Jeudi 12 décembre 2019
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Pourquoi n’y a-t-il pas de trottinettes à Hong Kong?

Par Sophie Cazaux | Publié le 06/11/2019 à 11:48 | Mis à jour le 06/11/2019 à 14:58
Trottinettes électriques Hong Kong

Les trottinettes électriques sont un phénomène urbain qui a explosé ces dernières années, dans de nombreuses villes du monde. Pourtant, elles sont absentes du paysage hongkongais. Lepetitjournal.com vous explique pourquoi.

Si vous avez été dans une ville française récemment, vous n’avez pas pu y échapper:  les trottinettes électriques ont envahi le paysage urbain. A Paris notamment, elles représentent un moyen de se déplacer plus économique et écologique que le taxi, et contrairement aux motos, elles ne nécessitent pas de permis. 

Les métropoles asiatiques sont également des cibles de choix pour les entreprises de trottinettes électriques, du fait des larges populations qu’elles accueillent et de l’étendue de leurs superficies. Partout, elles amènent leurs avantages et leurs inconvénients; Singapour a par exemple interdit leur circulation sur les trottoirs ce lundi sous peine de deux mois de prison et d’amende de 2000 dollars singapouriens. La Chine fabrique de plus la plupart des trottinettes électriques en circulation dans le monde, et le nombre de personnes en ayant acheté en Chine l’année dernière est estimé à 39 millions. Cependant, Hong Kong n’accueille à ce jour aucun de ces véhicules.

 

Trottinettes électriques Hong Kong

 

A Hong Kong, les trottinettes électriques, tout comme les vélos électriques, sont considérés comme des "véhicules à moteur". Le département des transports du gouvernement a commencé par interdire leur libre usage en 2016, sous prétexte qu’ils ne peuvent partager la route avec des véhicules normaux (voitures, bus…) pour des raisons de sécurité. Les trottinettes électriques sont également interdites sur les trottoirs. Ainsi, leur usage est limité aux propriétés privées et aux complexes sportifs adaptés. On peut l’expliquer par le peu d’espace disponible sur les trottoirs, et les problèmes que cela a pu engendrer à l’étranger, et par le trafic important de la ville, qui rend les routes dangereuses aux deux roues. Pour se déplacer en trottinette électrique, il faut enregistrer le véhicule comme on le ferait pour une moto et obtenir un permis. De plus, le nombre de modèles de trottinettes autorisés à Hong Kong est très limité.

Si en 2017, le gouvernement avait annoncé se pencher sur la question des véhicules électriques dans le cadre d’une étude sur les zones piétonnes de Hong Kong, cette étude, nommée Walkable Hong Kong, n’a toujours pas abordé le sujet. Il semble donc que les trottinettes électriques, ainsi que les vélos électriques, ne feront pas partie du paysage hongkongais avant un certain temps.

 

Pour être sûr de recevoir gratuitement tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi): 

https://lepetitjournal.com/newsletter-152565

Ou nous suivre sur Facebook: https://m.facebook.com/LPJHK/

 

Nous vous recommandons

Sophie Cazaux

Sophie Cazaux

Etudiante à Sciences Po Lille, Sophie effectue sa troisième année de formation à Hong Kong, après un stage au journal Le Figaro. Elle se destine à la profession de journaliste et contribue en parallèle de ses études au petitjournal.com
0 Commentaire (s)Réagir