Dimanche 21 juillet 2019
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le 1er juillet de la colère à Hong Kong (vidéos)

Par Didier Pujol | Publié le 01/07/2019 à 15:16 | Mis à jour le 02/07/2019 à 02:10
Photo : En fin de journée, les manifestants accèdent à l'intérieur du parlement, y effectuant de nombreuses dégradations Source @Tweeter
1er juillet manifestation Hong Kong

L'anniversaire de la rétrocession de Hong Kong à la Chine a été marquée par des incidents violents dont le saccage du parlement et par une forte participation à la marche pro-démocratie. 

Un anniversaire à risque

Ce 22ème anniversaire de la rétrocession de Hong Kong à la Chine (“retour à la mère patrie” selon l’étymologie officielle) s’annonçait décidément à haut-risque. Depuis un mois déjà, la ville est secouée par des manifestations populaires d’opposition à la loi d’extradition vers la Chine, causant une mobilisation monstre (jusqu’à 2 millions de personnes le 16 juin) et des affrontements d’une violence sans précédent le 12, en particulier venant des forces de police.

 

1er juillet manifestation Hong Kong
Les chaines d'information locales séparaient leurs écrans entre la cérémonie "indoor" et les troubles à l'extérieur

 

C’est donc à huis-clos que le gouvernement de Hong Kong et ses invités avaient décidé de procéder à la cérémonie, réduisant au dernier moment le nombre de participants. On apprenait ainsi dans la semaine que les étudiants n’étaient pas conviés comme à l'habitude "pour des questions de sécurité", ainsi que les cadets du Service Auxiliaire Médical. C’est donc devant un écran géant que la Chief Executive Carie Lam et les membres du gouvernement procédaient en fin de matinée au salut du drapeau chinois, hissé à l’extérieur par des militaires en tenue d’apparat.

 

 

Prise et mise à sac du parlement

Il faut dire qu’il y avait un danger réel, non pas d’insolation, comme l’indiquait la version officielle, mais de perturbations puisque dès 7h30, une confrontation musclée avait lieu entre des manifestants tentant une première fois de pénétrer dans le LegCo, le parlement local. Ceux-ci furent repoussés à coups de matraques et de lacrymos, faisant au moins un blessé. Durant la nuit, un drapeau noir de la bauhinia fanée (la bauhinia est la fleur symbolisant Hong Kong) avait été hissé symboliquement en lieu et place du drapeau chinois devant le bâtiment officiel. Celui-ci flottera toute cette journée, à un mètre au-dessus du drapeau de la Région Spéciale de Hong Kong.

 

1er juillet manifestation Hong Kong
Lundi, le drapeau noir de la bauhinia fanée avait remplacé le drapeau chinois devant le parlement

 

En début d’après-midi, une vitre est enfoncée à coup de chariot métallique par des manifestants désireux d’en découdre. La police bloque alors physiquement l’accès. Enfin, vers 18h, les assauts reprennent, les jeunes manifestants divergeant des manifestants de la marche vers le LegCo et commençant à démonter les grilles et briser les portes vitrées nord (première vidéo). Selon un manifestant interrogé sur place, l’”objectif est de s’introduire et d’occuper dans le bâtiment, afin de signifier notre mécontentement”. A 22h, le parlement est étonnamment abandonné par les forces de police. Il est alors investi par plusieurs centaines de manifestants qui procèdent à un saccage en règle: Tags sur les organigrammes, insignes officiels dégradés... Evacuation un peu après minuit à coups de gaz lacrymogènes.
 

1er juillet hong kong manifestation
Mise à sac du parlement en fin de journée

 

Une marche pro-démocratie très suivie

Parallèlement, la marche traditionnelle pro-démocratie qui accompagne chaque 1er Juillet l’anniversaire de la rétrocession avec un succès variable, véritable baromètre de la paix sociale, atteignait lundi après-midi des records de participation, les deux voies de Hennessy Road étaient pleines (un demi-million selon les organisateurs). A nouveau, les familles avec enfants étaient au rendez-vous pour demander le retrait définitif du projet d’extradition, pour l'instant uniquement mis sur étagère, et le départ de la Chief Executive. Sur le parcours, on entonne la chanson du groupe Beyond "Hai Kuo Tian Kong" pour se donner du courage ou encore on s’arrête pour un thé à Pacific Place. Une ambiance bon enfant très éloignée de la violence autour du LegCo!


 

 

Au moment où semblent s’apaiser les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, Pékin va avoir enfin les mains libres pour s’occuper de la turbulente Hong Kong. Après les incidents d'hier, une partie de la population hongkongaise risque de se désolidariser des organisateurs et il y a de quoi s'inquiéter.

 

Pour être sûr de recevoir gratuitement tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi): 

https://lepetitjournal.com/newsletter-152565

Ou nous suivre sur Facebook: https://m.facebook.com/LPJHK/

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Les plus belles plages de France

L’Hexagone regorge de véritables trésors, parfois ignorés ou inconnus de ses habitants. Nous vous proposons une compilation des plus belles plages de France.