Jeudi 26 novembre 2020

La légende de la Chaussée des Géants

Par Aurélie Gohaud | Publié le 14/10/2020 à 20:07 | Mis à jour le 16/10/2020 à 13:31
légende Chaussée des Géants

La Chaussée des Géants (Giant’s Causeway en Anglais) est sans nul doute l’endroit le plus touristique d’Irlande du Nord, un incontournable pour tout visiteur qui met les pieds sur ce territoire à la beauté vierge (pas pour rien qu’il a inspiré les réalisateurs de Game of Thrones pour leurs tournages !).

Derrière ces formations géologiques intrigantes classées au Patrimoine mondial de l’Unesco, il y a une légende, une légende très populaire en Irlande, et qui perdure depuis des siècles. Celle de deux géants, l’un en Irlande, l’autre en Ecosse, qui auraient construit un passage entre les deux îles dans le but de s’affronter.

RACONTE-MOI L'IRLANDE nous narre toute l'Histoire !


---------

J’ai pris quelques libertés dans cette adaptation, et je vous livre ici ma version, telle que je la raconte à ma fille. Un conte irlandais pour enfants, petits et grands.

Prélude

Il était une fois, il y a très, très, très longtemps, à l’époque où la terre grondait et que les hommes vivaient au rythme des éléments… Un géant du nom de Finn MacCool, qui vivait dans les vertes collines du comté d’Antrim, dans ce qui est aujourd’hui l’Irlande du Nord.

Les géants à cette époque, vous savez, étaient des êtres très colériques et belliqueux. Les simples mortels, les hommes, évitaient de les déranger et les laissaient tranquilles dans leurs collines. Personne ne voulait s’attirer les foudres d’un géant !

Finn était connu de tous les habitants de l’île d’Irlande, car ce n’était pas un géant ordinaire. C’était le plus fort, le plus féroce aussi. On dit qu’on pouvait entendre sa voix résonner à des kilomètres à la ronde !

Sa notoriété était telle, qu’elle dépassait les frontières naturelles de l’île, traversait les eaux, et se répandait jusqu’en Ecosse… Où vivaient d’autres géants. Le plus redoutable d’entre eux s’appelait Benandonner, et vivait sur la côte écossaise la plus proche de l’île d’Irlande.

Le défi des géants

Benandonner n’aimait pas du tout qu’un géant de l’île d’en face lui fasse de l’ombre. Ça le mettait dans une colère folle ! Un jour, vert de rage et de jalousie, il proclama :

– Finn MacCool, je te défie, et si je gagne, l’île d’Irlande sera mienne !

Ayant eu vent de cette bravade, Finn se mit dans une colère noire, descendit de ses montagnes en faisant trembler la terre sous ses souliers, se précipita sur la côte, et se mit à lancer d’énormes rochers en direction de son rival qui se trouvait sur la côte écossaise !

Rappelez-vous, Finn était un géant à la force incroyable, et ces rochers n’étaient sans doute pour lui que l’équivalent de grosses pierres pour vous !

Sa colère s’atténuant, il s’aperçut que les rochers qu’il avait lancés en direction de l’autre rive s’accumulaient et commençaient à former un passage dans la mer. Bien qu’il n’eût jamais vu le géant écossais de ses propres yeux, il décida donc de continuer ce qu’il avait entrepris, et de former un pont entre l’Irlande et l’Ecosse qui lui permettrait d’aller défier Benandonner sans se fatiguer, et en gardant les pieds bien au sec !

La Chaussée des Géants

Finn MacCool part affronter le géant écossais

Il fallut tout de même trois ou quatre jours à nos deux géants pour terminer le passage, et tout autant pour reprendre leurs forces, chacun de leur côté. Après un grand souper qui le conduisit vers une longue et reposante nuit de sommeil, Finn MacCool se leva au petit matin, embrassa sa femme Sadhbh (se prononce « Saïve ») et lui promit de revenir très vite, avec le kilt du géant écossais en guise de trophée.

Finn s’engagea avec précaution sur la chaussée qu’il avait en partie construite, celle au départ de la côte d’Antrim, à quelques kilomètres d’un village qu’on appelle aujourd’hui Bushmills. S’approchant de la côte écossaise, quelle ne fût pas sa stupéfaction de découvrir …[lire la suite sur RACONTE-MOI L'IRLANDE]

Aurelie Gohaud

Aurélie Gohaud

Je suis passionnée d’Irlande où je vis depuis 2003, également d’écriture, de grands espaces, et d’aventure. J’adore aussi aller à la rencontre des gens, et j’ai plaisir à partager ces passions sur mon blog ''Raconte-moi l’Irlande !''
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Expat blues : quand expatriation rime avec dépression

Phénomène encore tabou, la dépression en expatriation est pourtant plus courante qu’on ne pourrait le penser. Derrière l’idéalisation de l’expatriation se cache parfois un mal-être sous-jacent.

Que faire en Irlande ?

Chez Max, restaurant français incontournable de Dublin 

Depuis maintenant plusieurs années, la gastronomie dublinoise n’est plus seulement synonyme des traditionnels ‘fish& Ships’ ou autres juteux hamburgers servis dans la plupart des pubs de la capitale i