Mercredi 16 octobre 2019
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La Chambre de Commerce de Hong Kong réclame une enquête

Par Didier Pujol | Publié le 23/07/2019 à 13:19 | Mis à jour le 24/07/2019 à 09:40
Chambre de Commerce de Hong Kong

La dynamique Hong Kong General Chamber of Commerce, traditionnellement alignée sur les positions gouvernementales, vient d’émettre un communiqué demandant le retrait officiel du projet de loi sur l’extradition et une enquête.

Suite aux épisodes particulièrement violents du week-end qui a vu "la création de factions qui dressent les citoyens les uns contre les autres” et l’affrontement avec la police devant le bureau de liaison de Pékin, le HKGCC, représentant éminent du monde des affaires à Hong Kong, a publié un communiqué ce lundi demandant le retrait du projet de loi ainsi que l’ouverture d’une commission d’enquête indépendante sur les événements en cours. “Les citoyens de Hong Kong sont à la fois choqués et écœurés” indique le communiqué. "La Chambre de Commerce respecte les manifestants pacifiques qui ont participé aux marches de ces dernières semaines mais condamne les actes tels que l’attaque du parlement, du bâtiment de la police, du bureau de liaison ainsi que l’incident de Yuen Long où des citoyens innocents ont été attaqués".

 

 

La Chambre de Commerce demande l’ouverture immédiate d’une large consultation incluant toutes les composantes de l’opinion publique ainsi que le retrait officiel par le gouvernement du projet de loi sur l’extradition. Parallèlement, les auteurs du texte estiment que toutes les parties doivent rejeter la violence qui "porte tort à la réputation internationale de Hong Kong". La chambre précise que la loi doit s’appliquer pour tous et que les officiels responsables de la situation et de l’escalade actuelle doivent rendre des comptes tout comme les membres du gouvernement se plier aux recommandations de cette commission afin de rétablir la confiance dans le système et garantir la stabilité et la sécurité de la communauté.

 

Le monde des affaires monte au créneau

Cette façon de s'exprimer est nouvelle pour la HKGCC qui s'était contentée jusqu'alors de condamner la violence et de prendre acte des excuses de la Chief Executive Carie Lam et du fait que, selon elle, le projet de loi sur l'extradition était "mort". La semaine dernière pourtant, la CEO de la Chambre, Shirley Yuen, apportait son soutien à un collectif d'anciens officiels demandant l'ouverture d'une commission d'enquête indépendante. Aussi le fait que l'on se réfère dans ce dernier communiqué aux "factions" et à la nécessité pour les officiels de répondre de leurs actes indique clairement qu'une limite a été franchie dans le fragile soutien dont pouvait encore espérer bénéficier Carie Lam du monde des affaires. 

 

 

Rappelons que dès le 6 Juin, 3000 avocats avaient manifesté leur opposition au projet de loi dans une marche silencieuse. Suite aux épisodes violents de dimanche, les représentants de l’opposition et les associations pro-démocratie se disent encore plus mobilisés face à un gouvernement et une police qui ont perdu leur crédibilité car désormais soutenus par des gangsters. Reste à savoir si des appels tels que celui-ci suffiront à désamorcer une situation devenue explosive.

A suivre ...

Pour être sûr de recevoir gratuitement tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi): 

https://lepetitjournal.com/newsletter-152565

Ou nous suivre sur Facebook: https://m.facebook.com/LPJHK/

 

Nous vous recommandons

Didier Pujol

Didier Pujol

Passionné de culture chinoise et présent en Chine depuis 2011, Didier a publié de nombreux articles sur la Chine avant de reprendre la direction de l'édition Hong Kong comme directeur et rédacteur en chef.
0 Commentaire (s)Réagir