Le Nouvel An Chinois : 10 coutumes et traditions à Hong Kong

Par Marsha Gau | Publié le 25/01/2022 à 14:15 | Mis à jour le 26/01/2022 à 12:39
Photo : @Unsplash - Jason Leung
enveloppe rouge de nouvel an chinois

Le Nouvel An chinois est l’une des plus grandes fêtes célébrées à Hong Kong. Entre réunions de famille, dîners entre amis, festins gargantuesques et visite des marchés aux fleurs, beaucoup se préparent méticuleusement à accueillir la nouvelle année, synonyme d’espoir et de chance, et tout a une symbolique. Lepetitjournal.com revient sur les coutumes et les traditions à respecter à Hong Kong.

Que faut-il faire ou que faut-il éviter pour entrer avec bon augure dans l’année du Tigre le 1er février 2022 ?

1. Le grand nettoyage de printemps

Pour l’arrivée du Nouvel An lunaire, un grand ménage de printemps, du sol aux fenêtres, doit être fait pour s’assurer de se débarrasser de la malchance de l’année dernière.

Le Nouvel An lunaire est l’occasion idéale pour éliminer l’ancien et apporter du renouveau à votre intérieur.

Selon la superstition, il doit être fait avant le soir du Nouvel An chinois, au risque de balayer ou d’aspirer votre chance pour la nouvelle année !

 

via GIPHY

 

2. Dites « Ouste » aux objets cassés et ébréchés !

On en profite aussi pour se débarrasser des objets anciens, cassés ou ébréchés, à la maison ou au bureau. Vaisselle fendue, chaussures endommagées, vieilles chaussettes usées et trouées doivent être remplacées.

Pour les maladroits, prudence : casser un bol, une assiette, un verre, un vase ou un miroir pendant le Nouvel An chinois est considéré comme une source de malchance, de perte financière ou de rupture familiale.

En cas de casse accidentelle, il est généralement d’usage d’utiliser du papier rouge pour emballer les morceaux brisés, tout en prononçant la formule « Sui sui ping an » qui signifie « une année saine et sauve ».

 

via GIPHY

 

3. Pas de chaussures ou de livres neufs

En cantonais, les chaussures 鞋 sont un homonyme de « rugueux » tandis que les livres 書 sont un homonyme de « perdre » 輸.

Faites donc le plein de livres et de chaussures avant le début de la nouvelle année. Et surtout, évitez d’utiliser ces mots pendant une partie de Mahjong !

4. Évitez de vous laver ou couper les cheveux le premier jour de l’année

En cantonais, les cheveux se prononcent, fat 髮 de la même manière que le caractère prospère 發.

Laver ou couper ses cheveux pendant le Nouvel An équivaut à couper ou faire partir au lavage votre chance… à éviter pour se préparer une année prospère ! 

Dépêchez-vous donc et prenez rendez-vous chez le coiffeur sans plus attendre, ils sont ouverts !

 

via GIPHY

 

5. Décorez de rouge, partout !

Dans la culture chinoise, le rouge est une couleur porte-bonheur.

Les croyances disent que le Nian, une bête mythique qui terrorisait autrefois les villageois en mangeant le bétail, les récoltes et même les enfants, aurait eu peur de cette couleur, la veille de l’année lunaire.

Depuis lors, on a pris l’habitude de décorer les maisons avec de nombreux ornements rouges. Le caractère rouge 福, signifiant « fortune » ou « bonne chance », est fréquemment accroché aux portes d’entrée. Pendant le Nouvel An, il est alors placé l’envers pour marquer l’arrivée de la nouvelle année, puisque l’expression « Fú à l’envers » semble presque identique à l’expression « La bonne chance arrive ».

4. Ouvrez vos fenêtres

Ouvrez vos fenêtres pour laisser sortir les mauvais esprits et permettre aux énergies négatives de quitter la maison et laisser la place à la chance pour l’année à venir.

La tradition veut que les familles ouvrent leurs portes à minuit le soir du Nouvel An afin que tous les esprits et l’énergie de l’année précédente puissent s’échapper et faire de la place pour tout le nouveau.

 

via GIPHY

 

7. Se vêtir tout de rouge vif

Attention, les personnes dont c’est l’année zodiacale sont susceptibles de faire face à plus de défis ou de problèmes que d’habitude au cours de leur année.

Si vous faites partie de la grande famille des Tigres, vous serez donc plus susceptibles d’avoir des ennuis avec l’esprit maléfique 凶星. Pour contrer le sort, portez du rouge pour conjurer la malchance chaque jour de la nouvelle année, si possible sur vos sous-vêtements : culottes, soutiens-gorges, brassières… Il est encore temps de faire votre stock de dessous rouges !

 

via GIPHY

 

8. Acquittez-vous de vos dettes puis partagez la bonne fortune

« Commencez l’année endettés… à la fin de celle-ci, rien n’aura changé… », nous dit la superstition. Assurez-vous donc de vous acquitter de vos dettes auprès de votre entourage avant les vacances du Nouvel An. 

De plus, n’oubliez pas de distribuer des lai see aux célibataires, aux jeunes et à ceux qui vous rendent des services tout au long de l’année. Dans la culture chinoise, les nombres impairs sont généralement associés à des funérailles ou à un décès. Il est préférable de préparer l’argent en nombre pair. Évitez le chiffre 4 (40 HKD, 400 HKD…), car le chiffre 4 est homophone du mot chinois « mort ».

Si vous souhaitez partager la chance, donnez alors de l’argent par multiples de 8 ou une somme qui se termine par le chiffre 8...  et pour que la chance soit encore plus présente, distribuez des billets neufs. Ce geste symbolise un nouveau départ avec de nouveaux espoirs et de nouveaux rêves.

L’usage requiert de tendre vos Lai See à deux mains, avec le cœur, sans oublier de bénir ces personnes en prononçant les fameuses formules de souhaits (Gong hei fat choy, San nin fai lohk, Long ma dzin san, etc.).

 

via GIPHY

 

8. Mandarines et kumquats

En cantonais, mandarine 柑桔 est homophone avec le mot « or » 金 et « chance » 吉. Quant aux Kumquats 金橘, ils tiennent leur nom du cantonais qui signifie « oranges d’or ». Ces agrumes savoureux symbolisent donc la prospérité et la fortune dans la tradition chinoise. 

Si vous rendez visite à quelqu’un pendant le Nouvel An, apportez donc ces agrumes à vos hôtes en signe de partage de bonne fortune.

Évitez surtout les poires, car le mot chinois pour « poires » 梨 lee a le même son que le mot quitter ou « séparer » 离 et il est considéré comme malchanceux.

9. Ne pas entrer dans les chambres des autres

Lors d’une visite, évitez de vous aventurer dans les chambres à coucher.

Selon la superstition, celui qui est réveillé travaillera alors jusqu’à l’épuisement, ou sera cloué au lit pendant toute l’année. Non, merci !   

 

via GIPHY

 

10. Festoyez pour vous donner toutes les chances d’une excellente année

Si vous avez la dent sucrée, laissez vous aller à votre penchant, puisque déguster des sucreries pendant le Nouvel An chinois signifie que votre année à venir sera encore plus douce que la précédente.

 

via GIPHY

 

Boules de riz gluant fourrées à la poudre de cacahuète ou de sésame, bonbonnières, gâteau de riz, ou gâteau de l’année, faites-vous plaisir. Ce dernier est d’ailleurs considéré comme l’un des plats les plus anciens de l’histoire chinoise. On le sert aux invités le jour de l’an en raison de son nom : « Nian gao » 年糕 (littéralement gâteau collant). Nian étant un homophone du mot année, et gao, qui se traduit par gâteau, a la même prononciation que le mot signifiant haut ou grand. Ensemble, ils deviennent le plat qui symbolise une année en croissance continue. 

Le jour de l’an, on consomme également le gâteau de radis Lo Bak Gou, puisque le mot pour radis 菜頭 est un homophone pour « bonne fortune » dans la langue hokkien.

Enfin les raviolis, dumplings sont l’un des principaux aliments consommés pendant le Nouvel An chinois. Parfois, les familles les préparent ensemble et les mangent ensuite à minuit. Ils ont la forme d’un ancien lingot d’or, et symbolisent la richesse ou la prospérité. Une légende raconte que plus vous en mangez pendant les fêtes du Nouvel An, plus vous gagnerez d’argent au cours de la nouvelle année.

 

via GIPHY

 

L’équipe du Petit Journal vous souhaite donc une merveilleuse année chinoise — et n’oubliez pas de profiter du festin, dans vos vêtements rouges et confortables ! 

Sur le même sujet
Marsha Gau

Marsha Gau

Gourmande de profession, elle partage son regard biculturel sur les dernières tendances de Hong Kong
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'édition Hong Kong.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale