ANNIVERSAIRE – L'école juive de Francfort fête les 50 ans de sa réouverture

Par Lepetitjournal Francfort | Publié le 17/04/2016 à 22:00 | Mis à jour le 18/04/2016 à 05:36

La communauté juive de Francfort a été la première en Allemagne à rouvrir une école après la guerre. L'établissement, qui porte le nom de son principal cofondateur, le grand-rabbin Isaak Emil Lichtigfeld, IE Lichtigfeld-Schule, fête aujourd'hui, 18 avril, son cinquantième anniversaire. L'occasion de revenir sur son passé.

Lichtigfeld Schule
(Photo copyright Salome Roessler)

Transmettre l'identité juive

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, à Francfort, l'objectif pour Lichtigfeld était de rassembler les nombreux Juifs sans abris de l'Allemagne de l'est, ayant survécu aux camps de concentration. Composée de 4 000 membres, la communauté juive de Francfort était la plus importante de tout le pays. Les enfants juifs nés pendant cette période devaient être scolarisés, or leurs parents restaient pour la plupart traumatisés et le besoin d'une école dont ils partageaient la culture et où ils se sentaient à l'aise apparut comme nécessaire. Le but était d'inclure un contenu religieux et culturel en plus des différentes matières enseignées dans les autres écoles. Les élèves apprendraient ainsi l'hébreu moderne et participeraient à des cours d'histoire et de religion juives. A l'époque, la voix des politiciens n'était pas unanime, certains ne souhaitant pas la création d'une école confessionnelle. Le grand-rabbin Lichtigfeld s'imposa finalement face aux critiques : l'école ouvrit ses portes le 18 avril 1966 dans des locaux situés dans la synagogue.

Noga Hartmann
(Photo Stadt Frankfurt, copyright Stefan Maurer)

Un mélange culturel essentiel

Une école juive existait déjà auparavant à Francfort, la Philanthropin. Fondée en 1804, elle était la plus grande et la plus réputée des écoles juives en Allemagne, jusqu'à ce qu'elle soit fermée par les nazis en juillet 1942. A la réouverture de l'école, trente enfants y ont fait leur rentrée. Deux enseignantes ont pris en charge les élèves : l'une juive, l'autre pas. Il n'y avait que deux classes. Des enfants de confession chrétienne y étaient également scolarisés. Aujourd'hui, l'établissement compte plus de 500 élèves et une trentaine de classes, 20% des élèves sont chrétiens, athées, musulmans ou encore bouddhistes.

En effet, au cours des vingt premières années suivant sa création, la bonne réputation de l'établissement a permis une hausse rapide du nombre d'élèves. Si bien que le bâtiment est devenu trop petit pour les accueillir : l'école a alors déménagé en 1986 au centre communautaire dans la Savignystrasse, ouvrant par la même occasion un collège. Avec l'effondrement de l'Union soviétique au début des années 1990, de nombreuses familles russophones sont venues s'installer à Francfort : les bâtiments ne permettaient plus d'accueillir un nombre d'élèves toujours grandissant. La ville de Francfort a donc proposé à l'école de déménager dans le bâtiment historique de la Philanthropin, dans la Hebelstrasse. Ainsi, en 2004, Petra Roth, à l'époque maire de Francfort, remet symboliquement les bâtiments de la Philanthropin à la communauté juive francfortoise pour y installer son école.

Pava Raibstein
(Photo Stadt Frankfurt, copyright Salome Roessler)

Exigence éducative et sociale comme vocation

Aujourd'hui, cette école est appréciée pour son atmosphère chaleureuse et familiale. L'apprentissage de l'hébreu moderne et de la culture et religion juives restent bien sûr au programme. En plus d'une formation exigeante, l'accent est mis sur les valeurs sociales : les élèves choisissent des projets, comme veiller à l'entretien des pierres tombales du cimetière juif ou aider au développement d'un programme de cours d'allemand pour les réfugiés. Après 50 ans d'existence, l'unique école juive hessoise continue encore de se développer. Ainsi, la construction d'un nouveau bâtiment va permettre l'ouverture d'un lycée d'ici  2018. Le jubilé aura lieu le 13 juillet. Plusieurs projets, une exposition et l'organisation d'une réception pour les élèves, leurs parents et les anciens élèves sont prévus.

lepetitjournal.com/francfort vous tiendra informés en temps voulu.

(Source Stadt Frankfurt)

MJ (www.lepetitjournal.com/francfort), lundi 18 avril 2016

Suivez-nous sur facebook

lepetitjournal.com Francfort

Lepetitjournal Francfort

Les dernières actus de la région, des portraits de francophones, des interviews exclusives et idées de sorties c'est sur www.lepetitjournal.com/francfort !
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Francfort !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale