Pass vaccinal, 2 personnes au restaurant… les nouvelles règles sanitaires à Hong Kong

Par Marsha Gau | Publié le 08/02/2022 à 14:54 | Mis à jour le 09/02/2022 à 04:02
Photo : Longue queue au point de dépistage du Covid-19 à Central
Distanciation sociale dépistage covid-19 Hong Kong

Si les règles de distanciation sociale s’étaient déjà durcies pour tous à Hong Kong la veille du Nouvel An chinois, davantage de restrictions viennent d’être annoncées par le gouvernement dont l’interdiction des rassemblements privés de plus de deux familles, sous peine d’amende. Lepetitjournal.com revient sur ces nouvelles mesures.

Mesures sanitaires inédites à Hong Kong

Alors que Hong Kong enregistrait ce mardi 8 février 625 nouvelles infections au coronavirus, un nouveau pic de contamination pour la troisième journée consécutive à Hong Kong, le gouvernement annonçait que les rassemblements publics seraient désormais limités à deux personnes et le nouveau pass vaccinal étendu aux centres commerciaux et autres lieux publics dès le 24 février. À cela, s’ajoute une interdiction sans précédent des rassemblements privés de plus de deux familles, la fermeture de nouveaux lieux publics, dont les lieux de culte et les salons de coiffure du jeudi 10 au 23 février.

Les rassemblements privés de plus de deux familles seront quant à eux interdits jusqu’au 23 février. Toute personne organisant, participant, régissant ou autorisant à un rassemblement de groupe sera en infraction avec le règlement the Prevention and Control of Disease (Prohibition on Group Gathering) Regulation (Cap. 599G). Les contrevenants sont passibles d’une amende maximale de 25 000 HKD et d’un emprisonnement de six mois et les personnes participantes risquent une amende forfaitaire de 5000 HKD.

Deux convives à la même table, sauf pour les restaurants de type D

Tous les restaurants, à l’exception de ceux dits de type D, seront limités à deux convives par table. Les restaurants de type D, dans lesquels tout le personnel est vacciné, pourront seuls accueillir quatre convives à table, au lieu des six actuels, à condition que ces mêmes clients de plus de 12 ans aient au moins reçu une première dose de vaccin. Ces changements de règles de distanciation sociale entreront en vigueur dès le 10 février.

Pass vaccinal requis dans les centres commerciaux de Hong Kong

Dorénavant, les visiteurs devront présenter une preuve de vaccination pour rentrer dans les centres commerciaux, les grands magasins, les supermarchés, les wet markets et les restaurants de Hong Kong. Cette règle pourrait être étendue aux salons de coiffure et autres lieux fermés dans l’immédiat, condition de leur réouverture. Le pass vaccinal ne sera pas exigé dans les transports en commun en raison de la difficulté de mise en œuvre.

Situation compliquée des hôpitaux publics de Hong Kong

Le Dr Tony Ling Siu-chi, président de l’Association des Médecins publics de Hong Kong, a déclaré que les hôpitaux publics sont d’ores et déjà confrontés à une pénurie de personnel soignant, dépassé par le nombre de nouveaux patients. On comptait en effet 1668 cas positifs ce lundi, dont plus de 85 % contaminés au variant Omicron, et 81 % des lits d’isolement des établissements de traitement gouvernementaux étant occupés.

À cela s’ajoutent de longues queues aux centres de tests mobiles comme permanents en journée, où il faut parfois patienter jusqu’à 5 heures. Les kits d’autotest en vente libre sont quant à eux en rupture de stock dans les boutiques. Enfin, tout manquement à l’obligation de faire un test de dépistage au coronavirus sera sanctionné d’une amende de 10 000 HKD, au lieu des 5000 HKD initialement fixés au début de la pandémie. 

« Zéro Covid » ou rien à Hong Kong

Ce mardi, la Chieffe Executive Carrie Lam a déclaré dans sa conférence de presse hebdomadaire que la ville « resterait fidèle à la stratégie zéro cas de Covid » en défendant son approche jugée essentielle pour désengorger le système de santé publique et prévenir les décès pendant cette cinquième vague. Ces mesures qu’elle qualifie de sévères sont nécessaires selon elle pour « gagner du temps » afin que les gens se fassent vacciner « sans avoir à rendre la vaccination obligatoire […] à ce stade ». Elle a fait appel au soutien et à la coopération des résidents de Hong Kong à rester à la maison et à limiter leurs déplacements.

Marsha Gau

Marsha Gau

Gourmande de profession, elle partage son regard biculturel sur les dernières tendances de Hong Kong
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'édition Hong Kong.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale