Samedi 27 novembre 2021
Ho Chi Minh Ville
Ho Chi Minh Ville
TEST: 2259

Traversée de l'Asie en tandem : l'arrivée à Saigon

Par Lepetitjournal Ho Chi Minh Ville | Publié le 08/04/2021 à 19:58 | Mis à jour le 09/04/2021 à 12:10
arrivée dans la ville de saigon au Vietnam après avoir traversé l'Asie à vélo

En 2015, Caroline et Xavier traversaient l'Asie du Sud-Est en tandem. Ils nous racontent à l'aide de mots et d'aquarelles leur arrivée dans la turbulente ville de Saïgon et leur traversée du Vietnam.
 

arrivée dans la ville de saigon au Vietnam après avoir traversé l'Asie à vélo
©Antoine Besson


« C'est vulnérable, un vélo. Surtout sur une "deux fois cinq voies". Plus la route est large et plus nous nous sentons petits. A l'approche de Saïgon, elle devient gigantesque et nous minuscules. Dans ce rapport de force à la Gulliver, nous n'avons pas nos chances et préférons nous faire oublier. Pour survivre, il nous faut comprendre comment sont organisées les routes. Si toutefois on admet qu'il existe une forme d'organisation…

Les Vietnamiens roulent à droite. Du moins, en théorie. La file la plus à droite est occupée par les nombreux véhicules arrêtés : voitures en panne, motos de ceux qui prennent un verre, camionneurs en pause pipi et autres pneus crevés.

La deuxième file est prise d'assaut par les véhicules à contresens. Et ils sont nombreux ! Dès que la route comporte un terre-plein central, la plupart des motos, vélos et voitures préfèrent remonter l'autoroute à contresens plutôt que de faire un détour de 500 m.

La troisième file est occupée par les " véhicules lents". Beaucoup de vélos, dont notre tandem, mais aussi des motos-poubelles, des tracteurs, des mamies en scooter, ou encore des charrettes à bœufs ou à buffles.

Pour dépasser tous ces escargots, il nous faut parfois faire une excursion sur la quatrième file, occupée par un flot quasi ininterrompu de motos et de scooters. Cette impressionnante pagaille de deux-roues file à toute allure dans un boucan du diable. Étonnant ballet, les motos se croisent souvent… et se rencontrent parfois ! Enfin, la cinquième file est occupée par les rois de la route, les poids lourds, autobus et quelques rares 4x4. Ce ne sont pas les véhicules les plus rapides mais leur klaxon est de loin le plus puissant. Aussi chargés que le foie de leur conducteur, les camions s’imposent et le petit peuple s'écarte. Dans cette jungle motorisée, ils règnent en despotes : quand les 36 tonnes disent quelque chose, les deux-roues les écoutent ! »


Aquarelles de leur traversée du Vietnam

rizières vietnamiennes

 

rizières vietnamiennes

 

delta du mékong lors d'un voyage au vietnam

 

forteresse de hue lors d'une voyage au vietnam en tandem

Prendre le temps !

« Le voyage à vélo, c’est l’éloge de la lenteur. C’est s’en remettre entièrement à la qualité des routes, à la topographie, à la forme du jour. C’est accepter de faire aujourd’hui 150Km, et demain 25. Car être lent, c’est prendre le temps de découvrir un pays, faire l’effort d’en apprendre la langue, d’en retenir les odeurs, les bruits. Perdre du temps pour un détour, c’est gagner un paysage magnifique. Prendre avec humour un problème technique, c’est s’ouvrir à une belle rencontre.

Rien ne sert de courir, il faut regarder le chemin ! »

 

tandem utilisé lors de la traversée de l'asie

Qui sont-ils ?

Caroline voulait consacrer un an à une association humanitaire. Xavier avait pour projet de faire un tour du monde à vélo et rêvait devant les livres des grands voyageurs d’hier et d’aujourd’hui.

Jeunes mariés, ils ont lancé le projet Asie-Cyclette : une traversée d’Asie en tandem pour mettre en lien des écoliers français avec des enfants parrainés par l'ONG Enfants du Mékong. Une aventure d’un an, en dormant chaque soir chez l’habitant et en découvrant l’Asie au hasard des rencontres.

Au total, ils auront parcouru 12 000 kilomètres, racontés dans un livre et sur le site Internet Asiecyclette.
 

livre traversée de l'asie

 

 

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir