TEST: 2259

Départ à la retraite de la ministre de la Santé Nguyên Thi Kim Tiên

Par Lepetitjournal Ho Chi Minh Ville | Publié le 25/11/2019 à 07:41 | Mis à jour le 25/11/2019 à 08:12
Photo : © SC VTC NOW
depart retraite ministre sante

L’Assemblée Nationale a annoncé vendredi 22 novembre  le départ à la retraite de la ministre de la Santé Nguyên Thi Kim Tiên, à l’âge de 60 ans. 

Elle était la seule figure féminine au gouvernement vietnamien, et la seule ministre à ne pas être membre du Comité Central du Parti. À ce titre, Nguyên Thi Kim Tiên ne finira donc pas son mandat jusqu’en 2021 : l’ex-ministre de la Santé a eu 60 ans, âge de retraite pour les femmes, récemment revu par le Code du Travail. L’Assemblée Nationale n’a pas encore annoncé son remplacement ; ce dernier devrait leur être proposé prochainement par le Premier ministre vietnamien. 

Elue en 2011 à la tête du Ministère de la Santé, et membre du 11ème Comité Central du Parti Communiste de 2011 ) 2016, Nguyên Thi Kim Tiên n’avait pas été réélue à l’issue de cette période, devenant la seule ministre au gouvernement exclue du Comité Central. 

Hôpitaux surchargés

Durant son mandat, elle s’attelle à endiguer le problème de la surcharge préoccupante des hôpitaux, après avoir constaté que dans certains cas, deux malades se voient obligés de partager un seul lit. En 2012, elle présente un projet de construction de campus supplémentaires pour le K hospital (Hanoi) et celui de Cho Ray (Ho Chi Minh Ville). Deux nouveaux campus seront inaugurés au K hospital en 2012 et 2016, tandis que les constructions concernant l’hôpital de Cho Ray n’ont pas encore été démarrées à ce jour. 

En 2013, Nguyên Thi Kim Tiên développe le modèle d’ « hôpital satellite », face au trop grand nombre de patients  issus de zones pauvres et isolées d’installations médicales, venus se faire soigner dans les grandes villes, participant à l'engorgement important dans les salles d'attente. Un modèle qui consiste à former le personnel hospitalier de districts, avec le soutien d’hôpitaux nationaux. 19 établissements de ce type ont vu le jour, ramassés autour de 23 hôpitaux centraux, et en 2018, on comptait 56 500 nouveaux lits d’hôpitaux mis à disposition des patients. Mais malgré ces avancées, le problème de la surcharge auquel fait face le milieu hospitalier n’a pas pu être résolu. 

Enfin, en 2018, aux côtés du Premier ministre français Edouard Philippe en visite au Vietnam, elle inaugurait les nouveaux locaux du Centre Médical International (CMI) à Saigon. 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Ho Chi Minh Ville !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com