Vendredi 6 août 2021

Nolwenn Collet : ''les Irlandais ont à coeur de partager''

Par Lepetitjournal Dublin | Publié le 03/07/2021 à 18:08 | Mis à jour le 05/07/2021 à 11:43
Nolwenn Collet

Régulièrement nous prenons le pouls de la communauté française en Irlande en allant à la rencontre d' Expats afin qu'ils nous partagent leur expérience de l'île d'Émeraude. Ainsi nous avons posé 11 questions à Nolwenn Collet, artiste musicienne.

 

Qui es-tu ?

Nolwenn : Je m'appelle Nolwenn Collet, je suis arrivée en Irlande il y a presque 14 ans et je vis à Dublin. Mon expatriation a changé le cours de ma vie professionnelle !

Lorsque je suis arrivée en Irlande en 2008, le pays était en plein boom économique. A ce moment là, j'exerçais depuis quelques mois le métier d'architecte dans une agence parisienne passionnante ! Je venais juste de changer de carrière car auparavant, et en finissant mes études d'architecte, j'étais pianiste accompagnatrice de danse dans un conservatoire parisien... J'ai décidé de déménager à Dublin pour y rejoindre mon compagnon irlandais, et j'ai obtenu sans difficultés 4 offres d'emplois comme architecte en une semaine seulement !

Mais un an plus tard, la situation avait bien changé avec la crise économique qui frappait le pays de plein fouet. Le domaine de la construction a été particulièrement touché et plus de 70% des architectes se sont retrouvés au chômage du jour au lendemain...

C'était le moment de revenir au piano ! Un métier que je n'aurais sans doute pas repris si je ne m'étais pas expatriée !

C'est ainsi que je me suis mise à mon compte en tant qu'artiste musicienne indépendante. J'ai découvert que le métier de pianiste accompagnatrice de danse y était très rare et recherché. De plus, la danse classique a pour berceau la France (depuis la création de l'académie royale de danse par Louis XIV en 1661) et l'expertise française dans ce domaine est toujours largement appréciée où que l'on se trouve dans le monde !

S'ailleurs il est intéressant de noter que tout le vocabulaire de la danse classique, qu'elle soit pratiquée à Moscou, Tokyo ou New York est en Français ! Les cours de danse classique en Irlande (comme dans beaucoup d'autres pays) se font au son de musiques enregistrées car il n'y a pas de conservatoires de danse et donc pas d'accompagnateurs de danse... payés par l'Etat et les collectivités.

J'ai donc commencé à composer et à enregistrer de la musique pour les cours de danse classique et à présent, mes albums se vendent dans le monde entier !

 

Nolwenn Collet

 

Pendant le confinement de 2020, j'ai ressenti le besoin de partager ma passion avec un public plus large, en quête d' experiences artistiques à vivre chez soi... et je viens juste de co-produire avec un professeur de danse, un album/DVD de barre au sol à faire chez soi: "Floor Barre In Biarritz", une manière de faire se rencontrer la danse, la musique et une escapade à Biarritz ! C'est aussi une histoire d'amitié, de partage et de sensibilisation du public aux problématiques de la santé de nos océans...

 

Floor Barre in Biarritz
https://nolwennpiano.com/floor-barre-in-biarritz

 

Qu’est-ce qui t'as donné envie de quitter la France ?

Je n'avais pas planifié ma rencontre avec un Irlandais et donc je n'avais pas prévu de quitter la France ! Cependant, la plus grande partie de mon enfance a été passée à l'étranger et j'étais habituée à voyager. J'ai quitté ma famille à 18 ans pour aller faire mes études de musique et d'architecture à Paris. Après y avoir passé de nombreuses années, je pense que j'étais prête à m'expatrier !

Paris est une ville merveilleuse mais il est difficile d'y vivre et d'y travailler. Le rythme y est soutenu et le temps ne semble jamais s'y arrêter... Je l'apprécie mieux maintenant que je l'ai quittée !

 

Pourquoi avoir choisi l’Irlande ?

Je peux dire que c'est le destin qui a choisi pour moi ! Mais j'y étais déjà venue en voyage scolaire, dans le Sud de l'Irlande et j'avais été frappée par la gentillesse des gens et par la beauté de certains paysages. Je me rappelle encore de l'émotion ressentie en découvrant un paysage sublime du comté de Kerry...un lac naturel, des montagnes douces, de la bruyère sauvage... Alors, lorsque des années plus tard l'occasion s'est présentée d'y déménager, cela a été facile: j'avais déjà été conquise par le pays !

 

Ring of Kerry
Ring of Kerry

 

En Irlande faire rire quelqu'un est presque un devoir !

 

Qu'aimes-tu le plus...et le moins... dans ton expatriation en Irlande ?

Les plus: 

- La "Can do" attitude: il n'y pas de problèmes mais des solutions ! En général les gens sont très serviables et courtois. Ils sont aussi très efficaces et positifs. Ils apprécient les innovations et s'adaptent vite au changement !

- L'humour: faire rire quelqu'un est presque un devoir ! Même lorsque les gens ont des problèmes, ils n'aiment pas s'apitoyer sur eux-mêmes, "feeling sorry for yourself", "playing the violins", non, ils préfèrent en plaisanter !  Aux enterrements, il y a toujours quelques blagues dans les discours pour rappeler les bons moments passés ensemble !

- "Relax !": Vous voulez aller chercher votre journal en pyjama ? vous baigner dans la mer en janvier ? déjeuner à 4 heures de l'après-midi? vous habiller en tenues à paillettes ? Faire du shopping le dimanche ? Ici c'est normal ! Just relax!

- L'esprit de partage: que ce soit par les nombreux événements sportifs qu'ils organisent, les sensibilisations pour les bonnes causes"Charities", les bonnes ambiances des pubs, les Irlandais ont à cœur de partager et l'on ressent vraiment un esprit de communauté!

- "You are French?" -  Les gens adorent les Français ! Avant même qu'ils ne vous connaissent, vous avez marqué des points !!

Les moins:
- L'urbanisme y est très différent ! contrairement à notre modèle, l'urbanisme à l'anglaise et donc à l'irlandaise ne font que très peu de places ...aux places publiques ! Il n'y a pas vraiment de lieux extérieurs hormis les parcs pour se rencontrer entre amis et passer un bon moment en ville en tous cas ! Il faut aller au pub, ou au parc !

- Il n'y a pas beaucoup de marchés et la nourriture fraîche et locale y est peu présente.. la majorité des aliments sont importés...emballés individuellement de cellophane... heureusement les choses sont en train de changer dans la bonne direction... petit à petit ! Il y a notamment à Dublin un couple qui a révolutionné le marché du pain en introduisant le pain au levain aux Dublinois... ils ont fondé leur boulangerie"Sceal" (Histoire en gaélique) Il y a 14 ans, le pain au levain était introuvable et j'en ramenais dans mes valises... maintenant on le trouve partout!

- En France, nous sommes gâtés du point de vue de l'accès à l'éducation et à la culture.. il n'y a que très peu de médiathèque (cela me manque !) et l'accès aux événements culturels est encore assez élitiste.

 

Quel a été le plus grand changement par rapport à la France ?

Le plus grand changement, cela a été de me retrouver sur une île ! Voyager, et surtout revenir en France pour voir sa famille y est forcément plus compliqué que si j'avais déménagé dans un autre pays européen... et tous les expatriés en Irlande l'auront encore plus ressenti pendant les confinements que nous avons traversés.

J'ai perdu mon père brutalement avant l'épidémie de Covid 19 et j'ai eu la chance de pouvoir voyager en France immédiatement pour retrouver ma famille.

Mes pensées vont vers ceux qui n'ont pas eu cette chance et en ont souffert.

 

Qu'est-ce qui te manque le plus depuis ton expatriation en Irlande ?

Parfois, ce sont de toutes petites choses, lorsque j'atterris à Toulouse par exemple, et quand je descends de l'avion, je sens la chaleur, l'odeur des arbres l'été, je me dis que tout cela m'a manqué de manière viscérale ! Ou encore, la lumière qui est très différente ici à Dublin, les couleurs.. les gens plaisantent sur le temps, ils disent par exemple en plein été: "quel hiver bien doux cet année !"

L'art de vivre à la Française : prendre un café en terrasse, aller dans une boulangerie le dimanche, faire le marché...

 

Quelle est ton expérience de l'apprentissage de l'anglais ? 

J'avais un très bon niveau d'anglais 'écrit' avant de venir à Dublin, par contre j'ai mis du temps à m'adapter à l'accent irlandais. Au début, je ne comprenais rien du tout !

J'avais besoin des sous-titres en langue originale ! Et vice versa, les gens ne comprenaient pas toujours ma diction.. je me rappelle de ce moment embarrassant dans l'agence d'architecte où je travaillais à Dublin.. Il a fallu que je répète 5 fois sur plusieurs modes le mot "toilet roll dispenser" au téléphone car mon interlocuteur ne me comprenait pas... avec tous mes collègues qui rigolaient autour de moi !

Aujourd'hui on me dit souvent que j'ai un accent irlandais... mais quand je regarde un film en anglais, j'aime toujours l'option sous-titres !

 

Quelle est ta nourriture préférée en Irlande ?

Pas une nourriture mais un rituel peut-être .. le Sunday roast ! C'est vraiment un moment pour se relaxer en famille ou entre amis. Le dimanche, on lit aussi les journaux, les magazines, on va au pub, en ville faire du shopping...

Donc, le Sunday roast, c'est de la viande, (poulet, agneau, porc ou bœuf) rôtie au four, (Il y a des options végétariennes comme le nut roast) avec pleins de légumes rôtis eux aussi: des panais, des carottes, des pommes de terre...

Les "roast potatoes" sont très bonnes par exemple: Pour les réussir, il faut cuire les pommes de terre à l'eau à moitié au préalable, puis les égoutter et les secouer vigoureusement dans la casserole (Avec un couvercle!!) pour qu'elles deviennent "rugueuses" . Puis, au choix, on les met dans un plat au four dans du gras d'oie bien chaud ou de l'huile d'olive... et lorsqu'elles sont bien dorées, à la fin, on ajoute un peu de sel !

 

Sunday Roast (Lamb)
Sunday Roast (Lamb)

 

Bien sûr, ils rajoutent souvent du beurre au moment de servir... mais nous sommes au pays du beurre par excellence !

A Dublin on peut manger de bon Sunday roasts à Roly's Bistrot ou à Wilde Goose par exemple.

 

Qu'est-ce que ce déménagement international t'a appris ? (En général ou sur toi-même !)

J'ai pris conscience de la valeur des choses...notamment de ce que mon pays avait fait pour moi ! C'est à dire de m'avoir offert un accès à l'éducation et à la culture d'un niveau exceptionnel et grâce auquel j'ai pu m'adapter facilement.

J'ai également pris conscience de ce que je pouvais faire pour mon pays: partager mon savoir faire, en particulier mon domaine artistique à une plus grande échelle et toucher un public international.

En devenant musicienne indépendante, j'ai réfléchis aussi à la valeur de ce que j'avais à apporter et de ce que j'avais à dire en tant qu'artiste. J'ai aussi appris à apprécier mon pays encore plus !

 

Quand je suis arrivée avec mes petites chaussures parisiennes au mois de janvier, je me suis retrouvée avec des ongles de pieds gelés !

Une anecdote sympa à raconter sur ton expatriation ?

Mon père a fait découvrir à mon compagnon irlandais une recette traditionnelle qu'il ignorait ! Lors d'une de ses visites en Irlande, mon père a décidé d'aller visiter les iles d'Aran.. en vélo ! A son retour, bien que ne parlant qu'un anglais très basique, il avait appris d'une famille locale une recette traditionnelle: prendre du Baileys, le faire chauffer doucement dans une casserole et y faire fondre des algues d'agar-agar (Carrageen). Lorsqu'elles ont fondu, verser dans des verres et laisser refroidir et solidifier légèrement avant de boire. Vous obtiendrez une boisson sucrée et crémeuse, excellente contre les rhumes apparemment !

 

Mr Collet
Le Père de Nolwenn préparant son remède miracle irlandais contre le rhume !

 

Aurais-tu un conseil en particulier à donner à un Français qui envisagerait de s’expatrier en Irlande ?

Le temps est un élément avec lequel il faut composer chaque jour.. et mine de rien cela peux vous gâcher vos journées !

Quand je suis arrivée avec mes petites chaussures parisiennes au mois de janvier, je me suis retrouvée avec des ongles de pieds gelés.. J'ai appris au fil des années à m'habiller différemment et à pouvoir ainsi profiter d'aller en extérieur par n'importe quel temps !

Les Irlandais disent souvent qu'il n'y a pas de mauvais temps mais de mauvais habits !

Donc, choisissez vos chaussures d'hiver fourrées et water-proof ou gore-tex.. Et si comme moi vous êtes cycliste et vous déplacez à vélo, faites un tour sur le magasin "Georgia in Dublin"... enfin, il fait souvent plus humide plus que froid alors mettez plusieurs épaisseurs que vous adapterez au cours de la journée.. les Irlandais disent aussi qu'en Irlande il y a les 4 saisons en une seule journée !

 

Retrouvez les actualités de Nolwenn sur les liens ci-dessous:

New album  out ! 

👉 Youtube 
👉 Son site  
👉 Streaming platforms 

logofbdublin

Lepetitjournal Dublin

LePetitJournal.com/Dublin, c'est le média de référence on-line pour les Français et francophones d'Irlande et de tous les amoureux de l’ile d'émeraude
0 Commentaire (s) Réagir

Communauté

Célébrons le 14 Juillet 2021 en Irlande !

Comme l'année dernière, nous célébrerons célébrons le 14 juillet EN LIGNE ! Encore une fois, lepetitjournal.com et French Friday organisent un événement GRATUIT en ligne pour les adultes et les enfant