Dimanche 18 novembre 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

AGORA – Un réseau social pour orienter les élèves des lycées français à l’étranger

Par Lepetitjournal.com International | Publié le 02/07/2014 à 19:00 | Mis à jour le 02/07/2014 à 14:48

"Quelle université dois-je choisir ? Quels sont vos conseils pour réussir l'entretien dans cette école ?" AGORA est un site qui permet aux élèves des lycées français à l'étranger de profiter de l'expérience de leurs aînés dans le réseau. Adeline Neumann-Rosselot, à l'origine du projet, revient sur les objectifs et le développement d'AGORA 

Orienter les lycéens des établissements français à l'étranger grâce au retour d'expérience des anciens, c'est l'objectif d'AGORA (Alliance Génération Orientation Réseau AEFE). Sur le site, les élèves de seconde, première et terminale peuvent poser leurs questions et retrouver le parcours d'anciens élèves. Créé en 2013 pour la zone Asie-Pacifique, ce réseau permet aux anciens élèves d'être des ambassadeurs de leur formation post-bac.

À l'origine de ce réseau se trouve Adeline Neumann-Rosselot. Cette enseignante en lettres, chargée de l'orientation au Lycée Français International de Pékin, commençait à son échelle à s'appuyer sur ses anciens élèves. "On me posait des questions auxquelles il était difficile d'apporter des réponses. Par exemple, on me demandait si dans tel établissement le niveau du chinois était élevé. C'est une réponse que je ne pouvais pas trouver sur le site de l'établissement. Alors je me tournais vers des anciens élèves qui étaient passés par cet établissement pour savoir ce qu'il en était réellement. De là est née l'idée d'Agora. Pour ne pas rester à l'échelle d'un établissement, je suis allée voir le coordinateur de la zone Asie-Pacifique, Patrick Ténèze, et en janvier 2013 le site était lancé."

Adeline Neumann-Rosselot est la créatrice et coordinatrice du projet

Plus de 3.300 utilisateurs

Aujourd'hui, Adeline se consacre pleinement à l'animation du réseau AGORA depuis le lycée français d'Hong-Kong. Le projet ne cesse de se développer, le site comptant actuellement plus de 3.300 utilisateurs. D'autres zones de l'AEFE ont très vite vu l'intérêt de ce site qui s'occupe de l'orientation tout en formant un réseau social. Ainsi, cette année AGORA s'est développé sur la zone POMOPI (Proche-Orient, Moyen-Orient, Péninsule Indienne) coordonnée par Jean-Paul Negrel. "Déjà 1.200 lycées de la zone POMOPI ont rejoint le réseau alors que cette zone a ouvert il y a seulement un mois ; un nombre qui va augmenter vu le nombre d'établissements français dans cette région. L'année prochaine d'autres zones de l'AEFE devraient rejoindre l'aventure, pour qu'AGORA se développe à l'échelle mondial." En termes de villes où AGORA est le plus utilisé, Hong-Kong arrive en tête suivi de Paris. "Cette deuxième place de Paris montre que les anciens élèves utilisent beaucoup AGORA"

Un service d'orientation de qualité

Sur le site, on trouve différentes interviews, un annuaire classé par lycée et par zone et surtout un forum où chaque utilisateur peut poser ses questions. L'objectif d'AGORA est de conseiller encore mieux les élèves du réseau. "Les parents et élèves des établissements français à l'étranger sont très exigeants. Ils ont de grandes attentes car la scolarité coûte cher. L'orientation est une valeur ajoutée par rapport aux établissements en France, c'est donc un service qui doit être performant." Ce service est assuré par la présence de PRIO, Personnel Ressource Information Orientation. "En France, un seul conseiller d'orientation psychologue va se partager 12 établissements et s'occupe surtout des échecs scolaires. Au lieu de cela à Hong-Kong nous sommes trois personnes pour nous occuper de l'orientation. Nous offrons un coaching sur mesure aux élèves. On les aide notamment à rédiger leurs lettres de motivation et CV." AGORA permet donc aux PRIO de répondre aux multiples questions qu'on leur pose.

Des questions sur la vie étudiante

"Quel est le coût de la vie à Montréal ? Quelle est la résidence la plus proche du campus ? Comment se passent les études de pharmacie en France ?" Les questions sur le forum ne se limitent pas au choix d'une école. Les étudiants peuvent également se renseigner sur la résidence universitaire à choisir ou la vie étudiante dans la ville concernée. "L'objectif est d'informer mais aussi de rassurer. Au delà du choix des études, les utilisateurs vont poser des questions qu'ils n'oseraient pas forcement poser à leur conseiller d'orientation. Est-ce que j'aurai encore une vie sociale quand je serai dans tel établissement ? Comment va se passer mon retour en France ? Certains élèves se retrouvent seuls en France alors que leur famille est encore à l'étranger, cela peut inquiéter" explique Marine Boissière, une ancienne élève, très active dans l'équipe d'AGORA.

Un outil statistique

AGORA apporte également un outil statistique avec une interface réservée aux établissements. Une quarantaine d'établissements sont inscrits pour le moment : les 22 établissements de la zone Asie-Pacifique et 18 établissements de la zone POMOPI. Les proviseurs et conseillers auront accès à des données chiffrées. "C'est aussi un outil institutionnel. On voudrait que tous les terminales s'inscrivent pour qu'on puisse les suivre au niveau du post-bac. Les établissements pourront savoir où se trouvent leurs anciens élèves" projette Adeline Neumann-Rosselot.

Un réseau social aussi réel

Le projet ne s'arrête pas au site. AGORA organise des évènements pour faire se rencontrer les utilisateurs. Ainsi pour la deuxième année consécutive, Agora organisera une rencontre le 27 septembre à Paris et à Montréal pour accueillir les bacheliers. Sous la forme d'un speed asking, les anciens élèves pourront conseiller les nouveaux arrivants lors d'un évènement convivial.

"L'idée est de le faire évoluer Agora vers quelque chose de très proche d'un réseau social comme Linkedin. Alors que les utilisateurs ont actuellement entre 15 et 25 ans, ils seront dans quelques années en mesure d'aider les étudiants à trouver un stage".

Bénédicte Buisson (www.lepetitjournal.com) Jeudi 3 juillet 2014

Le site AGORA

0 Commentaire (s)Réagir

Installation

EXPATRIATION

VOTRE AVIS - Partagez votre vision et expérience du «choc» culturel !

Quelles comportements et habitudes de votre pays d’accueil vous ont surpris (que ce soit agréablement ou négativement) ? Avez-vous dû modifier les vôtres pour vous insérer professionnellement ?

Famille

ADMINISTRATION - Ce qui va changer pour les jeunes français expats

Journée défense et citoyenneté, Identification nationale des Etudiants, numéro INSEE… Les jeunes Français de l’étranger ne reçoivent pas exactement le même traitement administratif que les autres. Sur

Patrimoine

Shanghai Appercu
FINANCE

ECONOMIE - Attention, ces transferts d’argent sont illégaux en Chine

En Chine, comme partout ailleurs, il est important de savoir quelles transactions sont considérées comme suspectes afin d’éviter de déclencher une enquête sur votre compte bancaire.

Retour en France

Nathalie Perakis-Valat, une âme d’artiste nomade

Parmi les belles rencontres de ma vie d’expatriée, il y a eu celle de Nathalie Perakis-Valat dont j’ai croisé la route à Shanghaï en 2013, puis furtivement à Singapour peu après. De retour à Paris...

Sur le même sujet