Jeudi 15 novembre 2018
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le mobilier chinois à travers l'oeil de deux françaises

Par Catherine Boulet-Gercourt | Publié le 15/10/2018 à 10:36 | Mis à jour le 15/10/2018 à 16:11
Mobilier chinois restauré antiquité Lumen décoration Hong Kong

Des pièces soigneusement choisies et restaurées: deux françaises, passionnées de décoration et amoureuses de l’artisanat populaire chinois font le pari d’un vintage authentique.

Des armoires, des bancs, des coffres, mais aussi des poteries ou des cages à oiseaux... Les meubles et objets de la vie quotidienne de la Chine de la fin du 19ème au milieu du 20ème siècle sont mis à l’honneur dans la sélection d’Anne-Julie Barnes et Delphine Lernoud, les fondatrices de Lumeun*. 

Chaque pièce proposée à la vente est unique. Elles sont restaurées par de petits artisans locaux en utilisant au maximum les matériaux d’origine et en ayant recours à des techniques traditionnelles. Leur cachet provient justement de cette authenticité: Anne-Julie et Delphine aiment le bois patiné par le temps et surtout par l’usage. C’est pour ce qu’il raconte et pour les histoires qu’il évoque qu’elles choisissent un objet, elles préfèrent d'ailleurs parler des "cicatrices d’un meuble plutôt que de ses défauts".

Des pièces vintage et des créations

En plus des objets chinés, Lumeun propose aussi des pièces contemporaines "qu’elles auraient aimé trouver dans les boutiques de Hong Kong".

Leurs créations rassemblent des tapis, du linge de maison, des canapés, des petites tables, "des pièces librement inspirées du mobilier ou de l’artisanat traditionnel chinois" précisent-elles. Tout est fabriqué localement, avec des matériaux respecteux de l’environnement.

 

Armoire en cannage chinois Lumeun antiquité
Reprenant les codes des armoires anciennes, cette armoire en cannage en propose une relecture moderne

"La modernité n’est pas une question d’âge"

C'est la devise de Lumeun. Vintage ne veut pas dire poussiéreux, moderne ne veut pas dire aseptisé... Les deux styles peuvent parfaitement se rencontrer dans les intérieurs contemporains et faire des mariages heureux, se sublimer l’un l’autre. C’est fortes de cette conviction que les deux créatrices se sont lancées dans l’aventure.

Passées, l’une par la finance et l’autre par le marketing avant se de reconvertir dans l’architecture d’intérieur et la décoration, Anne-Julie et Delphine ont, à elles deux, 20 ans de Chine derrière elles. Au gré de leurs explorations dans le sud du pays et à Hong Kong, elles ont tissé des liens de confiance et de connivence avec des brocanteurs, des artisans. La route jusqu’à l’aboutissement de leur projet n’a pas toujours été tranquille, elles ont dû trouver des solutions pour acheminer les meubles, les stocker. Mais à force de persévérance, elles y sont parvenues.

 

objets de decoration Lumeun Hong Kong antiquité

Un pop up store jusqu’à dimanche

Vous pouvez voir et acheter une sélection de pièces cette semaine sur RDV et le week-end prochain (20 et 21 octobre) dans le pop up shop ouvert à Stanley.

Plus d’infos en les contactant par mail: contact@lumeunhome.com

Photos consultables sur leur compte Instagram et leur page Facebook 

* Lumeun : contraction en pinyin des caractères chinois Lù et Mén, le chemin et la porte.

 

Catherine Boulet-Gercourt

Catherine Boulet-Gercourt

Journaliste à BFMTV pendant 10 ans, Catherine collabore régulièrement au site lepetitjournal.com depuis son arrivée à Hong Kong
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

LITTERATURE

Bon à rien: "la stigmatisation nous suit toute notre vie"

Dans Bon à rien, la romancière Natalie David-Weill emmène le lecteur dans une famille parisienne aisée que l’entrée en sixième du cadet va chambouler. Félix est mauvais en classe. L’échec scolaire min

Communauté

ÉVÉNEMENT

Les commémorations de l'armistice à Hong Kong

Hong Kong célébrait les 100 ans de la signature de l'armistice ce dimanche avec une cérémonie très solennelle au Cénotaphe. Elle était précédée par deux évènements marquants. Retour en images