Mercredi 26 septembre 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

AMBASSADEURS EN HERBE 2017 – Une 5ème édition placée sous le signe de l’olympisme

Par Lepetitjournal.com International | Publié le 12/05/2017 à 13:51 | Mis à jour le 12/05/2017 à 13:51

« L'olympisme est une philosophie de vie » disait Pierre de Coubertin. C'est donc autour de ce thème « olympique » et des nombreuses valeurs qu'il véhicule, que les 50 participants de la 5ème édition des Ambassadeurs en herbe étaient invités à débattre cette semaine. Réunis au sein du prestigieux centre de conférence du ministère des Affaires étrangères à Paris, écoliers, collégiens et lycéens venus des quatre coins du monde ont ainsi pu échanger et débattre dans les règles de l'art autour de ce sujet. 

Depuis 5 ans maintenant, l'AEFE fédère près de 100 écoles de son réseau à travers le monde en organisant la rencontre internationale des Ambassadeurs en herbe. Rendez-vous très attendu par l'ensemble de la communauté éducative des établissements français à l'étranger, l'évènement propose chaque année à près de 10.000 élèves issus de 59 pays différents de réfléchir autour de sujets sociétaux internationaux.

Du primaire au lycée, les élèves apprennent à débattre, et tout au long de l'année des finales locales sont organisées afin de sélectionner les 50 jeunes ambassadeurs en herbe qui auront la chance de venir discourir à Paris.

Au cours de la finale parisienne, tous ont été invités à nous faire part de leur point de vue en français bien sûr, mais aussi dans la langue de leur pays d'accueil, et enfin en anglais. 

« Où en est-on de l'esprit olympique ? »

Alors que l'année dernière les thèmes de la citoyenneté et du vivre ensemble étaient mis à l'honneur, le thème de cette année pour nos jeunes participants était : « Où en est-on de l'esprit olympique ? ».

En collaboration avec le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) dans le cadre du soutien de l'AEFE à la candidature de « Paris 2024 » les jeunes ambassadeurs ont également pu émettre des préconisations à l'attention du Comité International Olympique (CIO) et du Comité international paralympique (CIP) à la fin de ces deux jours de joutes verbales.

Et à en croire les organisateurs et les parrains de cette nouvelle édition, celle-ci était « exceptionnelle ». Philippe Vinogradoff, l'ambassadeur français du sport a été « impressionné par les résultats de tous les travaux. Vous avez mis le doigt sur les questions que se pose le CIO. On doit utiliser le sport et le moment olympique pour promouvoir les valeurs de l'amitié, des rencontres, du dépassement de soi? ».

Christophe Bouchard, directeur de l'AEFE a ajouté que « l'olympisme est un thème qui nous permet de parler de beaucoup de choses : de sport, de relations internationale, de tolérance de respect, d'aménagement du territoire, de santé... ». Des sujets qui ont brillamment su être abordés par l'ensemble des Ambassadeurs en herbe.

« 3 jours riches en émotions » confie Philomène, 14 ans

« Sensibiliser la jeunesse au handicap », « promouvoir la diversité », « réduire la pression sur les athlètes », « renforcer les valeurs olympiques dans la vie de tous les jours », « respecter les autres et se respecter soi-même », ou encore « augmenter les couvertures médiatiques des disciplines féminines et paralympiques »? voici pêle-mêle quelques unes des préconisations remontées après les débats, par les 5 commissions à l'?uvre au cours de ces deux derniers jours.

On sent bien que le travail a été fait dans le plus grand des sérieux par tous ces jeunes participants réfléchis et plein d'aplomb.

Tous nous ont parlé des « super rencontres » qu'ils ont pu faire. « Ce que j'attendais de cette semaine c'était de pouvoir rencontrer des gens de toutes les cultures. Que ce soit pendant les débats où entre nous » nous raconte Jasmine, 16 ans, venue de l'île Maurice. À côté d'elle, Alexandra, qui vient quant à elle de Moscou rajoute qu'elle a rencontré « des gens qu'elle n'aurait jamais pu rencontrer autrement ».

Mais ce qui les unit tous, remarque Ismail, 15 ans venu de Tunisie, « c'est le fait qu'on parle tous français. Grâce à ça on a pu débattre ensemble d'un sujet qui nous rassemblait tous ».

Pour conclure cette semaine en beauté, Christophe Bouchard, directeur de l'AEFE a finalement déclaré qu'il n'aurait que « trois choses à dire : Merci, bravo, et continuez ! ».

Noémie Choimet (www.lepetitjournal.com) vendredi 12 mai 2017.

Lire aussi :
AEFE ? Les ambassadeurs en herbe débattent sur la citoyenneté et le vivre-ensemble
AMBASSADEURS EN HERBE 2015 ? Débats à l'UNESCO sur le thème du tourisme responsable

0 Commentaire (s)Réagir

Retour en France

ASSOCIATION

Au secours, je rentre en France !

L’association France Retour Accueil organisait la semaine dernière son café de rentrée. L’occasion pour ses membres de se serrer les coudes dans une période de transition souvent délicate, le retour..

Sur le même sujet