TEST: 2261

Alexandre Giorgini: “Le covid n’arrête pas la démocratie”

Par Didier Pujol | Publié le 22/03/2021 à 21:45 | Mis à jour le 23/03/2021 à 11:01
alexandre giorgini

Les prochaines élections des conseillers des Français à l’étranger et des délégués consulaires initialement prévues en 2020, auront lieu le samedi 29 mai 2021 pour le continent américain et les Caraïbes, et le dimanche 30 mai 2021 pour le reste du monde. Le vote par internet sera ouvert du 21 au 26 mai. Lepetitjournal.com a souhaité rencontrer le consul général Alexandre Giorgini pour évoquer les enjeux et le fonctionnement de ce scrutin.

4 conseillers à Hong Kong et Macao

Les prochaines élections consulaires auront lieu à Hong Kong le 30 mai prochain et même le 26 mai pour internet. Pourriez-vous nous rappeler le rôle des conseillers consulaires ?

Les conseillers des Français de l'étranger sont des élus de proximité, qui représentent les Français établis hors de France auprès des ambassades et des consulats. C’est le premier maillon de la démocratie au suffrage universel direct pour les Français de l’Etranger car sans représentation locale, point de démocratie. Il faut noter en effet qu’ils ont un rôle institutionnel puisqu’ils élisent les 90 conseillers à l’Assemblée des Français de l’Etranger, et participent à la désignation des Sénateurs des Français de l’Etranger.

A Hong Kong et Macao, ils sont au nombre de 4 et ont un rôle consultatif concernant l’enseignement en français, les aides sociales, l’emploi et la sécurité. Il y a bien sûr la séparation des pouvoirs mais ils travaillent main dans la main avec les équipes du consulat et participent à plusieurs "conseils" locaux: celui des bourses scolaires allouées par l’AEFE, celui relatif à l'attribution d'aides sociales - rappelons qu'il y a eu extension du dispositif d’aide spécifique en faveur des Français de l’étranger en situation de précarité et qui ont subi une baisse de revenus en raison du Covid. Les conseillers peuvent aussi être réunis en format "sécurité".

 

alexandre giorgini
Listes des candidats aux élections consulaires 2021 à Hong Kong dans l'ordre de dépôt des candidatures (l'ordre de présentation sera déterminé par tirage au sort

 

"Voter est une chance rare"

Les dernières élections consulaires en 2014 avaient montré un taux de participation très faible de 17%. Pourquoi pensez-vous que ces élections vont mobiliser?

Reculées à cause de conditions sanitaires en 2020, les élections consulaires auront finalement lieu cette année et c’est une bonne nouvelle. L’avis du conseil scientifique a conduit à la publication du décret le 21 février 2020 autorisant l’organisation du scrutin tout en préconisant de limiter au maximum le vote à l’urne au profit du vote dématérialisé. Au total ce sont 1,2 millions de Français dans le monde qui vont pouvoir choisir 442 représentants. Le mandat des conseillers consulaire est en période normale de 6 ans mais nous les éliront cette fois-ci pour 5 ans seulement du fait du report des élections l’année dernière. Les listes comportent 7 candidats en alternance de sexe qui ont été déposées depuis le 21 mars.

Il est essentiel de saisir cette chance de représenter notre communauté.  A Hong Kong et Macao, le contexte politique et sanitaire ont en effet entrainé de profonds changements du paysage économique et sociétal qui pour beaucoup, sont synonymes de désarroi. Or ces élections sont l’occasion de rassembler notre communauté autour des valeurs démocratiques et d’affirmer notre unité dans cette période difficile. Dans un monde en crise qui bafoue souvent la liberté d’expression comme l’actualité récente le démontre, je suis persuadé que nos compatriotes sauront saisir la chance rare que nous avons de pouvoir nous exprimer au suffrage universel direct. De plus, les enjeux individuels sont importants pour nombre de nos compatriotes que le nouveau contexte pandémique a mis en difficulté.

alexandre giorgini

Listes électorales

Comment être certain que l'on est inscrit sur la liste électorale consulaire?

Tout d’abord il est important de s’assurer que l’on est bien inscrit sur la liste électorale consulaire. Sur ce point, depuis la mise en place du répertoire unique de janvier 2019, il n’est plus possible de voter en France et à l’étranger pour l’échelon local. Par ailleurs, attention: être inscrit au consulat n’implique une inscription automatique sur la liste électorale consulaire. Il faut donc vérifier sa situation électorale en ligne et le cas échéant s’inscrire avant le 23 avril.

S'inscrire sur la liste électorale 

(en cas d’oubli du NUMIC, celui-ci est inscrit sur carte consulaire mais il peut être à nouveau communiqué à l’intéressé sur simple demande au consulat)

L'inscription sur la liste électorale consulaire peut se faire en ligne ou au consulat sans rendez-vous (venir muni d’un justificatif de domicile et de son passeport). En résumé, lorsque l’on est inscrit sur une liste électorale consulaire, on peut voter pour les conseillers des Français de l’Etranger (et non sa commune d’origine en France), l’élection présidentielle, les élections législatives (vote pour les députés des Français de l’étranger, et non plus pour le député de sa circonscription d’origine), les élections européennes, ainsi que les éventuels référendums. 

 

alexandre giorgini
Photo@Unsplash/Glenn Carstens-Peters

Vote par internet

Quelles sont les possibilités de vote à Hong Kong et Macao?

La grande nouveauté de cette élection est le vote par internet et je tiens à préciser qu’il est sûr. Il sera ouvert du 21 au 26 mai. Pour pouvoir voter en ligne, il faut bien avoir renseigné son email et son numéro de téléphone lors de son inscription au registre et sur la Liste Electorale Consulaire. On peut mettre à jour ses infos à tout moment avant le 23 avril. Les électeurs recevront avant l’ouverture du portail les informations générales concernant les modalités de vote et leurs codes d’accès.

Bien entendu, il sera possible de voter à l’urne, dans le cadre des règles de distanciation sociale en vigueur mais il est primordial de privilégier le vote par internet, afin de rassurer les autorités locales quant à la tenue de ces élections sans risque sanitaire.

Je compte sur nos concitoyens à Hong Kong et Macao pour se mobiliser et montrer leur soutien à la démocratie par leur forte participation.

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

 

Didier Pujol

Didier Pujol

Passionné de culture chinoise et présent en Chine depuis 2011, Didier a publié de nombreux articles sur la Chine avant de reprendre la direction de l'édition Hong Kong comme directeur et rédacteur en chef.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'éditon Hong Kong.

À lire sur votre édition locale