Epargne : les stratégies anti-crise

Par Expatrimo | Publié le 02/05/2022 à 22:28 | Mis à jour le 03/05/2022 à 02:06
Photo : @unsplash/Towfiqu barbhuiya
placement argent crise

Le premier semestre de 2022 continue de connaître des évènements importants qui affectent directement les investisseurs. Comment mettre en place une stratégie anti-crise sur son épargne ?

contenus sponsorisés

Rester en bourse en se protégeant

2021 fut une nouvelle année de croissance spectaculaire de la valorisation des entreprises, mais le début de 2022 a vu deux baisses importantes des marchés boursiers, fin Janvier, et plus violemment début Mars. Les évènements internationaux en Europe, les difficultés logistiques, l’inflation des matières premières et le confinement de la métropole de Shanghai pourraient avoir un impact direct sur l’économie mondiale, et donc les marchés financiers. Il est donc important de réduire le niveau de risque de ses investissements à court et moyen terme.

Dans le même temps, le retour de l’inflation va grignoter les liquidités et réduire l’attractivité des placements sans risque.  Beaucoup d’expatriés gardent des sommes importantes sur le compte courant, souvent faute de conseils appropriés de leur établissement bancaire en France. Cette position restait une option de moindre mal en période d’inflation faible. L’envolée des prix et donc la baisse de valeur de l’argent force les investisseurs à trouver des solutions alternatives pour éviter de laisser fondre son argent, tout en gardant une sécurité dans l’investissement.

Quelles sont les solutions d’épargne financière constituant des stratégies anti-crises ?

Le fonds boursier protégé

La recherche d’une performance alliée à un risque faible et à une liquidité totale est une préoccupation constante des épargnants depuis plusieurs années. Ce rôle était historiquement dévolu au fonds euro des compagnies d’assurance-vie. Basé essentiellement sur des obligations d’état, il offre une sécurité totale et une garantie en capital, mais les performances ont baissé années après années pour s’enfoncer jusqu’à 1% en 2021. Les fonds immobiliers sont une alternative conseillée, les bons offrant un rendement sûr et une bonne sécurité. Cependant, ils ont l’inconvénient d’avoir une performance décorrélée des marchés, ce qui signifie une perte de performance pour l’investisseur en cas de hausse des marchés.

C’est pour répondre à cette double demande que le fonds boursier protégé a été créé. Il intègre à la fois la liquidité totale du fonds euro de l’assurance-vie, et les potentiels de gains d’un portefeuille boursier. En cas de hausse des marchés, le fonds suivra la hausse, en cas de baisse une grande partie du capital sera protégé. Le fonds boursier protégé a une garantie de capital à 85% du montant investi. Il inclut aussi un effet de cliquet, c’est-à-dire que la barrière à 85% remontera avec l’augmentation des marchés, mais restera à ce niveau en cas de baisse.  Avec une perte maximale de 15%, c’est une très bonne alternative au fonds euros avec une véritable espérance de rendement. Le fonds boursier protégé est disponible chez nos partenaires assurance-vie.

Les fonds structurés

Appelés aussi fonds à formule, les fonds structurés permettent eux-aussi de profiter de la bourse avec une forme de protection. Cependant, le fonctionnement, les rendements et les conditions de sortie sont très différents des précédents.

Même si les calculs sous-jacents sont extrêmement complexes, le principe en est simple. Un fonds structuré, c’est d’abord la promesse d’un gain substantiel, si des conditions définies au départ sont réunies. En général, on prend un indice de référence, on observe la valeur le jour du début du fonds. Au bout d’un an, si cet indice est au-dessus de la valeur de départ, l’investisseur reçoit son capital + un bonus prédéfini et l’investissement s’arrête. Dans le cas contraire, on recommence l’observation selon une périodicité quotidienne, mensuelle, trimestrielle ou annuelle.  Lorsque l’indice est supérieur à son niveau initial, on reçoit son capital augmenté du rendement annuel prévu (*1,5 au bout de 18 mois, *2 au bout de de 2 ans, etc…) 

Le fonds structuré permet une exposition aux marchés, sans en subir les soubresauts. L’inconvénient principal en est la liquidité, car il sera difficile de prévoir quand l’argent sera disponible. Un fonds structuré sera une bonne diversification dans un portefeuille sécurisé, à condition de respecter certains critères de choix :

  • Une période de constatation mensuelle, ou encore mieux quotidienne 
  • Un indice unique, agrégat connu. On évitera les fonds structurés avec des indices multiples ou indexés sur des actions car la volatilité rendrait l’opération très aléatoire
  • Un rendement satisfaisant : Un fonds structuré intéressant devra servir au moins 8% de rendement annuel

L’investissement régulier

La volatilité actuelle des marchés fait courir un risque important à l’investisseur qui souhaiterait investir des montants importants rapidement. S’il est possible de s’en protéger en utilisant les stratégies comme le fonds boursier protégé ou les produits structurés, l’investisseur en recueillera une performance réduite. L’alternative est d’étaler dans le temps son investissement pour en lisser le prix à l’entrée. Ceci est possible de deux façons :

L’investissement programmé : 

Comme son nom l’indique, il s’agit d’investir régulièrement sur un portefeuille de fonds choisis à l’avance. La collecte des fonds et l’investissement seront en général mensuels, devenant rapidement indolore pour l’épargnant. Cela permet d’organiser son épargne sur les revenus à venir. S’il est bien adapté à un investisseur voulant épargner régulièrement une partie de son salaire, l’investissement programmé est moins performant pour l’investissement d’une grosse somme rapidement.

L’arbitrage programmé : 

Dans ce cas, la somme est investie immédiatement sur un fond d’attente sécurisé. Un arbitrage mensuel vers un portefeuille choisi sera effectué automatiquement. Ceci ne nécessitera pas non plus d’action de l’investisseur, mais le système sera déjà totalement en place dès le départ. Il est donc bien adapté à l’investissement d’une somme importante dès le départ, en complément d’un investissement en fonds protégé et ou en fonds structuré.

Le stop loss

Le stop loss est un mécanisme intégré à certains contrats d’assurance-vie. Il permet de définir un prix plancher en-dessous duquel les fonds sélectionnés seront automatiquement liquidés, évitant des pertes trop importantes. Il a une fonction similaire au fonds protégé mais n’ai pas limité à un fonds spécifique. Même s’il empêche de profiter d’un éventuel rebond, le mécanisme stop loss sur un portefeuille exposé aux marchés permet de sécuriser l’investissement, sans suivre de manière permanente l’évolution des marchés. 

 

En conclusion, investir reste important pour les expatriés et il existe des solutions pour garder son épargne liquide tout obtenant une performance qui offrira une rémunération malgré le retour de l’inflation. 

expatrimo

Expatrimo

Fondée en 2012, Expatrimo est une entreprise spécialisée en Conseil et Gestion de Patrimoine, pensée par des expatriés pour des expatriés. Notre mission est de rendre l’investissement immobilier et financier accessible aux Français vivant en Asie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'éditon Hong Kong.

À lire sur votre édition locale