Jeudi 2 décembre 2021
TEST: 2261

Les taxis hongkongais: 100 ans d'histoire

Par Karine Yoakim Pasquier | Publié le 30/08/2020 à 13:07 | Mis à jour le 01/09/2020 à 02:29
Photo : Les taxis de Hong Kong font désormais partie de l'histoire de la ville - Photo@Kevin Poh - Flickr
taxis hong kong

Les taxis à Hong Kong sont une institution. Mais connaissez-vous leur histoire?

Les taxis à Hong sont omniprésents. D’après le site du gouvernement, ils seraient 18'163 au total, à sillonner la ville en tous sens. 15'250 d’entre eux seraient des taxis rouges ou urbains, tandis que seuls 2'838 seraient verts et 75 seulement porteraient la jolie couleur bleue propre à l’île de Lantau.

Mais quelle est leur histoire et leurs spécificités? Lepetitjournal.com vous dit tout sur les taxis de Hong Kong.

Du pousse-pousse au taxi

Lorsque les Anglais arrivèrent à Hong Kong, c’était la chaise à porteur qui était populaire. D’un bout à l’autre de la ville, les personnes aisées se faisaient porter par plusieurs porteurs, notamment pour monter au Peak, quand il n’y avait pas de tram!

Après la Seconde Guerre Mondiale, ce moyen de transport a gentiment commencé à disparaître, laissant la place aux véhicules à moteur. Les dernières licences de pousse-pousse ont été délivrées avant 1975.

 

taxis hong kong
Photo@Wikimedia

 

Le 8 janvier 1932, le South China Morning Post annonçait la création d'un tout nouveau service de taxis à Hong Kong. Les premiers taxis à sillonner les rues de Hong Kong, en 1923, étaient identiques à ceux de Londres. Si, en 1941, on dénombrait seulement une quarantaine de taxis, ce chiffre passerait ensuite à 10'000 en 1980 pour 18'000 aujourd’hui.

De 1920 à 1960, le service de taxi à Hong Kong était fortement réglementé et de ce fait, dominé par quelques entreprises seulement, dont Blue, Central, New et Star, qui étaient les plus connues. Pour se différencier, les véhicules possédaient tous un design très différent, qu'il s'agisse de la couleur des véhicules, ou des modèles utilisés (DeSoto Deluxes, Morris Oxfords, Ford Anglias, Vauxhall Veloxes, etc.).

A chaque époque, sa marque de taxi

Les amateurs d’automobile pourront repérer en un seul coup d’œil de quand date tel ou tel véhicule. En effet, historiquement, certaines marques ont été utilisées jusque dans les années 1960, telles que la charmante Morris Oxford, la Ford Popular avec son look très anglais, la Austin 8 ou Cambridge, et même la très célèbre Mercedes Benz!

 

taxis hong kong
Un ancien taxi de Hong Kong: une Mercedes-Benz 190D - Photo@H.Wong - Flickr

 

Depuis les années 1970, ce sont les voitures japonaises qui ont remplacé les différents modèles européens utilisés auparavant. Les plus connues sont en majorité la Toyota Crown Comfort et dans quelques rares cas, la Nissan Cedric. Ces voitures tendent toutefois à être remplacées depuis l’année dernière par la spacieuse Toyota Comfort Hybrid, plus respectueuse de l’environnement.

Les couleurs des taxis

Puisque les modèles de taxis étaient variés et qu’il était donc difficile de les reconnaître, le gouvernement statua, le 13 septembre 1974, sur un design spécifique pour les taxis: argent pour la moitié supérieure et rouge pour la moitié inférieure.

Mais la réglementation avait également un autre objectif: lutter contre les taxis illégaux. Pour ce faire, il fut donc décidé, dès 1976, de créer un service spécifique aux Nouveaux Territoires et de désigner des zones d’exploitation propres pour chaque type de taxis.

 

taxis hong kong
Les taxis verts dédiés aux Nouveaux Territoires - Photo@Wikimedia

 

Dès lors, les taxis classiques de couleur rouge seraient autorisés à opérer partout dans Hong Kong, à l'exception de Tung Chung Road et des routes dans le sud de Lantau. Les taxis verts opèreraient principalement dans la partie nord de Hong Kong, autour de Sha Tin, de Tsuen Wan et dans la zone des Nouveaux Territoires. Et, dès les années 80, les taxis bleus pourraient se charger de l'île de Lantau et la zone de Chek Lap Kok. Tous les taxis sont autorisés à fournir des services aux terminaux passagers de l'aéroport international de Hong Kong, de la section Hong Kong du pont Hong Kong-Zhuhai-Macao et de Hong Kong Disneyland.

Mais, si désormais les taxis sont reconnaissables avec leurs couleurs, les importateurs quant à eux, ne produisent toujours que des voitures de couleur rouge. Ce sont alors les propriétaires qui doivent les repeindre dans la couleur autorisée, ce qui explique souvent pourquoi, même dans un taxi vert ou bleu, l’intérieur reste rouge.

Prendre un taxi à Hong Kong

Pour prendre un taxi à Hong Kong, vous pouvez le faire à l’ancienne, en hélant les voitures passant près de vous, ou vous pouvez encore utiliser l’application HK Taxi qui informera les chauffeurs se situant dans votre périmètre, que vous en recherchez un.

 

taxis hong kong
La Toyota Comfort Hybrid, nouveau modèle de taxis à Hong Kong - Photo@Wikimedia

 

Pour communiquer plus facilement avec les chauffeurs, nous vous recommandons les applications Take Taxi ou HK Taxi Cards qui vous traduiront l’adresse où vous souhaitez vous rendre en chinois traditionnel, et vous proposeront même de la dire en cantonais, grâce à la fonction "haut-parleur".

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

 

Nous vous recommandons
Karine Yoakim-Pasquier

Karine Yoakim Pasquier

Karine est Suisse francophone vivant depuis peu à Hong Kong. Elle tient un blog intitulé hotfonduepot.com, enseigne le français, vient de terminer son premier roman. Elle est Rédactrice en Chef du Petit Journal
0 Commentaire (s) Réagir

Que faire à Hong Kong ?

AGENDA DU MOIS

Nos événements préférés du mois de décembre à Hong Kong

Que faire en ce mois de décembre à Hong Kong? Lepetitjournal.com vous a concocté une sélection d’événements à ne manquer sous aucun prétexte. Et vous, qu’avez-vous de prévu ces prochains week-ends ?

Expat Mag

Lima

Juli, la "petite Rome d'Amérique"

Sur les rives du lac Titicaca, à une heure de trajet de Puno, capitale de la région, Juli doit son surnom à l’intense ferveur religieuse et à toutes les églises que l'on peut y trouver.