Samedi 27 novembre 2021
TEST: 2261

Zola Chan:"Mayaa aide les élèves défavorisés de 10 écoles de Hong Kong"

Par Didier Pujol | Publié le 20/10/2021 à 14:45 | Mis à jour le 21/10/2021 à 10:41
Photo : Zola Chan, Mayaa Hong Kong
zola chan de mayaa hong kong

Suite à une action de charité remarquée entre deux typhons, lepetitjournal.com est allé à la rencontre de l'association Mayaa par l'intermédiaire de Zola Chan qui s'est consacrée à la cause des enfants défavorisés de Hong Kong, Fondée par Nicole Sicard, lauréate du Trophées des Français de Hong Kong catégorie associative en 2020, Mayaa Hong Kong cherche à aider les enfants de Hong Kong à améliorer leur futur par l'éducation.

"Mayaa Hong Kong a noué des partenariat avec 10  écoles"

Pouvez-vous nous rappeler rapidement ce qu’est Mayaa et Mayaa Hong Kong ?

Mayaa Népal a été créée en 2011 par Nicole Sicard, une professeure de biologie à la retraite qui vit à Hong Kong depuis plus de 56 ans. L’objectif de l’association ést de donner à chaque enfant l’opportunité d'une vie meilleure grâce à l'éducation. Dans les bidonvilles, en effet, la plupart des enfants doivent travailler et gagner de l'argent, ou garder leurs jeunes frères et sœurs pendant que leurs parents vont travailler. Mayaa Népal parraine ces enfants défavorisés pour qu'ils étudient dans les écoles tandis que leurs frères et sœurs fréquentent nos crèches. En outre, des examens médicaux et médicaments gratuits sont dispensés, des discussions sur l'hygiène et des ateliers d'autonomisation des femmes sont organisés. A Hong Kong, les actions ont commencé en 2016 pour aider également les étudiants nécessiteux locaux. Mayaa Hong Kong est une association caritative en vertu de l'article 88 de l'Inland Revenue Ordinance (chapitre 112, lois de Hong Kong). Mayaa Hong Kong récolte des fonds pour aider l’éducation des enfants au travers des écoles locales.

 

Nicole Sicard, fondatrice de Mayaa et lauréate des Trophées des Français de Hong Kong 2020
Nicole Sicard, fondatrice de Mayaa et lauréate des Trophées des Français de Hong Kong 2020

"J'ai été happée par la mission de Nicole Sicard pour l'éducation"

Comment avez-vous été impliquée dans Mayaa ?

Lorsqu’en 2017, Nicole Sicard a reçu une somme de la part du Rotary Hong Kong pour aider les enfants locaux, elle m’a appelée pour l'aider à Hong Kong. Je suis moi-même ancienne élève de Nicole lorsqu'elle enseignait la biologie à la St. Clare's Girls School, à la suite de quoi j'ai enseigné gratuitement les mathématiques aux ouvriers à l'école du soir de Shekpaiwan, sous la direction de Nicole pendant 22 ans. Avec ce nouveau projet Mayaa à Hong Kong, il m’a semblé naturel d’aider une fois de plus Nicole dans sa mission, en identifiant, en partenariat avec les écoles locales, les étudiants qui ont du mal à joindre les deux bouts.

"Mayaa Hong Kong prend en charge les repas ou frais d'examen de certains élèves"

Que fait exactement Mayaa à Hong Kong ? Pouvez-vous nous donner des exemples d'actions et d'aides apportés aux enfants nécessiteux ?

Actuellement, Mayaa Hong Kong collabore avec dix écoles. Bien qu'il existe des allocations de sécurité sociale pour les familles défavorisées à Hong Kong, certaines ne sont pas éligibles. Les directeurs et les enseignants connaissent les élèves en situation de précarité et peuvent utiliser les fonds récoltés pas Mayaa, pour l'achat de manuels, d'uniformes, de repas, le paiement des frais d'examen public, de test d'autisme, de déficit de l'attention ou hyperactivité, entre autres... En travaillant la main dans la main avec les écoles partenaires, Mayaa Hong Kong peut fournir une assistance à ces élèves nécessiteux au moment où ils en ont besoin.

 

ecole de Hong Kong suivie par Mayaa
Ecole de Hong Kong suivie par Mayaa avec Zola à droite

"Pendant le Covid, nous avons compensé les repas gratuit des cantines"

Parmi les exemples qui me viennent à l’esprit figure cette élève défavorisée dont la langue maternelle n’était pas le chinois et qui risquait pour cette raison de ne pas pouvoir accéder à l’université à Hong Kong. Le directeur lui a suggéré de passer un examen de chinois et a payé ses frais d'examen avec le fonds Mayaa. Aujourd’hui, elle est en deuxième année à Hong Kong University. De même, alors que les écoles étaient fermées à cause du Covid, certains élèves qui déjeunaient jusqu’alors gratuitement à l'école étaient sous-alimentés à la maison. Mayaa Hong Kong a distribué des coupons de supermarché à ces familles afin que les parents puissent leur acheter de la nourriture pour le déjeuner. Enfin, 18 tablettes, 120 équipements informatiques, des cartes SIM data ont été achetées pour les élèves défavorisés pour leur apprentissage en ligne à domicile. En moyenne, c’est une cinquantaine d'étudiants qui sont ainsi aidés chaque année par le fonds Mayaa Hong Kong.

 

zola chan et Peggy pour Mayaa Hong Kong
Peggy, sportive qui a couru un ultra trail pour lever des fond, le directeur d'une école partenaire et Zola Chan

"Un prix pour aider les élèves à ne pas décrocher"

Parmi les autres actions j’aimerais évoquer le prix du meilleur progrès de Mayaa Hong Kong destiné à reconnaître et encourager les étudiants qui travaillent dur pour leurs études malgré des notes faibles. Ces élèves sont recommandés par les enseignants et les directeurs pour leur investissement et sont récompensés de 250 HK$ à 1 000 HK$. Plus que le montant, c’est la reconnaissance des enseignants et des directeurs qui est en jeu afin qu’ils puissent persévérer et réussir.

Comment décririez-vous ce que Mayaa Hong Kong fait en complément du soutien gouvernemental existant pour l'éducation ?

Le Bureau de l'éducation fait du très bon travail pour l'éducation à Hong Kong. Cependant, les allocations de sécurité sociale actuelles ne couvrent pas certains secteurs. Mayaa Hong Kong permet ponctuellement d’ajuster les soutiens et de soulager les enfants qui rencontrent des difficultés financières afin qu’ils puissent étudier sereinement.

 

vente de charité au profit de Mayaa
Exemple récent de vente de charité au profit de Mayaa pour l'éducation au Népal et à Hong Kong

Quelles sont les actions à venir à Hong Kong et comment la communauté française de lecteurs peut-elle aider ?

Mayaa Hong Kong souhaite rester à taille humaine et ne pas s'étendre au-delà de ses capacités actuelles. Nous souhaitons garantir de disposer des fonds suffisants pour permettre l'éducation des enfants que nous suivons déjà pour les prochaines années. L’objectif principal de Mayaa World reste les enfants en difficulté éducative au Népal et à Hong Kong. Divers événements de collecte de fonds doivent être organisés là où résident nos bénévoles, à Hong Kong ou en France. Ainsi, il y aura bientôt un concert Mayaa et chaque année une vente d'uniformes d'occasion du Lycée Français permet de récolter des fonds. Tout le monde est bien entendu invité à nous rejoindre lors des événements organisés par Mayaa, ou pour changer la vie des enfants népalais en parrainant leur éducation.

Vous pouvez nous suivre par Facebook , Instagram ou visiter notre site web 

Didier Pujol

Didier Pujol

Passionné de culture chinoise et présent en Chine depuis 2011, Didier a publié de nombreux articles sur la Chine avant de reprendre la direction de l'édition Hong Kong comme directeur et rédacteur en chef.
0 Commentaire (s) Réagir