Vendredi 3 juillet 2020
Hong Kong
Hong Kong

CORONAVIRUS: un masque réutilisable distribué par le gouvernement

Par Karine Yoakim Pasquier | Publié le 07/05/2020 à 03:40 | Mis à jour le 07/05/2020 à 13:14
Photo : Bientôt, dans les rues de Hong Kong, nous porterons des masques réutilisables
masques facemask hong kong réutilisable lavable

Dès ce Mercredi 06 mai, le gouvernement de Hong Kong s’est engagé à distribuer gratuitement des masques réutilisables, appelés CuMask+™, à tous les citoyens de Hong Kong.

Sur un site web dédié, chaque détenteur d’une ID card valide peut s’inscrire, du 06 mai au 06 juin, afin de recevoir à la maison un masque dans un délai d’environ deux semaines. Les élèves du primaire et des jardins d’enfants obtiendront de leurs côtés un masque identique, adapté à leur taille, via l’école dans laquelle ils étudient.

Le CuMask +™, qu’est-ce que c’est?

Développé par le Hong Kong Research Institute of Textiles & Apparel en 2017, le CuMask est composé de six couches. Deux d’entre elles contiennent du cuivre qui est capable d’immobiliser les bactéries, les virus courants et d’autres substances nocives. Son petit nom viendrait d'ailleurs du symbole chimique du cuivre, Cu, sur le tableau périodique des éléments.

Conforme à la norme de niveau 1 de l’American Society for Testing & Materials F2100 en termes d’efficacité de filtration des particules et des bactéries, de résistance à la pénétration du sang synthétique, d’inflammabilité et de résistance à la pression, il a reçu la médaille d’or du Salon International des Inventions de Genève en 2018.

 

Comment l’entretenir?

Le masque doit être nettoyé une fois par jour, à la main, à l’eau froide avec uniquement un peu de savon. Une fois propre, il est nécessaire de le rincer à l’eau claire avant de le faire sécher à plat. La couche filtrante n’a pas besoin d’être détachée pendant le lavage. Il ne doit pas être tordu, essoré, repassé ou séché dans une machine.

Stérilisé à l’ozone au moment de son conditionnement, il est employable immédiatement sans prélavage et peut être réutilisé jusqu’à 60 fois.

Des masques également destinés aux personnes fragiles

En parallèle, le gouvernement a pris des dispositions pour livrer plus de 140 000 masques dans des foyers et des organisations de protection sociale, afin de les donner aux personnes âgées et aux sans-abri.

Dans un communiqué datant du mardi 05 mai, Carrie Lam a déclaré que le gouvernement tiendrait "particulièrement compte des personnes défavorisées, des personnes âgées et des sans domiciles fixes. […] Nous allons continuer à travailler [les diverses institutions caritatives de Hong Kong] pour distribuer trois millions de masques supplémentaires, qui nous ont été donnés."

Outre la distribution de ce masque réutilisable, le gouvernement a annoncé qu’il souhaitait également augmenter l’offre de masques pour le personnel des maisons de retraite et les agents de nettoyage employés par les prestataires de services externalisés du gouvernement, ainsi qu’à fournir des masques aux médecins privés.

 

Afin de lutter contre la pandémie, le gouvernement de Hong Kong s’est engagé à distribuer gratuitement des masques réutilisables, appelés CuMask+™, à tous les citoyens de Hong Kong.
Crédit : Zhugher

 

Les inscriptions étant ouvertes depuis Mercredi vers 7 h, 1,38 million de personnes auraient déjà rempli le formulaire, attendant désormais de recevoir leur paquet dans leur boîte aux lettres.

Chaque masque coûtant 40 HKD, c’est un investissement que le gouvernement hongkongais est prêt à prendre pour protéger sa population d’une éventuelle deuxième vague.

C’est également un signal assez fort nous précisant que cet été, nous bronzerons partout… sauf sur le visage!

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

Karine Yoakim-Pasquier

Karine Yoakim Pasquier

Karine est Suisse francophone vivant depuis peu à Hong Kong. Elle tient un blog intitulé hotfonduepot.com, enseigne le français, vient de terminer son premier roman et met bien volontiers son talent au service du Petit Journal
0 Commentaire (s)Réagir