Mardi 20 octobre 2020
Ho Chi Minh Ville
Ho Chi Minh Ville

Qui se cache derrière le blog de voyages World Wild Brice ?

Par Loanne Jeunet | Publié le 16/12/2019 à 03:51 | Mis à jour le 23/12/2019 à 03:47
world wild brice blog voyages

Brice Van Huffel, installé au Vietnam depuis 4 ans, anime le blog de voyages World Wild Brice, dont le thème central gravite autour des voyages en Asie du Sud-Est. En parallèle de son métier dans le tourisme, il y a donc développé une généreuse collection d’articles dans lesquels il prodigue ses bons conseils pour voyager autrement, dans un style direct et décalé. Interview.

Ce qui n’avait commencé que comme un blog à destination de ses proches, dans le cadre d'un échange universitaire en Inde en 2012, a donné lieu à la création de World Wild Brice 6 mois plus tard, lors d’un stage en Asie. « Au début, je n’écrivais que des bêtises pour faire rire mes amis,  se souvient Brice Van Huffel, à l’époque en école de commerce à Sup de Co Reims. Au fur et à mesure, je me suis rendu compte que j'avais pas mal d’informations. Je me suis dit : autant raconter des choses sérieuses et y mettre des conseils. » Un article en particulier, faisant référence à l’île de Palawan aux Philippines le propulse alors sur Google, générant 50% de son trafic. C’est le début des choses sérieuses -mais pas trop- pour Brice, qui structure de plus en plus sa passion, au fil de ses pérégrinations. A l’image de son blog qu’il veut résolument différent des autres, Brice Van Huffel vous livre dans cette interview sa vision du voyage, la recette pour obtenir une bonne visibilité sur Internet, et aborde son statut en vogue de blogueur, toujours sans langue de bois. 

LPJ HCMV : Vous avez créé votre blog en 2013. Aujourd’hui, vous êtes une référence pour une poignée de voyageurs et expatriés, en tout cas en ce qui concerne le Vietnam. À votre avis, à quoi devez-vous ce succès ? 

Brice Van Huffel : Succès est un bien grand mot. C’est lié à plusieurs choses : d’abord, c’est un blog totalement différent des autres blogs de voyageurs, qui passent souvent 2 semaines à un mois au Vietnam., Ils racontent un peu la même chose, prennent le même bus et suivent le même itinéraire : Cat Ba, Trek à Sa Pa, moto à Hà Giang etc. Très peu de blogueurs vont parler d'autres destinations moins connues comme Long Xuyên ou Pù Luông. Second point : je voyage un peu partout dans le pays ; je peux donc donner des conseils et sur une zone comme le delta du Mékong, la zone la plus massacrée sur les autres blogs, cela apporte un contenu varié. Troisième point, je vis dans le pays et je peux donc conseiller les gens en fonction des saisons. Certains voyageurs vont dans des zones pour voir du riz en suivant des articles de blogs, mais ils arrivent alors que les rizières sont vides. Beaucoup disent que « Sa Pa, c'était fantastique », mais ils y ont été en septembre ! J’étais à Mộc Châu début décembre et il faisait 7 degrés, est-ce que c’est ce que l’on recherche pour 15 jours de vacances en pensant aller au soleil ? Au Vietnam plus qu’ailleurs il faut découvrir une région à la bonne période sinon l'expérience sera forcément différente.

world wild brice blog voyages
© World Wild Brice - Long Xuyên 

Concernant mon trafic, 90% provient de Google. Lorsque le contenu est « qualitatif », Google te fait remonter dans les recherches. Par ailleurs, je parle de régions où très peu de monde ne va. Bientôt, je retournerai dans le delta, à Bạc Liêu, Soc Trang… des endroits où aucun blogueur ne se rend. Pour le référencement, je devrais me battre avec 2-3 agences vietnamiennes, pas plus. Après, ce qui est plus compliqué, c’est de bien remonter sur Google avec certains mots clés généralistes comme Hội An, Sa Pa… forcément plus connus et avec une grosse concurrence pour les meilleures places. 

Je pense aussi que le blog marche bien car il y a un bon mix entre les conseils que je donne, et les aventures que je vis, racontées avec un style différent… parfois drôle. Pour finir, je suis très manichéen et je pense que ça aide pour un blog, je suis toujours en train de dire que ça va fonctionner… ou pas. Dernièrement, j'ai été très négatif sur une destination, en Thailande ; dans ces cas-là je n’hésite pas à dire ce que je n'ai pas aimé en expliquant pourquoi. Il m'est arrivé la même chose pour Sigiriya au Sri Lanka, ou encore Jaipur en Inde : je suis très franc sur le blog parce que je m'en fiche d'enjoliver les choses, ça n'a aucun intérêt et on ne me paye pas pour dire que c'est génial. Le Vietnam a typiquement ce problème je pense, des destinations incontournables comme Sa Pa ou Hạ Long devenues moins bien qu’avant a cause du tourisme. Mais il existe des destinations annexes incroyables ! 95% des gens vont à Sa Pa, c'est sympa si tu fais du trek dans les vallées environnantes, mais si tu restes dans la ville c'est l’enfer pour un Français, alors qu'il y a 5-6 ans (plus ?) c'était sans doute beaucoup mieux. 

Il y a 4 ans, j'avais adoré Hội An, avec cet « effet woaw », j'y allais 3-4 fois par an. Mais j’y suis retourné en octobre 2018, et j’ai vraiment eu un moins bon feeling. On te rabâche les mêmes photos mais la réalité, c'est qu’il y a trop de monde par rapport à une ville qui est trop petite. D’autres villes seront sûrement bientôt concernées d'ailleurs.

world wild brice blog voyages
© World Wild Brice - Hoang Su Phi

Vous êtes passé par l’Inde, le Cambodge, Bali, le Myanmar, et aujourd’hui le Vietnam, à Hanoi ! Depuis combien de temps êtes-vous au Vietnam et pourquoi vous y être installé ? 

B.VH : Avant le Vietnam, j’ai d’abord vécu en Birmanie pendant 2 ans, c’était le paradis pour voyager mais très compliqué pour y vivre : tout était super cher et c’était très fatigant au niveau du rythme de travail. J’ai donc demandé à ma direction de partir, j’avais le choix entre plusieurs villes et j'ai proposé Téhéran ou Hanoi. Ils ont choisi Hanoi, et j’adore cette ville. Je suis parti pour rester, je suis marié à une Vietnamienne (oui, c'est très original d’ailleurs -Rires). Pour moi, le seul défaut est la pollution. Tout le reste, j'adore. Pour voyager c'est de la folie, que ce soit pour les week-ends ou pour aller dans le reste de l’Asie, on peut voyager facilement. Hanoi a une vraie ambiance, un caractère, et la nourriture y est incroyable. La vie n'est pas très chère, il n'y pas de coupures de courant ni d'internet, et le trafic est limité, si tu compares avec Manille, Jakarta ou Bangkok par exemple. Avoir 4 saisons me plaît -je suis actuellement en pull-, et je peux manger occidental pas cher si ça me manque.

La photographie semble tenir une place très importante dans votre vie, essentielle également pour faire vivre World Wild Brice. Quel est votre matériel et d’où vous vient cette passion ?  

J’ai deux Canon 6D, un avec un objectif classique général et un autre appareil avec un plus gros zoom que j’utilise pour photographier le delta et les rizières, les sujets y sont souvent plus éloignés. 

Cette passion pour la photo m'est venue avec mes voyages. Le premier voyage que j'ai fait était aux Philippines, mais je n’ai pris aucune photo. En Inde, j’ai acheté un premier appareil photo et progressivement j’ai commencé à voyager en fonction des photos. Aujourd’hui, si tu me dis que je vais passer une semaine dans le Nord du Vietnam sans appareil photo, je n’y vais pas. Une fois, au Laos, j’ai cassé mon appareil photo ! J’ai pris le premier vol pour Bangkok,  j’en  ai racheté un et je suis revenu au Laos dans la foulée. 

C’est mon moteur, ce qui me fait avancer. Cet aspect photo nourrit le blog et fait que j'ai toujours des choses à écrire et raconter. Sans ça, je voyagerais moins. Je prends énormément de plaisir à en faire, c'est quelque chose qui connecte les voyageurs, même si à l'inverse ça peut aussi te déconnecter. Je ne vends pas mes photos mais j’aime l’idée que les gens regardent le site et se disent « Waow, ce sont de belles photos ! » Il y a aussi un côté « achievement » en regardant toutes les photos que j'ai faites sur les années précédentes, on se dit qu’on a pris « le bon moment ». C’est valorisant. 

Enfin, j'utilise aussi beaucoup les Polaroïds : laisser un petit cadeau aux gens permet aussi de rapprocher, et génère un vrai changement d’attitude.

world wild brice blog voyages
© World Wild Brice - Ha Giang
​​

En 2016 vous aviez accordé une interview au site I-Voyages.net dans laquelle vous disiez recevoir 25 000 visiteurs uniques par mois. Même si ce statut de blogueur ne vous permettait pas d’en vivre à ce moment et que ce n’était pas votre but premier dans votre démarche d’écriture, qu’en est-il aujourd’hui ? 

J’ai plus de lecteurs qu'à cette période, et j'ai passé un pic à 40 000 mensuel en 2017, grâce au « boom » de la Birmanie, destination sur laquelle j’avais un monopole sur la première page de Google et qui m’apportait donc beaucoup de trafic. Sur 2018 j'ai eu des résultats similaires, mais sur 2019 mon trafic va sûrement diminuer de 10%, parce que les articles de blogs baissent au bout de quelques années dans les résultats Google, et qu’il y a des aléas au niveau des algorithmes. De plus, écrire 5 articles sur Cần Thơ comme je peux le faire n'a aucun sens pour le référencement, mais je le fais car j’apprécie. 

Ce sont les « questions simples » qui rapportent du trafic car c’est les questions les plus courantes. Pour avoir plus de trafic je ferais donc mieux d’écrire un article sur « est-ce qu’il y a le paludisme au Vietnam ? ». Le trafic sur les petites destinations est minuscule par rapport au reste. Sur mon blog pour 100 personnes qui arrivent sur mon guide du delta du Mékong, combien arrivent pour Mộc Châu ou Lục Yên ? C’est extrêmement faible. Ceci-dit, l’aspect « expertise », du voyageur qui donne des infos sur des lieux complètement perdus, ça fait la différence et cela fait aussi rester les gens sur le blog. Je suis plutôt content au niveau de l'audience, mais ce n’est pas mon but principal. Je ne vais pas arrêter d’écrire sur Cần Thơ pour autant, même si j’ai déjà de nombreux articles sur la ville.  

world wild brice blog voyages
© World Wild Brice - Can Tho 

Concernant les revenus générés par le blog, c’est ridicule : je n’ai pas fait un partenariat de l’année, aucun hôtel ne m’a invité. Si un partenariat est bien fait, ça laisse la possibilité d'écrire un super article ; je vais peut-être remettre ça en place, mais ça demande beaucoup de travail, et le blog, c'est surtout un hobby. Pour créer des partenariats et être invité il faut pouvoir convaincre les hôteliers, expliquer quel est l’intérêt qu'ils ont à inviter un blogueur dans leur établissement, mais il n'est souvent pas évident de mesurer les retombées après. Je peux savoir combien de clics j’ai sur mon site mais comment savoir les statistiques des gens qui se rendront effectivement dans l’hôtel après avoir lu mon article ? Il faudrait que l’hôtelier demande à chaque fois !

Enfin, pour des voyages, j’ai parfois dû investir 200$ pour une nuit d’hôtel, et à mon sens, c’est aussi ce qui marche sur mon blog : le fait que je ne propose pas que des recommandations d’hôtels à 10-15$. Le blogueur représente souvent le même type de voyageur et à ce titre les budgets sont très limités. Le fait de parler d’un hôtel à plus de 100$ la nuit comme The Island Lodge à Mỹ Tho ou le Tam Coc Garden à Ninh Bình apporte de la fraicheur. 

Parmi les nombreux endroits que vous avez eu la chance de visiter au Vietnam, avez-vous une destination coup de coeur ? 

  1. Hà Giang, j’ai vraiment eu ce côté « Waow », c'est incroyable, quand tu fais de la moto là-bas c’est à couper le souffle, il y a des minorités ethniques partout, des paysages magnifiques, ça se démarque vraiment des autres destinations.  Ceci-dit, c’est pas pour toute l’année. Est-ce que tu as vraiment envie de traverser toute la planète pour Hà Giang où il fait 5 degrés en hiver ?
  2. Phong Nha, des paysages incroyables.
  3. Le delta du Mékong, qui est mon coup de coeur. Il y a une ambiance sympathique, les gens sont gentils. Il faut aimer prendre son café et sourire à la mamie qui passe. J’essaye beaucoup de pousser cette zone, peut-être même que je l’idéalise. Je vais surjouer un peu le truc mais je me sens beaucoup mieux là où l’on me sourit, et c’est dans le delta que ça arrive. 
world wild brice blog voyages
© World Wild Brice - My Tho

Mais le Vietnam est un pays particulier, et tout ce qui n’apparaît pas dans les guides de voyage est magnifique. Durant ma première année au Vietnam, je me disais : « Oui, c’est beau, mais rien d’incroyable. Hội An c’est beau, Hué c’est sympa, pourquoi pas. » Ce sont des incontournables mais qui ne m’ont pas transcendé surtout après 2 ans de vie en Birmanie. En revanche, quand tu vas à Châu Dôc dans le delta, à Hoàng Su Phì ou à Mù Cang Chải tu découvres des régions sublimes dont on parle moins. Le problème c’est qu'on voyage souvent moins pour découvrir qu’avec la peur de louper : j’ai vu les rizières en terrasse ? Oui. J’ai vu Hội An ? Oui. Sài Gòn ? C'est bon. Il y a tout un programme fait en amont, et donc pas de choix forts par peur de manquer quelque chose.

Pour moi, faire le circuit habituel d’un routard qui remonte le Vietnam avec Nha Trang, Đà Lạt, Mũi Né, ça n'a aucun sens, le pauvre routard qui pensait découvrir une station balnéaire tranquille en arrivant dans le centre de Nha Trang ou des plages de rêve à Mũi Né en dormant dans des hôtels à 10$... Et ça joue beaucoup sur l'impression des gens d'ailleurs : ceux qui n’aiment pas le Vietnam ont parfois été dans des endroits trop classiques qu’ils avaient idéalisés, si en plus ils y sont au mauvais moment forcément ça plaît moins qu’un autre voyage aux Philippines ou au Costa Rica par exemple.

Quels sont vos projets pour la suite ? (qu'ils concernent votre blog, votre vie plus personnelle au Vietnam, votre activité professionnelle, votre expatriation etc.) 

Pour le blog, je vais continuer à faire la même chose il n’y a aucun changement de prévu. En parallèle, j’ai un site internet sur lequel je mets toutes mes photos. Pour ma vie personnelle au Vietnam, rien de particulier, à part garder ma femme (Rires),  je vais continuer mon activité professionnelle dans la même entreprise car ça me plait énormément et je n’aurais aucun intérêt à en changer. Mais je le redis, la pollution est la seule chose pour laquelle je pourrais être amené à partir.

world wild brice blog voyages

Vous souhaitez suivre les aventures de Brice en Asie du Sud-Est ? 

Son blog : World Wild Brice

Suivez-le sur sa page Facebook 

loanne jeunet

Loanne Jeunet

Journaliste passionnée, responsable de l'édition Ho Chi Minh Ville ; rencontrer, partager et raconter. :)
0 Commentaire (s)Réagir