Dimanche 23 février 2020
Ho Chi Minh Ville
Ho Chi Minh Ville
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Mon Viêt Nam - Histoires d’adoptionS : un Vietnam d’amours plurielles

Par Loanne Jeunet | Publié le 24/01/2020 à 03:40 | Mis à jour le 24/01/2020 à 04:05
mon vietnam histoires adoptions

À travers Mon Viêt Nam - Histoires d’adoptionS, Claude Coudert a voulu partager son amour incommensurable pour le Vietnam et la forte spiritualité qui la lie avec ses habitants, depuis l’adoption de son fils en 1992. 

Mon Viêt Nam - Histoires d’adoptionS, c’est avant tout plusieurs histoires d’amour qui s’entrecroisent. D’abord le plus pur, le plus fort, le maternel ; le formidable fruit d’une persévérance à toute épreuve. Beaucoup se reconnaîtront, car son parcours n’est pas sans rappeler celui de nombreuses personnes qui ont fait le choix d’adopter. Claude Coudert a d’abord dû attendre. Attendre en France, près de 5 ans, avant de pouvoir enfin venir chercher son bébé hors des frontières. Initialement, Claude aurait dû adopter au Mexique ; c’est finalement au Vietnam qu’elle atterrit en 1992, pays dont elle ignore tout. Elle ne sait pas non plus qu’il deviendra sa deuxième patrie. 

Un hommage à son fils 

Dans cette oeuvre écrite avec le coeur, Claude Coudert raconte dans une première partie sobrement intitulée « J’adopte Rémi-Vinh » sa réalité, les sentiments de doute et d’abattement qui l’ont assaillie lors de ce processus d’adoption lent et chronophage, mais ne manque pas de relater également ses moments de joie, ses petites victoires et les belles rencontres qu’elle a faites. Sur 12 chapitres, on pourra suivre les aventures de Claude à travers ce bel hommage à Rémi-Vinh : le premier regard échangé avec "son titi" de seulement trois semaines, la routine qui s’installe alors qu’elle lui rend visite tous les jours à l’orphelinat de Go Vap, ses premières expériences culinaires locales et les conséquences qui ont suivi, sa lassitude face à l’attente interminable, aux lenteurs administratives… et son estime pour le Vietnam grandissant insidieusement sans qu’elle ne s’en aperçoive, après ces 2 mois passés à plus de 10 000 kilomètres de chez elle. C’est cette même raison qui poussera Claude à nommer son livre Histoires d’adoptionS au pluriel. 

mon vietnam histoires adoptions
Claude Coudert et son fils, Rémi-Vinh. 

Une adoption réciproque 

« J’adopte le Vietnam » annonce la deuxième partie de Mon Viêt Nam - Histoires d’adoptionS. C’est aussi le pan du récit de Claude Coudert le plus riche en anecdotes, en immersion totale avec les locaux. Presqu’aussitôt après son retour en France, l’appel du Vietnam s’est fait vite ressentir. C’est deux ans après l’adoption de Rémi-Vinh que Claude Coudert foulera pour la seconde fois le tarmac de l’aéroport d’ Ho Chi Minh Ville. Puis une troisième, une quatrième, une cinquième… Jusqu’à ce qu’elle arrête de compter à partir de la trentième fois ! Entre-temps, elle est revenue à plusieurs reprises avec son fils pour lui faire découvrir son pays d’origine, a rencontré Antoine-Hai qui aurait pu agrandir leur famille, M. Muon, personnalité dont le souvenir restera à jamais gravé dans sa mémoire…

Mais Claude a surtout réussi à se faire accepter par une famille de Vietnamiens, grâce à son sourire, sa bienveillance et sa curiosité, après avoir été conviée à un mariage dans le Delta du Mékong. Effervescence des préparatifs, coutumes et traditions… Accompagnée d’une amie, elle n’en a pas perdu une miette, et d’un oeil résolument observateur, a tout enregistré derrière sa rétine : à travers une transcription fidèle et visuelle, Claude nous livre un panel de couleurs et d’odeurs, et donne une idée précise de l’environnement et de l’atmosphère qui l’entouraient. Depuis cette expérience unique, Claude est invitée à séjourner chez eux au moins deux fois par an, et ne rate pas une occasion de partager avec eux des moments privilégiés, elle qui a été adoptée à son tour par cette famille vietnamienne, à l’unanimité. 

Depuis 2013, Claude est revenue régulièrement à l’orphelinat de Go Vap pour s’occuper des orphelins, en parallèle de son association d’aide aux enfants défavorisés du Vietnam, Fleurs Des Rizières, qu’elle a fondée en 2006 et dont elle fut Présidente pendant de longues années. "Son Viêt Nam", avec l’orthographe vietnamienne qu’elle a souhaité conserver pour intituler son livre, c’est aussi leur histoire, qu’elle tente d’illuminer à chacune de ses visites. 

mon vietnam histoires adoptions
Claude en compagnie des enfants de l'orphelinat de Go Vap.

"Bà Coudert" (Madame Coudert NDLR) comme les enfants l’appellent à l’orphelinat, ou encore "Calotte" - Claude étant difficile à prononcer pour sa famille de coeur vietnamienne  -, a passé les fêtes de fin d’année chez cette dernière. Elle célèbrera le Têt à leurs côtés, avant de rentrer à Montbéliard en février, où elle vit. 

 

Mon Viêt Nam - Histoires d’adoptionS

Claude Coudert 

Les éditions CHAPITRE.COM 

17,50€ 

Nous vous recommandons

loanne jeunet

Loanne Jeunet

Journaliste passionnée, responsable de l'édition Ho Chi Minh Ville ; rencontrer, partager et raconter. :)
0 Commentaire (s)Réagir