Vendredi 15 janvier 2021
Hong Kong
Hong Kong

Brenda R. Alegre: "les transgenres ont peur d’être mis à l’écart"

Par Claudia Delgado | Publié le 19/11/2020 à 17:50 | Mis à jour le 20/11/2020 à 09:14
Photo : Brenda Rodriguez Alegre, professeure à HKU
Taransgenre Hong Kong

Lors d’un colloque pour commémorer la Journée du Souvenir Trans (International Transgender Day of Remembrance), nous avons échangé avec Brenda Rodriguez Alegre, professeure à l’Université de Hong Kong, une de rares, voire la seule universitaire à s’identifier comme transgenre à Hong Kong.

Journée internationale de commémoration

Qu'est-ce qui est à l'origine de cette journée?

La Journée du Souvenir Trans a débuté le 20 novembre 1999 pour commémorer le décès de Rita Hester, une femme transgenre noire assassinée en Novembre 1988 aux Etats-Unis. En réponse à cette mort, la Journée du Souvenir Trans a débuté sous la forme d'une veillée et s’est transformée en journée internationale de commémoration pour les victimes de violences transphobes.

Pourquoi cette date est-elle importante?

Car entre début octobre 2019 et fin septembre 2020, 350 personnes transgenres ont été tuées à travers le monde, 6% de plus que l’année dernière. Ce ne sont que les cas signalés, le nombre réel est impossible à estimer. Parmi les victimes, 98% sont des femmes transgenres, 62% sont des travailleuses du sexe et 50% de personnes transgenre assassinées en Europe étaient des migrants.   

Difficultés pour les personnes transgenres à Hong Kong

Quel est le sentiment des personnes transgenres à Hong Kong ?   

A Hong Kong, les personnes transgenres ne sont pas très visibles, elles ont tendance à se faire discrètes, voulant passer inaperçues par peur d’être aliénées ou mises à l’écart. Car les choses ordinaires peuvent devenir une source de difficultés quotidiennes si votre identité́ de genre ne correspond pas à votre genre légal.  

Quelles sont les difficultés des personnes transgenres à Hong Kong?

Il y un grand problème de harcèlement dans les écoles, où bonne partie des enseignants n’abordent pas les questions du genre et cela est très dommageable car ce sont les années formatrices d’un enfant. On a des problèmes pour trouver un logement et un emploi, parfois des soucis de santé lorsqu’on a peur d’être jugé par un médecin.

Reconnaissance juridique du genre

Quel est la situation juridique pour les personnes transgenres à Hong Kong?

Hong Kong n’a pas de loi sur l’identité de genre afin de s’auto-identifier, comme c’est le cas dans d’autres pays. La reconnaissance juridique du genre est le changement de nom et de l’information du genre sur les documents officiels, mais les états peuvent établir des conditions: Hong Kong réserve ce changement à ceux qui ont subi une opération de changement de sexe mais beaucoup de trans ne veulent pas ou ne peuvent pas le faire.  

Quel est le rôle des médias dans la représentation des personnes transgenres?

Il y a un grand problème de représentation pour la communauté trans, car elle n’est pas tellement représentée ou uniquement d’une façon négative. Dans les films il y a beaucoup de stéréotypes nuisibles qui ne montrent pas qu’au sein de la communauté il y a des enseignants, des réalisateurs, des philosophes, etc. Il faudrait que dans les médias, toute la gamme de profils et de parcours soit représentée.   

Travail d’inclusion et de diversité à Hong Kong

Quels changements se produisent à Hong Kong pour les personnes transgenres ?   

Même s’il n’y a pas encore de loi, il existe une proposition de loi avec la discussion qui en découle. Au cours des dernières années, il y a de plus en plus d’activisme et la même chose arrive dans toute l’Asie du Sud. Maintenant, plus d’entreprises font un véritable travail d’inclusion et de diversité pour assurer que le lieu de travail soit un endroit sûr et équitable.

Comment pouvons-nous soutenir la communauté transgenre ?

Luttez contre les injustices et faites preuve de bienveillance où que vous soyez. Engagez la conversation, les gens se font du souci lorsqu’ils parlent avec une personne trans, ils ne veulent pas se tromper ou paraître indélicats. N’ayez pas peur de vous tromper, si vous ne savez pas comment il faut s’adresser à quelqu’un qui fait une transition, il suffit de lui demander, le plus important c’est de communiquer.  

Dans ces temps de pandémie, il est important de savoir que le COVID impacte disproportionnellement les personnes transgenres partout dans le monde, particulièrement celles qui sont marginalisées. Lors de cette journée on reconnait les difficultés et les violences que cette communauté a subies et continue de subir. Le philosophe trans, Paul B. Preciado disait: "être trans, c’est accepter qu’on arrive à être soi-même". Aujourd’hui on pense à tous ceux qui ont eu le courage d’être eux-mêmes et en ont subi les conséquences.   

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

 

Nous vous recommandons

Claudia Delgado

Claudia Delgado

Mexicaine de langue française, Claudia est traductrice. Cela fait quelques mois qu’elle habite à Hong Kong et rédige des articles pour le Petit Journal
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Sandrine O ven 20/11/2020 - 22:35

Bravo pour cet article! Notre monde est toujours loin d'être un endroit sûr pour les personnes transgenres. Il faut parler, soutenir, demander des lois plus inclusives, et surtout beaucoup d'amour!

Répondre

Expat Mag

Bangkok Appercu
Coronavirus

Six sites pour passer sa quarantaine en Thaïlande à jouer au golf

L’Office du tourisme de Thaïlande (TAT) a dévoilé mercredi une liste de six complexes hôteliers avec parcours de golf où les voyageurs entrant en Thaïlande pourront passer leur quarantaine obligatoire