Vendredi 16 novembre 2018
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Une ligne Maginot dans la jungle de Hong Kong?

Par Didier Pujol | Publié le 04/09/2018 à 17:00 | Mis à jour le 05/09/2018 à 10:09
Photo : Gin Drinker Line @TiTi
tunnels militaires de défense à Hong Kong, ligne Gin Drinkers Line

18 km de tunnels creusés pour défendre Hong Kong d'une invasion terrestre par les japonais... Un système de défense pourtant percé en un temps record! 

Parmi les endroits les plus originaux de Hong Kong, la Gin Drinkers Line est à classer en tête de liste. Véritable réseau de tunnels bâtis par les forces britanniques pour défendre Kowloon contre les assaillants venus du continent dans les années 1930, ce vestige des combats de Décembre 1941 est aujourd’hui entretenu et parfaitement accessible pour qui a de solides mollets et le goût de l’aventure (je répond surtout à la deuxième catégorie!).

Dans les années 1930, les tensions avec l’Empire du Soleil Levant se traduisent par des incursions de plus en plus profondes en Chine et notamment fin 1931, lorsque le Japon annexe la province du Shandong.

Cet événement sera suivi par un mois de bataille à Shanghai, prélude à la Seconde Guerre Sino-Japonaise en 1937 et en 1941, la Guerre du Pacifique. En 1925, le mikado partage le pouvoir avec une junte militaire dont les ambitions pan-asiatiques ne font aucun doute. Le contrôle par les puissances européennes des ports et concessions en Chine, datant des Guerres de l’Opium, se trouve directement menacé par cette nouvelle situation. Décision est donc prise de renforcer la défense de Hong Kong à partir de 1936, celle-ci étant orientée vers la mer car les ennemis potentiels étaient jusque là les flottes des empires russes et allemands. Le réseau de fortifications terrestres est cette fois destiné à se protéger des dangers venus de Chine occupée en partie par le Japon.

La ligne Maginot de Hong Kong

En Europe aussi, la montée du nazisme a conduit la France à ériger la ligne Maginot, réseau de fortins et de tunnels face à la frontière allemande. C’est ce même concept qui est retenu pour défendre l’accès à Kowloon par la route venant de Sha Tin. En tout 18 kilomètres de casemates et de tranchées couvertes le long de la Smugglers Ridge, dont la clé se trouve le fort de Shing Mun, sur la face Nord de la Golden Hill.

Plans de la Gin drinkers Line
Plans de la Gin Drinkers Line

 

Contrairement à ce que l’on pense, cette partie de montagne était déjà recouverte par la végétation, suite au programme de reboisement entammé par les Anglais qui sera accentué après 1950 pour faire face aux éboulements, et les guetteurs sont donc parfaitement camouflés sur les hauteurs. 

Ce dispositif présente cependant de nombreuses faiblesses! On s’apercevra en effet dans les années qui suivent la construction de la Gin Drinkers Line, nommée ainsi non pas à cause de la propension à boire de ses défenseurs mais en référence à la baie du même nom toute proche, s’avère gourmande en effectifs, troupes que l’Empire Britannique ne peut malheureusement pas consacrer à l’ouvrage, devant faire face aux besoins de police locale. Les casemates seront donc dès le départ en manque d'hommes.

 

Réservoir de Shing Mun Gin Drinkers Bay
Réservoir de Shing Mun à proximité

 

Ce défaut majeur n’échappera pas aux nombreux espions de l’Empire du Soleil Levant, très actifs dès la fin des années 1930 à Hong Kong. Ceux-ci iront même jusqu’à se procurer les plans détaillés de l’ensemble du système de défense. Pendant les années qui précéderont l’attaque de Hong Kong, les forces impériales auront donc tout le loisir de créer une copie grandeur nature des installations pour s'entrainer à l'assaut. 

Londres en pleine jungle

Enfin, au lieu d’être codés, les éléments de tunnels et casemates ont été nommés du nom des rues de Londres, facilitant certes le repérage pour les jeunes appelés mais simplifiant encore la localisation des tunnels par l’ennemi!

 

Gin Drinkers line nom des tranchées

 

Aujourd’hui encore, lorsque l’on pénètre dans les tunnels, les noms de Shaftesburry Avenue, Oxford Street ou Picadilly sont clairement indiqués à l'entrée des  galeries, ajoutant au caractère surréaliste de cette exploration. On peut ainsi démarrer au Strand Palace Hotel, le centre de commandement, et partir en visite virtuelle dans les rues de Londres, tantôt rampant, tantôt debout, à la lumière des nombreuses cheminées d’aération. 

C’est d’ailleurs ce détail qui signera la perte définitive de l’ouvrage. En effet, les concepteurs ont omis de doter les conduits d’aération de plaques de protection. C’est donc grâce au lacher de grenades dans ces conduits que la redoute sera prise au petit matin du 10 Décembre 1941 par seulement 20 hommes emmenés par le Lieutenant Wayabiyashi (médaillon et nom inscrit ci-dessous) et qui prennent à revers les guetteurs grâce à l’obscurité. Les recrues du Royal Scots sont 43, prises par surprise du fait l’impossibilité de procéder à des reconnaissances efficaces. Sensée maintenir le danger à distance pendant plusieurs mois selon les estimations initiales du Commandant en chef des armées d'Asie Brooke-Popham et seulement quelques semaines selon les voeux plus réalistes de Churchill, c’est en fait en quelques heures que sera pris ce point stratégique, ne faisant dans ce cas aucun mort, puis deux jours pour le reste de la ligne.

 

Signature officier japonais
Inscription du nom du Lieutenant Wayabiyashi qui a déjoué le système de défense britannique 

 

Même si personne ne pensait repousser une attaque mais seulement gagner du temps pour stigmatiser la résistance chinoise, les Britanniques ont reproduit l’erreur des Français un an plus tôt. Souvenons-nous que les canons de la ligne Maginot pointaient vers l’Allemagne et qu’il a suffit à la Wehrmacht de les contourner pour s’en rendre maîtres! C’est donc une visite à la fois historique et inhabituelle qui vous attend.

 

Galeries Gin Drinkers Line

 

Pour plus de sensations, poursuivez sur la Golden Hill, territoire indisputé des macaques. Vous devrez parfois vous frayer un chemin au milieu de ceux-ci et je vous conseille de rester prudent en vous munissant d’un bâton, toujours dissuasif, et en évitant de fixer les mâles dans les yeux. Si vous revenez entiers de cette aventure comme ce fut mon cas, vous ne voudrez plus jamais jouer à Lara Croft, relégué au rang de passe-temps sans saveur au regard de votre dernière expédition!

 

Informations pratiques:

Accès GDL par le Minibus 82 de Tsuen Wan vers Shing Mun Reservoir, Macleaose trail jusqu'à Shing Mun Redoubt

 

Route pour Shing Mun Redoubt

 

 

Didier Pujol

Didier Pujol

Didier Pujol est passionné d'histoire et de culture chinoise. Après 7 ans passés à Shanghaï, il s'est installé à Hong Kong. Il y organise des tours et fait notamment découvrir la ville dans son blog qu'il partage avec nous.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

LITTERATURE

Bon à rien: "la stigmatisation nous suit toute notre vie"

Dans Bon à rien, la romancière Natalie David-Weill emmène le lecteur dans une famille parisienne aisée que l’entrée en sixième du cadet va chambouler. Félix est mauvais en classe. L’échec scolaire min

Communauté

ÉVÉNEMENT

Les commémorations de l'armistice à Hong Kong

Hong Kong célébrait les 100 ans de la signature de l'armistice ce dimanche avec une cérémonie très solennelle au Cénotaphe. Elle était précédée par deux évènements marquants. Retour en images