TEST: 2254

La variante britannique du coronavirus maintenant en Irlande

Par Lepetitjournal Dublin | Publié le 23/12/2020 à 21:17 | Mis à jour le 23/12/2020 à 21:39
La variante britannique du coronavirus maintenant en Irlande

La variante britannique du coronavirus est maintenant en Irlande. L'équipe nationale d'urgence de santé publique (NPHET) a annoncé ce soir 13 nouveaux décès et 938 nouveaux cas de coronavirus. Ces derniers chiffres portent à un total de 2184 décès liés aux coronavirus et 82155 cas confirmés en Irlande.

Les données préliminaires du week-end suggèrent que la nouvelle variante de coronavirus responsable des nouvelles restrictions au Royaume-Uni est désormais présente en Irlande.

Le Taux de reproduction R est également à son plus haut depuis mars, estimé entre 1,5 et 1,8.

Le Dr Cillian De Gascun, virologue médical et directeur du National Virus Reference Laboratory, a déclaré que les données suggèrent que la nouvelle variante responsable des nouvelles restrictions au Royaume-Uni est maintenant présente en Irlande.

"Les données préliminaires suggèrent, sur la base d'une sélection d'échantillons analysés du week-end, que la nouvelle variante du Royaume-Uni est présente en Irlande", a-t-il déclaré.

Cependant, il a dit que cette nouvelle variante n'est pas seule responsable de l'augmentation récente des cas: "Cependant, étant donné la chronologie des échantillons analysés, il semblerait que la nouvelle variante ne soit pas seule responsable de l'augmentation récente du nombre de cas observés en Irlande."

La NPHET a fait de nouvelles recommandations au gouvernement à la suite d'une réunion aujourd'hui alors que la situation épidémiologique s'est «détériorée» au cours des 48 dernières heures, selon le professeur Philip Nolan, président du NPHET Irish Epidemiological Modeling Advisory Group.

Le Taux R est désormais le plus élevé depuis mars et la situation s'est "encore détériorée" ces deux derniers jours.

"Le taux de reproduction est plus élevé que ce que nous avons signalé depuis mars, de 1,5 à 1,8. Le taux de croissance au jour le jour est estimé entre 7 et 9%. Ces données soulignent la nécessité pour nous d'être exceptionnellement prudents pendant Noël et de respecter strictement les conseils en matière de santé publique», a-t-il déclaré.

«Nous avons été frappés par un virus qui s’aggrave rapidement et se transmet rapidement et c’est à chacun d’entre nous de respecter toutes les directives, toutes les restrictions qui sont en place.»

Une situation épidémiologique la plus grave depuis mars dernier

Le Dr Nolan a également déclaré lors de la conférence de presse de ce soir qu’il ne pense pas que les nouvelles mesures qui entreront en vigueur à partir du 26 décembre ramèneront le taux de reproduction (R) en dessous de un.

«Je ne suis pas convaincu qu’ils le feront, étant donné la nature des mesures et notre expérience à ce jour, je ne suis pas convaincu qu’elles seules soient suffisantes», a-t-il déclaré.

Le Dr Tony Holohan, médecin-chef du ministère de la Santé, a déclaré que chaque indicateur de la maladie «augmente et augmente rapidement».

«Chaque indicateur de la maladie augmente et augmente rapidement. Notre niveau de préoccupation continue de s'intensifier. Nous devons faire tout ce que nous pouvons individuellement et collectivement pour changer le cours de cette maladie.»

Le Dr Ronan Glynn, médecin-chef adjoint au ministère de la Santé, a déclaré que la situation épidémiologique examinée aujourd'hui est la plus grave depuis mars dernier.

«Il est inévitable que des gens tombent malades et meurent à la suite de cette escalade, mais il n’est pas trop tard pour nous tous de faire tout ce que nous pouvons pour minimiser cet impact et protéger le plus de personnes possible.»

logofbdublin

Lepetitjournal Dublin

LePetitJournal.com/Dublin, c'est le média de référence on-line pour les Français et francophones d'Irlande et de tous les amoureux de l’ile d'émeraude
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Dublin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Gael Parent

Rédacteur en chef de l'éditon Dublin.

À lire sur votre édition locale