Mercredi 26 janvier 2022
TEST: 2261

Hong Kong perd 20 places dans une étude sur la qualité de vie

Par Didier Pujol | Publié le 29/11/2021 à 14:20 | Mis à jour le 01/12/2021 à 10:00
Photo : @Unsplash/Daniam Chou
hong kong vue de nuit

HSBC Expat a publié les résultats de sa 14e étude annuelle Expat Explorer, une enquête mondiale menée auprès de plus de 20 000 personnes qui vivent et travaillent à l'étranger. Hong Kong perd 20 places au classement, probablement du fait des conditions de quarantaine.

71% des expatriés optimistes en Asie

Selon la nouvelle étude HSBC Expat Explorer, 65% des expatriés sont optimistes pour l'année à venir, et ce malgré la volatilité des 18 derniers mois. Pour l’Asie, ce score est de 71%. La principale raison de cet optimisme est l'espoir des expatriés de vivre à nouveau « normalement » (75 %), 61 % étant également positifs quant à la qualité de vie dont ils pourront profiter. Sur ce critère, les expatriés à Taïwan sont les plus optimistes (85 %), suivis de près par ceux d'Australie, de Nouvelle-Zélande et du Vietnam (tous 83 %).

indice optimisme des expatriés

Le désir des expatriés de vivre et de travailler à l'étranger n'a pas été diminué par la pandémie puisque la majorité prévoit de rester dans leur lieu d'accueil dans un avenir proche, 80% ayant l'intention de continuer à vivre dans leur pays d'accueil pour l'année prochaine au moins, et seulement 7% envisageant de déménager.

lieu de vie des expatriés

La Suisse en tête de la qualité de vie

Dans l'ensemble de l'étude, la Suisse arrive en tête du classement 2021 sur la qualité de vie. Les dépendances britanniques sont passées dans le Top 10 concernant le classement des lieux de vie et de travail cette annéé, avec Guernesey cinquième, Jersey sixième et l'île de Man septième.

 

Classement des pays par qualité de vie

 

Alors que le monde a été dans un état de flux pendant la pandémie, l'étude suggère que les endroits où un sentiment de stabilité a été maintenu sont bien classés. Presque tous les expatriés basés en Australie, en Suisse et à Jersey recommanderaient leur lieu de résidence comme un endroit stable où vivre au cours des 12 prochains mois avec 92% pour l’Australie et la Suisse (92%), suivi de 90% pour Jersey. Hong Kong, classée 20ème en 2020, n’est plus que 40ème. Bien que l’étude ne précise pas les raisons de cette chute brutale, les conditions de quarantaine longue imposée à la plupart des voyageurs retournant à Hong Kong semble la cause principale.

 

Classement qualité de vie expatriés

De nouvelles priorités

Les résultats suggèrent que les expatriés donnent la priorité aux choix de style de vie personnels plutôt qu'aux moteurs de relocalisation traditionnels tels que la progression de carrière (34 %) ou l'expansion de leur réseau professionnel (31 %).

finances expatriés

Les cinq principaux objectifs que les expatriés espèrent atteindre au cours des 12 prochains mois sont :

• Apprendre à connaître la région (50%)

• Voyages (47 %)

• Comprendre et explorer la culture locale (47 %)

• Se faire de nouveaux amis (45 %)

• Sortir plus (41 %)

L'étude met également en évidence les défis auxquels les expatriés ont été confrontés pendant la pandémie : ainsi 63% ont été empêchés de voyager à l'étranger pour affaires, 90% n'ont pas pu voir leur famille ou leurs amis dans leur pays d'origine. Pourtant, la résilience de la communauté mondiale des expatriés transparait puisque 42 % disent qu'ils ont pu continuer à gérer leur santé physique et 36 % ont continué à passer du temps à l'extérieur.

Didier Pujol

Didier Pujol

Passionné de culture chinoise et présent en Chine depuis 2011, Didier a publié de nombreux articles sur la Chine avant de reprendre la direction de l'édition Hong Kong comme directeur et rédacteur en chef.
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Varsovie
POLITIQUE

Pologne, la rentrée politique chaotique décryptée par Nicolas Maslowski, politologue

Affaire Pegasus, Nowy Ład, autoritarisme, révolution conservatrice, Union européenne, état de droit : états des lieux avec Nicolas Maslowski, politologue, sociologue et directeur du CCFEF à Varsovie