Vendredi 14 mai 2021
Hong Kong
Hong Kong

MTR Hong Kong : la East Line et ses temples

Par Claudia Delgado | Publié le 23/04/2021 à 15:00 | Mis à jour le 23/04/2021 à 15:00
Photo : Les Bouddhas dorés du Ten Thousand Buddhas Monastery de Sha Tin — photo@Wikimedia Commons
Ten Thousand Buddhas Monastery

La East Rail Line traverse 14 stations et abrite d’innombrables temples, chacun unique à sa manière. Que vous souhaitiez vous émerveiller devant la déesse Kwun Yam, vous immerger dans les traditions locales telles la divination, ou simplement trouver un peu de paix au milieu du tumulte de la ville, Lepetitjournal.com vous emmène en balade à bord de cette ligne bleu clair.

Hung Hom

Kwun Yam Temple

Bâti en 1873, ce temple est dédié à Kwun Yam considérée comme déesse de la Miséricorde dans la tradition bouddhiste, mais également révérée par les taoïstes. D’abord une figure masculine appelée également Guanyin, elle est devenue un personnage féminin.

Cette transformation fait l’objet de plusieurs légendes, en Chine, mais aussi au Japon et au Vietnam. Elle est présente dans bon nombre de temples à Hong Kong notamment à Tai Hang, Tai Po et Hung Hom.  

15 Station Ln, Hung Hom

 

temples Hong Kong
Kwun Yam Temple — photo@Wikimedia Commons

Kowloon Tong

Shang Sin Chun Tong

Construit en 1952, c’est le plus grand temple taoïste du district de Kowloon City avec plusieurs salles consacrées aux différentes déités taoïstes comme "Sam Tsing Zing Hall", "Men Su Dai Hall", "Kwun Yam Hall" et "Dau Mou Hall". On y organise également des activités sociales et philanthropiques. Flânez dans son jardin, avec ses petites cascades et son étang ou rendez visite aux devins pour voir ce que l’avenir vous réserve.

8 Rutland Quadrant, Kowloon Tong

 

temples Hong Kong
Shang Sin Chun Tong — photo@Wikimedia Commons

Sha Tin

Ten Thousand Buddhas Monastery

Le temple a été conçu par Yuet Kai, un enseignant qui s’est consacré à répandre la doctrine bouddhique. Bien que fondé en 1951, sa construction ne s’achève que six années plus tard, en 1957. Le monastère des 10 000 Bouddhas ne fait pas honneur à son nom, car il abrite presque 13 000 statues alignées tout au long du chemin qui mène au premier sanctuaire. Pendant l’ascension des 431 marches, vous serez bien entouré, chaque statue vous accueille avec une pose différente. Il est répertorié comme bâtiment historique de niveau III.

221 Pai Tau Village, Sha Tin 

Che Kung Temple

 C’est l’un des deux temples de Hong Kong construits en l’honneur de Che Kung : un général très vénéré de la dynastie Sud des Song, connu pour sa loyauté et son courage. Les origines du temple remontent à la dynastie Ming, mais il a été rénové et reconstruit en 1994 pour accueillir un nombre toujours croissant de fidèles qui affluent pour le Nouvel An lunaire. Pendant cette fête, les locaux se rendent en masse sur ce lieu de culte pour rendre hommage à Che Kung et prier pour obtenir chance et protection pour les mois à venir.

En 1997, il a été répertorié comme bâtiment historique de niveau II.

Che Kung Miu Road, Tai Wai, Sha Tin

 

temples Hong Kong
Che Kung Temple — photo@Wikimedia Commons

Tai Wo

Man Mo Temple

Construit en 1893, il est moins connu que son homologue de Sheung Wan, le temple est dédié au dieu de la littérature Man Tai, et au dieu soldat Mo Tai, qui étaient vénérés par les étudiants et les fonctionnaires avant leurs examens durant les dynasties Ming et Qing.

Admirez sa façade ornée de bordures en bois finement travaillées. Il a été déclaré monument historique en 1984 et il a subi des restaurations à grande échelle en 1985.

53 Fu Shin St, Tai Po

 

temples Hong Kong
Man Mo Temple — photo@Wikimedia Commons

Fanling

Fung Ying Seen Koon

On aperçoit ce temple dès la sortie du métro Fanling. Fondé en 1929, ce sanctuaire taoïste est perçu comme la demeure des Immortelles, il domine l’horizon par sa position surplombant les Nouveaux Territoires et par son immense toit orange et ses piliers rouges qui attirent le regard. Son restaurant végétarien fera le bonheur de tous les palais.

66 Pak Wo Road, Fanling

 

temples Hong Kong
Fung Ying Seen Koon—photo@Wikimedia Commons

 

Lung Shan Temple (粉嶺龍山寺) 

À l’origine, cette salle ancestrale appartenait au Clan Tang avant d’être rebâtie et agrémentée d’une pagode de sept étages et rebaptisée Lung Shan Temple. Montez au dernier étage pour admirer la vue panoramique sur les collines verdoyantes et dégustez la cuisine végétarienne qui y est servie. 

Po Kak Tsai Rd, Fanling

 

Temple hindou 

Dans la caserne de Burma Lines (connu aussi comme Queen’s Hill Camp) ce temple a été bâti dans les années 60 par les Gurkhas qui y étaient postés. Lieu de culte pour ces soldats originaires du Népal, le seul pays dont la religion officielle était l’hindouisme, le temple est dédié à Shiva, un dieu bienfaisant et destructeur à la fois.

En 1996, il devient vacant et désaffecté, mais grâce aux efforts de défenseurs du patrimoine, il finit par être répertorié comme bâtiment historique de niveau III.

Queen’s Hill, Kwan Tei, Fanling 
 

temples Hong Kong

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

 

Nous vous recommandons

Claudia Delgado

Claudia Delgado

Mexicaine de langue française, Claudia est traductrice. Cela fait quelques mois qu’elle habite à Hong Kong et rédige des articles pour le Petit Journal
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Hong Kong ?

DÉCOUVERTE

La face cachée de Tsim Sha Tsui

Vous connaissez certainement Tsim Sha Tsui… mais en avez-vous exploré tous les recoins ? Lepetitjournal.com vous a concocté un itinéraire vous permettant de découvrir la face cachée de Tsim Sha Tsui…