Les catholiques francophones se mobilisent à Hong Kong

Par Didier Pujol | Publié le 06/10/2022 à 15:15 | Mis à jour le 07/10/2022 à 08:45
fronton cathedrale hong kong

La Communauté Catholique francophone de Hong Kong fait sa rentrée à l’occasion du retour à Hong Kong du père Rémy Kurowski. Nous sommes allés à sa rencontre pour faire avec lui un point de situation et mieux faire connaître les activités de cette communauté très dynamique de Français

 

"La communauté s'est réduite en taille, pas en énergie"

Comment se porte la Communauté Catholique francophoneà Hong Kong ?

Je reprends contact avec la communauté de Hong Kong après plusieurs mois d’absence pour raison de santé. Force est de constaté que la communauté s’est réduite du fait de l’exode débuté en mars, ce que nous constatons dans les inscriptions au catéchisme et à l’aumônerie. Nous sommes particulièrement touchés car les départs concernent des familles, en particulier nombreuses, qui résidaient pour une grande part au sud de l’île de Hong Kong. Pour cette raison, nous sommes en train d'allouer nos ressources différemment pour tenir compte de la répartition géographique nouvelle en particulier des Français et des effectifs moindres pour certaines activités. 

Comment vous adaptez-vous à ces changements ?

Aujourd’hui, les effectifs sont plus âgés et les besoins plus individualisés. Aussi certaines messes de dimanche vont être délocalisées vers d’autres parties de Hong Kong comme Clear Water Bay et TKO par exemple où beaucoup de familles ont bougé dû aux prix du logement plus attractifs, aux espaces verts plus nombreux et qui permettent de travailler à distance. Notre préoccupation est plus que jamais de créer du lien dans cette communauté, même si elle est plus éparpillée désormais. L’un des défis est de maintenir des activités essentielles comme le catéchisme, en trouvant dans chaque nouveau lieu des volontaires pour assurer les classes.

 

Père Remy
@Alexandra Malandain

 

"Les catholiques ont un rôle essentiel à jouer à Hong Kong"

Quel rôle jouent les volontaires ?

Je suis impressionné par le dévouement des personnes qui donnent de leur temps bien que travaillant déjà par ailleurs et j’ai retrouvé intacte cette énergie, cette vitalité de Hong Kong, même après plusieurs mois d’absence. Je suis donc particulièrement optimiste sur la capacité de Hong Kong et de notre communauté de rebondir après ce passage difficile. Bien que les besoins aient changé, on trouve toujours le moyen de proposer des nouveaux projets et des volontaires pour apporter leur contribution positive. C’est vraiment très inspirant.

Quelles activités proposez-vous cette année ?

Nous avons déjà parlé du catéchisme. Il y a également les préparations au mariage et aux sacrements comme le baptême ou les professions de foi. Nous allons aussi lancer pour l’hiver un parcours d’approfondissement de la foi (parcours Alpha), sous forme de réunions de réflexion réunissant entre 10 et 15 personnes sur 3 mois, comprenant une retraite. Nous reprenons aussi le scoutisme pour lequel nous avons de nouveaux coordinateurs. Les enfants se verront donc rapidement proposer des activités en petits groupes de 6 par tranches d’âge. A noter aussi un pèlerinage qui aura lieu en direction de Sai Kung au mois de décembre, réunissant toutes les communautés catholiques de Hong Kong, pas seulement françaises, occasion d’échanges avec les autres nationalités. Enfin, une activité qui me tient particulièrement à cœur, le mouvement Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens, qui vise à amener les comportements sociaux chrétiens dans le monde de l’entreprise. A Hong Kong, où la pression sur les employés peut être forte, le rôle de ce groupe est important, prônant la dignité humaine, le bien commun et la subsidiarité, permettant à chacun de se développer. Nous avons des participants de tout horizon, évoluant dans des fonctions et industries diverses et variées. Devant le succès de ce groupe, nous avons répliqué une version en anglais pour le public asiatique, et sommes ouverts à tous les chrétiens, mais pas seulement.

 

 

"Le Covid a permis de retrouver les valeurs humaines"

Comment évoluent les besoins de la communauté ?

La Covid a beaucoup aidé la prise de conscience chrétienne dans les entreprises mais aussi au niveau individuel. Ainsi lorsque vous perdez un proche ou que vous ne pouvez être aux côtés de vos êtres chers dans la difficulté, vous comprenez l’importance des valeurs humaines. De ce point de vue, cette catastrophe a redonné un poids aux actes les plus élémentaires et conduit beaucoup à faire de nouveaux choix de vie, en se débarrassant du paraître. Sur le volet des mariages, hélas, ils sont moins nombreux que par le passé du fait de la baisse de la communauté mais probablement aussi du fait de l’inquiétude générale quant au futur. Je me souviens d’avoir préparé jusqu’à 35 mariages par le passé. Or nous ne sommes plus du tout sur les mêmes chiffres maintenant. L’autre phénomène constaté concerne l’opportunité d’avoir des enfants qui ne va plus de soi aujourd’hui, autre conséquence d’un environnement mondial plus incertain.

Comment pouvons-nous aider ?

Vous pouvez visiter notre site et vous manifester pour participer ou inscrire vos enfants aux activités proposées. Nous sommes dans tous les cas toujours ouverts à vous écouter ou vous aider, quelle que soit votre situation. N’hésitez donc pas à venir nous rencontrer ou échanger.

NDLR : La première messe du Père Remy après plusieurs mois d'absence se tiendra le 8 octobre, occasion supplémentaire de rencontrer la communauté

 

 

Didier Pujol

Didier Pujol

Passionné de culture chinoise et présent en Chine depuis 2011, Didier a publié de nombreux articles sur la Chine avant de reprendre la direction de l'édition Hong Kong comme directeur et rédacteur en chef.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'édition Hong Kong.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale