Mercredi 8 décembre 2021
Ho Chi Minh Ville
Ho Chi Minh Ville
TEST: 2259

Vanessa Muhlheim : « Etre proches de nos compatriotes au quotidien »

Par Lepetitjournal Ho Chi Minh Ville | Publié le 19/05/2021 à 06:56 | Mis à jour le 21/05/2021 à 08:07
Vanessa Muhlheim et sa liste pour les élections consulaires au Vietnam en 2021

Du 21 au 26 mai sur Internet et le 30 mai à Hô Chi Minh-Ville et Hanoï, les Français du Vietnam éliront les conseillers des Français de l'étranger qui les représenteront au cours des six prochaines années. Membre de la liste FRANCAIS AU VIETNAM, CITOYENS SOLIDAIRES A VOTRE ECOUTE, Vanessa Muhlheim explique son programme. 


Pouvez-vous vous présenter en quelques phrases ?

Je m’appelle Vanessa Muhlheim. Française d'origine vietnamienne, trilingue et mère de deux enfants scolarisés au lycée français Alexandre Yersin à Hanoï, je connais le Vietnam depuis ma plus tendre enfance et j’ai décidé́ de m'installer à Hanoï en 2011. Volontaire, entreprenante et altruiste, mettant à profit ma double culture, je travaille depuis 2015 au Courrier du Vietnam et présente le journal télévisé́ francophone de VTV4 de la télévision nationale vietnamienne. Depuis quelque temps je cherchais à prendre une part plus active à la vie de notre communauté. La proposition de Marc Villard de rejoindre sa liste m’a permis de réaliser ce souhait.

 

Comment avez-vous constitué votre liste ?

Contrairement à d’autres, notre liste n’est pas une liste de circonstance. Ce n’est pas une liste de personnes réunies pour l’occasion de cette élection. Notre liste s’est constituée autour d’une équipe déjà existante : Viet Pham, Rebecca Bauden, Xavier Vuillermet et Marc Villard, dont l’engagement auprès de nos compatriotes est connu et reconnu. Aussi, quand Marc Villard m’a proposé de rejoindre la liste, pour prendre en quelque sorte la suite d’Anne Boulo - aujourd’hui au Congo - je n’ai pas hésité ! Quant à Alexandre, c’est un ami qui lui a parlé de notre engagement. Dans la continuité de son implication dans les associations ‘’business’’ françaises, il a souhaité nous rencontrer et n’a pas hésité à nous rejoindre, car il a retrouvé auprès des membres de cette liste les valeurs de solidarité, d’humanisme et de laïcité qui lui sont chères.

 

Quel est selon vous le plus grand défi auquel font face les Français du Vietnam ?

Aujourd’hui, le défi majeur, ce sont les effets collatéraux de la pandémie. D’ailleurs, dès le mois de mars 2020, Marc et Anne, après avoir échangé avec les conseillers de la zone, ont alerté les parlementaires et Jean Baptiste Lemoyne, notre secrétaire d’Etat. Ils ont suggéré des mesures immédiates en faveur des familles…et ils ont été entendus. 

Autre défi : le coût de la scolarité qui reste élevé, problème aggravé par une gestion globale "plus administrative et moins sociale" de l'accès aux bourses scolaires. Par ailleurs, trop de nos compatriotes n’ont aucune protection sociale, malgré les efforts récents et l’amélioration de la couverture proposée par la CFE. La ‘’dématérialisation’’ des procédures administratives n’a pas assez pris en compte la réalité des Français de l’étranger et plonge nombre de nos compatriotes dans de grandes difficultés. C’est d’ailleurs pour répondre à leurs difficultés que Marc, déjà à l’origine du Comité de Solidarité en 2002, a créé avec Viet, Rebecca et Tu Tho, Point d’Écoute, qui en un peu plus de quatre ans est intervenu plus de 700 fois pour aider nos compatriotes dans leurs démarches administratives.

Enfin, les aides aux entreprises et aux entrepreneurs français installés au Vietnam et touchés par les effets économiques de la pandémie sont quasi-inexistantes.

Autant de défis à relever !

 

Que représente pour vous la mission principale de conseiller des Français de l'étranger ?

Le rôle des conseillers des Français de l’étranger est défini par un décret. Ce décret est assez limitatif car, s’il indique les domaines de compétences des conseillers, il en limite l’exercice aux seuls Conseils consulaires. Pour moi, pour nous, notre rôle ne peut se limiter à la participation aux seuls Conseils consulaires. Par notre présence et notre implication ‘’sur le terrain’’ auprès de nos compatriotes et des associations qui les représentent, nous devons tout à la fois nous informer et informer.

Un conseiller ne peut remplir efficacement son rôle de représentant de nos compatriotes auprès de l'Ambassade et du Consulat que s’il connaît bien leur situation, mais également le fonctionnement des administrations impliquées et les procédures et instructions qui régissent par exemple diverses aides ou services sociaux auxquels nos compatriotes peuvent avoir accès. Tout cela, grâce à l’engagement de longue date des membres de notre équipe, nous le maîtrisons bien !

 

Pouvez-vous nous détailler les grands axes de votre programme ?

Peut-on vraiment parler d’un programme pour des conseillers consulaires ? Nous nous engageons bien sûr, et c’est bien là le minimum, à participer aux Conseils consulaires prévus par les textes. Nous continuerons également nos actions pour aider nos compatriotes dans leurs démarches administratives et pour les représenter auprès des institutions consulaires.

Ce ne sont pas de vaines promesses, notre bilan en témoigne. Nous continuerons à être chaque fois que nécessaire une force de proposition, une force de critique constructive, à être comme Marc et Anne l’ont été pour les effets collatéraux de la pandémie, des lanceurs d’alertes…En un mot, nous continuerons à faire ce que nous faisons depuis plusieurs années : être à l’écoute et proches de nos compatriotes au quotidien pour mieux les représenter, les aider et les défendre !
 

4 Français au Vietnam, citoyens solidaires à votre écoute M. VILLARD Marc
Mme MUHLHEIM Vanessa
M. SOMPHENG Alexandre
Mme PHAM Viet
M. VUILLERMET Xavier
Mme BAUDEN Rebecca

 

Pour en savoir plus sur les élections consulaires et les quatre autres listes : Elections consulaires : modalités de vote et candidats au Vietnam

Nous vous recommandons
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Barb sam 22/05/2021 - 01:32

La photo est... photoshoppée ? Grossièrement. Ce n'était vraiment pas obligatoire cette photo de groupe... Cela vous dessert en terme de première impression...

Répondre