Coronavirus, manifestations... le quartier de Soho en perdition

Par Hugo Garcia | Publié le 09/03/2020 à 14:00 | Mis à jour le 16/03/2020 à 02:08
Photo : Soho, un quartier attractif qui connait des difficultés économiques dues aux manifestations et au coronavirus
Soho Hong Kong récession

Soho est connu pour ses galeries d’art, ses restaurants exotiques qui proposent des saveurs venues des quatre coins du monde, et bien évidemment ses bars, lieux de vie nocturne pour les touristes et les expatriés. Cependant depuis quelques mois, les devantures de restaurants et de bars ferment les unes après les autres, victimes des manifestations, du coronavirus et du prix handicapant des loyers.

Des restaurants qui ferment

 

Soho Hong Kong récession
Le burger King de la rue Staunton Street, autrefois ouvert et qui est maintenant fermé à cause de la situation économique actuelle

 

Soho est un quartier chaleureux, atypique, proche du quartier des affaires de Central, il est l’acronyme de "South of Hollywood Road". Desservi par l’escalator le plus long du monde, il est un quartier de fête et de vie, connu de tous, où il fait bon vivre.

Même si Soho reste un quartier apprécié et fréquenté, il connait depuis quelques mois une baisse d’attractivité forte. Des restaurants et bars presque vides en semaine, des rues beaucoup moins bondées que d’habitude, des jours de congés imposés aux salariés pour faire face aux pertes accumulées dans les caisses, et des patrons qui déclarent ne plus pouvoir survivre dans ces conditions.

 

Soho Hong Kong récession
Elgin street vide de monde en début de soirée, avec de plus en plus de devantures fermées

 

Sur Elgin Street, presque la moitié de la rue est occupée par des établissements fermés. Un peu plus bas sur Staunton Street, 21 restaurants sur 39 ont déjà fermé leurs portes. Même la franchise Burger King a fermé son restaurant dans cette même rue, ce ne sont pas uniquement les petits restaurateurs qui sont touchés, mais aussi les gros noms de la restauration.

 

A bout de souffle

Soho Hong Kong récession

 

D'abord frappés par les manifestations pro-démocratiques de Hong Kong qui ont touché la ville de juin à décembre 2019, puis maintenant par l'éclosion de Covid-19 qui sévit depuis la fin janvier, les propriétaires de restaurants et de bars font aussi face à des loyers exorbitants, qui ne leur laissent aucune marge de sécurité. Face à tous ces constats qui s'enchaînent, les restaurateurs puisent dans leurs poches pour pouvoir continuer à exercer dans ce quartier mais petit à petit ils ferment boutique, impuissants face à la situation actuelle.

Certains restaurants ferment leurs portes après 8 ou 10 ans d’exercice dans le quartier, ce qui est révélateur des conséquences  de la situation économique des derniers mois. Des ventes qui chutent de 30% si ce n'est plus, à cause de la baisse du tourisme et de la modification des comportements d’achats, avec des personnes qui préfèrent rester chez elles pour des raisons économiques, sanitaires ou sécuritaires.

Le tourisme et les loyers aussi en cause

Les restaurateurs essaient tant bien que mal de négocier les loyers avec les propriétaires pour les revoir à la baisse dans ces circonstances. Certains y parviennent mais malgré cela ce n’est pas toujours suffisant. Les prix exorbitants du quartier de Soho poussent les responsables à mettre la clé sous la porte. Le nombre de chômeurs est en augmentation et le taux de chômage atteint des sommets à Hong Kong depuis quelque mois.

 

Soho Hong Kong récession
Peel Street, coeur de la vie nocturne à Soho, petit à petit désertée

 

Le secteur de la restauration est encore plus touché que celui des bars par exemple, les charges de fonctionnement et notamment de personnel étant plus importantes. Uniquement pour le mois de février, le nombre de visiteurs quotidiens a chuté de 3.000. Le nombre de visiteurs total dans le mois de février est estimé à 100.000 contre 200.000 pour ce même mois l’année passée.

Soho reste un quartier qui attire, et ce notamment le week-end où les bars se remplissent, donnant pour certaines rues comme Peel Street, des allures de marée humaine comme si les gens voulaient rattraper le temps perdu. Mais même si le virus semble petit à petit s’éloigner des préoccupations alors qu’il se trouve maintenant au cœur de l’Europe, les restaurateurs du quartier s’inquiètent d’un possible retour des manifestations. L’économie a été touchée par ces mois de récession et le pouvoir d’achat des habitants aussi.

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

 

Hugo Garcia

Hugo Garcia

Originaire du Mans et sociologue de formation, Hugo enseigne aussi l’économie, Arrivé à Hong Kong en septembre dernier, il commente pour Le Petit Journal l’actualité, la société et le sport
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'édition Hong Kong.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale