Mardi 28 septembre 2021
TEST: 2261

Nouvelle ligne de métro Tuen Ma à Hong Kong: Kai Tak tout le monde descend !

Par Carlota Pinero | Publié le 18/06/2021 à 15:15 | Mis à jour le 19/06/2021 à 02:37
Photo : Sky Garden du Terminal de Kai Tak - @Photo - gov.hk
La nouvelle ligne de métro à Hong Kong et les jardins de Kai Tak

Le 20 juin 2021, le réseau MTR inaugure sa nouvelle ligne de métro : la Tuen Ma Line. Cette nouvelle ligne est désormais la plus longue de Hong Kong, elle s’étend sur 57 kilomètres et comprend 27 stations. Lepetitjournal vous propose de monter en avant-première à bord de la Tuen Ma Line et de vous rendre tout au bout de la ligne, au terminus de Kai Tak.

Le quartier de Kai Tak situé à l’Est de la baie Kowloon connaît un nouvel essor notamment grâce à ses diverses réhabilitations urbanistiques contemporaines. Depuis plusieurs décennies le gouvernement de Hong Kong a entrepris un projet de valorisation de la zone à l’image de la réhabilitation de l’ancien aéroport historique hongkongais. Le terminus, fraîchement achevé, permettra aux voyageurs d’avoir un accès direct au cœur  de Kai Tak.

Retour sur l’histoire de Kai Tak

Avant de découvrir le nouveau visage de Kai Tak nous vous proposons de revenir sur l’histoire du tout premier aéroport de Hong Kong. Le quartier doit son éponyme « Kai Tak » à deux pionniers du début du XXe siècle nommés Ho Kai et Au Tak. En 1912, les deux hommes achetèrent une bande de terrain donnant sur la baie de Kowloon, non loin de l’ancienne ville chinoise de Kowloon. Après la révolution de 1911, nombreux sont les migrants du continent venues chercher l’asile dans la colonie britannique. Espérant profiter de ce flux migratoire, Ho Kai et Au Tak, souhaitaient initialement construire des logements pour les nouveaux arrivants. Le projet rêvé de créer des habitations est avorté et le terrain fut récupéré par le gouvernement anglais. En 1924, la colonie britannique transforma le terre-plein en un aérodrome pour la Royal Air Force.

La fermeture de l'aéroport de Kai Tak

L’aéroport international de Kai Tak resta fonction jusqu’en 1998 et fut remplacé par le tout nouvel aérodrome de Chep Lap Kok (nord de l’île de Lantau). Cependant le lieu reste encore bien présent dans l’esprit des Hongkongais et de tous voyageurs ayant atterri sur la légendaire piste 13/31. Il faut dire que la configuration de la zone est somme toute particulière, le paysage se compose d’une cuvette entourée de montagnes formant une barre rocheuse située à moins de 10km de l’aérodrome.

Ancien aéroport de Kai Tak (1974) - @Photo Volpati - Commons Wikimédia
Ancien aéroport de Kai Tak (1974) - @Photo Volpati - Commons Wikimédia

Autre caractéristique atypique, la piste aménagée sur un terre-plein représente une véritable prouesse technique pour l’époque. Elle fut allongée à plusieurs reprises et à terme elle atteignit plus de 3 390 mètres de long. Si l’ancien aéroport connaît une telle notoriété dans le monde de l’aviation c’est sans nul doute à due à ses atterrissages spectaculaires. En effet, certains avions étaient contraints de survoler à très basse altitude les zones peuplées de Kowloon, parfois même à quelques mètres au-dessus des immeubles. Bien que la topographie pour un atterrissage semble périlleux, peu d’accidents se sont en réalité produits.

Vue aérienne du tarmac de Kai Tak 1971 - Photo@ Barbara Ann Spengler - Commons Wikimédia
Vue aérienne du tarmac de Kai Tak 1971 - @Photo Barbara Ann Spengler - Commons Wikimédia

Une rénovation de grande ampleur à Kai Tak 

Depuis la fermeture de l’aéroport et malgré les tentatives de développement de Kai Tak mené par le gouvernement dès les années 2000, le site tombe peu à peu à en désuétude. Durant une décennie la zone aéroportuaire se voit attribuer une multitude de fonctions. L’emblématique piste a servi de lieu de stockage pour différentes administrations, de parking pour les compagnies de bus ou encore de terrain de golf. Après des années de discussions et de propositions entre le gouvernement hongkongais et les promoteurs immobiliers, le projet de réhabiliter Kai Tak est relancé en 2004. À partir de cette date tout s’accélère et c’est ainsi que naquit l’idée de créer un immense complexe résidentiel et commercial, comprenant des parcs et jardins publics, des infrastructures dédiées au sport, à l’hôtellerie de luxe ou encore un terminal pour les bateaux de croisière.

Terminal de croisière de Kai Tak @Photo -  gov.hk
Terminal de croisière de Kai Tak @Photo -  gov.hk

La renaissance de Kai Tak

Le terminal de Kai Tak a été confié au cabinet d’architecture londonien Foster & Partners, célèbre pour sa réalisation du stade de Wembley ou encore le Millennium Bridge. La conception technique, la construction et les installations ont été menées par la filiale Dragages Hong Kong. Aujourd’hui le site est aujourd’hui géré par le Wordwide Cruise Terminals Corsortium. La première phase du projet est amorcée en 2004 avec la destruction de l’aérogare et la décontamination complète du site. Le projet du parc, qui représente un des plus grand espace paysager public de la RASHK, débute en 2012 et s’achève deux ans après. L’iconique piste se revêt alors d’un nouvel aspect et devient le parc Kai Tai Runway. 

Le jardin du ciel, hommage à l'aéroport de Kai Tak

Le complexe de Kai Tak s’articule autour du thème de l’aviation reprenant les codes du design des avions.  La structure architecturale se développe sur trois plateformes superposées et ce, sans aucun pilier pour maintenir l’édifice. En hommage à la piste, un parc propose une perspective longiligne et épurée avec une large pelouse. Le bâtiment qui borde une partie de la piste, présente un design ondulé et lisse, inspiré de l’esthétique des formes ergonomiques issues de l’aviation. Tout ici rappel l’univers des machines de l’air, tels que les allées piétonnes, les assises et les bancs ou encore le pont multi-fonctionnel.

Vue sur le complexe de Kai Tak @Photo -  gov.hk
Vue sur le complexe de Kai Tak @Photo -  gov.hk

Sur le toit de la structure, un jardin suspendu nommé « Sky Garden » a tout récemment ouvert ses portes. Cette idylle végétale  invite les habitants à une agréable déambulation sur le toit au beau milieu d’un jardin. Le jardin en surélévation se compose en trois places : le « Water Garden », le « Central Lawn » et le « Park Plaza ». Chacune possède une thématique distincte et offre un ensemble de plus de 80 espèces végétales. Quand aux  accotements qui bordent les trois places, le thème des saisons est mis à l’honneur. Ainsi la végétation changera d’aspect  et de couleur au fil des saisons.

Sky Garden du complexe de Kay Tak - @Photo - gov.hk
Sky Garden du complexe de Kay Tak - @Photo - gov.hk

Un terminal écologique 

La conception du terminal présente des caractéristiques écologiques et une volonté d’atteindre une certaine qualité environnementale par l’emploi d’énergies renouvelables. Pour minimiser les consommations énergétiques, le fonctionnement du complexe repose en partie sur des systèmes éco-responsables. Plus de 130 panneaux solaires alimentent l’édifice et un système de récupération des eaux de pluie assure l’arrosage des jardins. La végétalisation qui s’étend sur 23 000 m² permet de diminuer la concentration de chaleur. Enfin, pour réduire la consommation d’électricité du bâtiment, des doubles vitrages ont été installés pour stabiliser la température intérieure et éviter l’usage abusif de climatisation. Quand aux atriums et aux grandes lucarnes, ils permettent d’introduire de la lumière naturelle.

Vue du pont - @Photo -gov.hk
Vue du pont - @Photo - gov.hk

Autre atout majeur du bâtiment est la station d’observation qui permet aux visiteurs de découvrir une vue imprenable sur le Victoria Harbour. Parmi les bars et les restaurant, le terminal détient également un amphithéâtre polyvalent pouvant accueillir des évènements commerciaux et culturels. Et pour le plus grand bonheur des enfants une aire de jeu aquatique vient parfaire ce complexe contemporain. Le terminal de croisière Kai Tak est un site touristique hautement attractif. La gare maritime possède une excellente position géographique. Elle s’ouvre directement sur la mer de Chine méridionale ce qui lui octroie un fort potentiel pour les croisières de luxe en partance vers le sud de l’Asie ou l’Australie. Le site offre aux habitants et aux croisiéristes un site aux innovations techniques hors-normes, tant par sa capacité d’accueil, son architecture design que ses jardins.

Pour aller plus loin

 

Pour être sûr de recevoir gratuitement tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi): 

https://lepetitjournal.com/newsletter-152565

Ou nous suivre sur Facebook: https://m.facebook.com/LPJHK/

Nous vous recommandons
WhatsApp Image 2021-05-11 at 10.53.18

Carlota Pinero

Carlota Piñero, anciennement médiatrice culturelle à Paris, a rejoint l'équipe du Petit Journal et leur prête sa plume pour rédiger des articles sur divers sujets.
0 Commentaire (s) Réagir

Que faire à Hong Kong ?

PUBLIREPORTAGE

Théophile Hancké : après l’EDHEC, une brillante carrière en perspective

Après avoir terminé sa scolarité au Lycée Français International de Hong Kong par une mention très bien au baccalauréat, Théophile Hancké intègre l’EDHEC International BBA, dont il sort major de sa…