Vendredi 22 octobre 2021
Édition Internationale
Édition Internationale
TEST: 1491

EXPATS - Les enfants : comment s'adaptent-ils ?

Par Lepetitjournal.com International | Publié le 16/08/2010 à 00:00 | Mis à jour le 05/09/2013 à 10:14

L'expatriation est très certainement une occasion unique pour les enfants de s'enrichir et de s'imprégner de nouvelles cultures. Néanmoins, aussi positive et privilégiée soit-elle, l'expérience à l'étranger n'est pas pour autant exempte d'embuches et de difficultés pour nos petites têtes blondes. Voici quelques repères pour bien baliser le terrain...
Merci de nous laisser vos témoignages !

Suivant les enfants, les obstacles à surmonter en cas d'expatriation sont très variés et bien souvent vécus avec plus ou moins d'intensité. Parmi tous les changements, les parents ont un rôle déterminant à jouer. Encadrer, écouter, positiver, bref rassurer, impliquer et communiquer, tels semblent être les clés d'un séjour réussi ! "L'idée de bien communiquer avec son enfant est à la base de toutes les autres" affirment Gaëlle Boutain et Adélaïde Russel dans leur ouvrage L'enfant expatrié.

1, 2, 3 ? Départ !
Quel que soit l'âge des enfants, il semble important de les impliquer dans les préparatifs "Dès que le départ est confirmé, une annonce brève et honnête met tout de suite l'enfant à l'aise" peut-on lire dans L'enfant expatrié. Où va-t-on, quand part on, dans quelle école va-t-on être scolarisé, etc. Autant de questions simples qui appellent des réponses immédiates afin de lever toutes sortes d'angoisses. Les questions plus précises viendront ensuite d'elles-mêmes, à vous, parents, de maintenir le cap de l'enthousiasme et de valoriser au maximum l'enfant afin de le mettre le plus possible en confiance.

A chaque âge son arrivée
La fête de départ avec les copains a eu lieu la semaine dernière. Les déménageurs ont embarqué les playmobils, les journaux intimes, les CDs? L'avion vient d'atterrir. Va falloir "faire son trou" à présent !

Les plus petits, 2 à 5 ans sont souvent à la recherche d'un environnement affectif rassurant et stable, sans changement majeur dans leurs habitudes de vie. Les petits sont finalement très adaptables, confiants, dès lors qu'ils se sentent entourés et câlinés.

Les 6 à 11 ans ont, eux, une perception beaucoup plus intuitive du changement et de ses implications. L'appréhension sera d'autant plus exacerbée qu'ils sentiront la moindre inquiétude chez les parents. Faîtes-les participer aux discussions, encouragez-les à se livrer, à vous poser des questions.

Les 12 à 15 ans vivant une évolution physique et morale considérable, naviguent, eux, en pleine incertitude et malaise. Tout changement de vie peut amplifier ce phénomène. Il faut donc rester très vigilant. Les parents doivent être plus rassurants, compréhensifs et tolérants que jamais.

Quelques points de repères à baliser
Leurs nouveaux copains
: c'est l'école qui va jouer le principal rôle de facilitateur. Pour les plus jeunes, le lien avec les nouveaux enfants va se faire tout naturellement via le jeu, le sport. En revanche pour les plus âgés, il faudra sans doute plus de temps pour se créer une identité dans le microcosme du monde des expatriés?

Leurs loisirs : pour favoriser l'intégration, outre les discussions familiales sur les évènements de la journée, les surprises quant au pays, les regrets ou la nostalgie, vous pourrez faire découvrir à vos enfants de nouvelles activités.

Leur jardin secret : les premiers mois d'expatriation peuvent être un peu sclérosants, surtout pour les adolescents. La cellule familiale se resserre alors que les enfants sont en pleine recherche d'autonomie dans leurs amitiés, leurs activités, leurs déplacements. Patience, écoute donc, mais sans oppression !

Une expérience unique
"L'expérience de l'expatriation laissera sans nul doute des traces prégnantes dans la vie de votre enfant. Elle peut même conditionner ses choix de vie à l'âge adulte." concluent Gaëlle Boutain et Adélaïde Russel. En effet, alors que l'enfant est en pleine période de construction personnelle, il va, via l'expatriation, être familiarisé avec la séparation, devoir développer ses facultés d'adaptation et surtout enrichir sa personnalité. "Un grand intérêt de l'expatriation pour un enfant est l'exposition à la différence qui développe l'ouverture d'esprit et l'acceptation de l'autre, la tolérance."

Claire Largillière (www.lepetitjournal.com) lundi 26 avril 2010

A lire :
L'enfant expatrié - Gaëlle Boutain et Adélaïde Russel (L'Harmattan)

Pour plus d'information :

De notre édition de Varsovie : Enfants expatriés en Pologne
De notre édition de Sao Paulo : Expat, un défi aussi pour les enfants
De notre édition de Casablanca : Comment vos enfants s'adaptent-ils au Maroc ?
FemmExpat.com : dossier expatriation
FemmExpat.com : les enfants d'expatriès témoignent

FemmExpat.com : les enfants d'expatriés témoignent (2)
Blog "L'enfant expatrié"

0 Commentaire (s) Réagir

Installation

PUBLIREPORTAGE

Comment organiser son déménagement à l’étranger

Partir vivre à l’étranger nécessite plusieurs préparatifs qui doivent être réalisés des mois à l’avance. Dans cet article, nous allons voir comment organiser son déménagement à l’étranger…

Patrimoine

PUBLIREPORTAGE

Vendre son or : est-ce le bon moment ?

Que l’on soit résident ou expatrié, l’or est un placement financier très sécurisé et une valeur refuge stable, intemporelle et accessible à tous. Après l’avoir acheté, il est d’ailleurs possible de…

Santé

Nouvelle-Calédonie Appercu
COVID-19

COVID-19 : Le confinement strict le week-end est reconduit en Nouvelle-Calédonie

Bien que les indicateurs sanitaires s'améliorent, le Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie annonce un confinement strict les week-ends jusqu'à fin octobre dans sa lutte contre la Covid-19. 

Sur le même sujet