Mardi 20 octobre 2020
Hong Kong
Hong Kong

Marc Guyon: "vivre mon rêve dans la capitale du Kung Fu!"

Par Didier Pujol | Publié le 08/09/2020 à 15:10 | Mis à jour le 08/09/2020 à 17:05
Kung fu Hong Kong

Après une période très difficile liée à la fermeture des salles de sport pendant la crise du Covid, Marc Guyon, personnalité de la communauté française à Hong Kong, mise sur l’avenir en lançant une toute nouvelle salle de sport pour la pratique des arts martiaux. Découvrez pourquoi ce Marseillais a choisi la voie du Kung Fu au pays de Bruce Lee

Hong Kong, capitale du Kung Fu

Pourriez-vous nous parler de votre parcours?

Après une carrière en finance pendant laquelle j’enseignais les arts martiaux à temps partiel et faisais de la compétition à un haut niveau, il devenait difficile de combiner ma passion avec mon travail. J’ai décidé fin 2015 de me consacrer à temps plein à ma passion. Je pratique les arts martiaux quotidiennement depuis plus de 20 ans, ayant commencé le Kung Fu "Wing Chun" en 1999, qui est la raison pour laquelle je suis à Hong Kong. Je voulais vivre dans la "capitale du Kung Fu".

 

Kung fu Hong Kong
Le Kung Fu, de 7 à 77 ans

 

Comment un Français peut-il devenir coach d’arts martiaux au pays de Bruce Lee?

Je me suis posé la même question quand j’ai commencé. Je me suis dit, c’est comme aller au Brésil pour donner des cours de Capoeira. En fait, c’est assez osé mais qui ne tente rien n’a rien. Il ne faut pas oublier que nous sommes dans une ville très internationale. Aussi est-il possible de construire une activité professionnelle en se concentrant sur une clientèle étrangère. Enfin, il ne faut pas oublier la valeur de l’enseignement "à la française" qui est différente de celui des maîtres traditionnels chinois. Par exemple, une méthode "old school" chinoise serait de faire faire des exercices ennuyeux aux débutants pour tester leur motivation et leur patience, avant de les accepter dans l’école. Ces concepts sont dépassés, et il faut selon moi une pédagogie en lien avec notre temps. Comme les autres disciplines, il est raisonnable que les arts martiaux évoluent.

Kung Fu et Covid

Comment avez-vous vécu les difficultés liées au Covid-19?

C’était très difficile. Beaucoup de membres ont suspendu leur entrainement. Alors que nous étions dans une dynamique de développement, tout s’est brutalement arrêté, au point que nous avons failli fermer. Il a fallu s’adapter, négocier les loyers et modifier notre offre avec des packages personnalisés. Finalement, cette situation de crise a transformé notre façon de travailler, avec des programmes en petits groupes qui sont au final très appréciés. Chaque difficulté est une opportunité!

 

Kung fu Hong Kong

 

Vous ouvrez une toute nouvelle salle? Parlez-nous de cette aventure

Oui, nous venons d’inaugurer il y a quelques jours, en fait dès l’autorisation du gouvernement hongkongais pour réouvrir les salles de sport. C’est un vrai pari. Entre le minimalisme et l’amélioration de notre offre, nous avons privilégié l’avenir car ce club est unique en son genre à Hong Kong. Avec un grand tatami de 100m2, situé de plein pied, cette salle offre un confort inédit à Hong Kong. Situé à Discovery Bay, à seulement 30 mn de Central, le club est idéal pour qui veut se changer les idées et passer une journée en dehors de la ville en combinant une séance d’entrainement avec une journée à la plage, au parc, ou une randonnée. De plus, nous pouvons organiser l’hébergement avec des offres de "staycation" dans le cas de weekend à Lantau ou pour les amis en visite.

"Staycation" et Kung Fu

Quel message aimeriez-vous passer aux sportifs et amateurs?

Nous recherchons encore du staff ainsi que des sportifs ou aspirants sportifs pour lesquels nous pouvons sponsoriser l’entrainement et le logement. N’hésitez pas à nous contacter si vous voulez rejoindre cette aventure. Pour les lecteurs du Petit Journal et à l’occasion de cette nouvelle ouverture, nous proposons des offres à l’essai. Contactez-nous!

 

Kung fu Hong Kong

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

 

Nous vous recommandons

Didier Pujol

Didier Pujol

Passionné de culture chinoise et présent en Chine depuis 2011, Didier a publié de nombreux articles sur la Chine avant de reprendre la direction de l'édition Hong Kong comme directeur et rédacteur en chef.
0 Commentaire (s)Réagir