TEST: 2261

Un pic de pollution affecte Hong Kong

Par Karine Yoakim Pasquier | Publié le 14/09/2021 à 02:22 | Mis à jour le 15/09/2021 à 10:26
Photo : Photo@Wikimedia Commons
Hong Kong pollution air

Ce week-end, alors que le temps était au beau fixe avec les passages des typhons Chantu et Conson, la pollution elle, était de retour sur la ville.

Un taux de pollution de 150 prévu cette semaine à Hong Kong

Ce week-end, le Département de la protection de l’environnement (EPD) de Hong Kong a enregistré un taux de pollution de l’air supérieur à la normale. Des pics de pollution considérés comme « Sérieux » sont d’ailleurs attendus pour les jours à venir.

Le phénomène s’explique de manière simple : avec l’air amené en ville par le cyclone tropical Chanthu, les températures sont à la hausse et les vents ont porté jusqu’à Hong Kong un flux d’air avec d’importantes concentrations d’ozone et de particules polluantes.

Ainsi les observateurs indiquaient-ils lundi que le niveau de pollution de l’air restait supérieur à la normale en ce début de semaine jusqu’à ce qu’un vent plus fort ne vienne l’en déloger. L'application IQ Air prévoyait pour mardi et mercredi des pics entre 100 et 150 IQA US.

typhons à Hong kong
Chanthu et Conson ont épargné Hong Kong ce week-end mais pas la pollution (Photo@Hong Kong Observatory)

 

Six mesures pour réduire la pollution à Hong Kong, d’ici 2035

Le gouvernement de Hong Kong est conscient des problèmes engendrés par la pollution. Dans ce cadre-là, celui-ci souhaite réduire drastiquement le niveau de pollution de la ville, d’ici à 2035. C’est ce qui a été annoncé en juin dernier dans un communiqué de presse.

 

Clean air plan Hong Kong 2035
Photo@gov.hk

 

Le plan, intitulé Clean Air Plan for Hong Kong 2035 et mis à jour cette année, souhaite mettre en place plusieurs mesures afin d’y parvenir :

- La première mesure concernera les transports. Le gouvernement souhaite promouvoir l’usage des énergies vertes, continuer à améliorer son réseau ferroviaire et adopter des modes de transport respectueux de l’environnement dans les nouvelles zones de développement ;

- Diverses mesures seront également mises en place pour améliorer la qualité de l’air de la ville. Parmi elles, de nouvelles politiques de gestion et d’urbanisme seront implantées et une étude sur la relation entre la qualité de l’air et la santé sera menée ;

- Poursuivre la mise en œuvre de mesures permettant de réduire les émissions des véhicules et des navires, et renforcer les contrôles à ce sujet ;

- Poursuivre la réduction des émissions liées à la production d’électricité en explorant notamment l’usage de nouvelles énergies low-carbon ;

- Adopter de nouvelles technologies pour surveiller la qualité de l’air, ainsi que travailler sur la diffusion d’informations plus détaillées sur la qualité de l’air au public ;

- Quant au dernier point, le gouvernement souhaite mieux collaborer avec la région en fixant des objectifs régionaux communs concernant la réduction des polluants atmosphériques et en renforçant la recherche et la surveillance dans la région de la grande baie de Guangdong-Hong Kong-Macao.

 

Que faire en cas de pollution à Hong Kong ?

En cas de pics de pollution, certains gestes permettent de réduire les dommages pour la santé. À la maison, investissez dans un purificateur d’air et évitez d’aérer lors des pics de pollution. De plus, lorsque la qualité de l’air est mauvaise, il est recommandé de réduire les activités sportives, en plein air — voire même à l’intérieur.

 

 

Les personnes vulnérables, telles que les jeunes enfants, les femmes enceintes, les seniors et les personnes souffrant de maladies respiratoires ou cardiovasculaires — entre autres — doivent être particulièrement prudents. Et en cas de symptômes ou de gênes respiratoires, appelez votre médecin.

Et surtout, surveillez la qualité de l’air de Hong Kong et suivez les recommandations.

 

Sur le même sujet
Karine Yoakim-Pasquier

Karine Yoakim Pasquier

Karine est Suisse francophone vivant depuis 2018 à Hong Kong. Elle tient un blog intitulé hotfonduepot.com, travaille dans une école et vient de terminer ses deux premiers romans.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'éditon Hong Kong.

À lire sur votre édition locale