bénévoles

Sur le même sujet