Jardins d'Irlande – Powerscourt et Mount Usher Gardens

Par Lepetitjournal Dublin | Publié le 01/08/2022 à 09:46 | Mis à jour le 01/08/2022 à 13:05
Photo : Jardins de powerscourt
Jardins de powerscourt

Avec les beaux jours qui reviennent et les visites d'amis ou de parents, Powerscourt Gardens reste le passage obligé pour qui veut découvrir ou partager la perfection d'un jardin irlandais. Pourtant, non loin de là, se cache un autre bijou de la botanique. Visite guidée

 

Powerscourt à Dublin ou l'art de la perfection

Situé au pied du Sugar Loaf, le parc de Powerscourt ne cesse d'émerveiller le visiteur par sa nature bien domestiquée. Aujourd'hui propriété de la famille Slazenger (plus connue pour ses équipements de tennis), le domaine de Powerscourt a été administré de 1609 à 1961 par les vicomtes du même nom. Ces derniers sont à l'origine du dessin et de la conception des jardins.

Powerscourt garden

 

Les terrasses ont été créées en 1843 et les galets noirs et blancs formant les escaliers proviennent de la plage de Bray. C'est en 1908 qu'a été installé le jardin japonais sur d'anciens marais et le visiteur peut, après avoir passé les massifs de rhododendrons, admirer la roseraie et le mémorial datant de 1931 à la mémoire de la femme du 7ème vicomte.

 

Powerscourt garden

 

Comptant une exceptionnelle variété d'essences, et profitant d'un site non moins spectaculaire, Powerscourt change d'aspect avec les saisons et reste une promenade dont on ne se lasse pas.

Pour plus de détails : https://www.powerscourt.com

 

Mount Usher Gardens au charme moins formel

Situés plus au sud, à la sortie du village d'Ashford, les jardins de Mount Usher ont été créés en 1868 par Edward Walpole des manufactures de lin de Dublin.

Le site abritait auparavant un atelier de tissage puis un moulin à grains. Ce jardin surprend par la densité de végétation et par la très grande variété d'essences. On compte 5.000 essences du monde entier qui font de ce jardin l'un des fleurons du style "robinsonian", du nom du paysagiste irlandais William Robinson qui prônait plus de liberté dans le dessin des jardins.

Moins formel dans son apparence que Powerscourt, Mount Usher Gardens offre de nombreux chemins de promenade, tantôt longeant la rivière Vartry, tantôt pénétrant les murs d'azalées ou d'eucalyptus. Là aussi, chaque saison offre des couleurs uniques et le temps semble suspendu dès le passage de la porte d'entrée.

 

 

Pour plus de détails : http://www.mountushergardens.ie

Très différents l'un de l'autre, les jardins de Powerscourt et Mount Usher sont tous les deux des lieux magiques. Spectaculaire pour l'un, plus intimiste pour l'autre, ils restent des jardins où il fait bon revenir, et où la force et la beauté de la nature nous submergent et nous rendent à nous même.

Céline Leoni

 

 

logofbdublin

Lepetitjournal Dublin

LePetitJournal.com/Dublin, c'est le média de référence on-line pour les Français et francophones d'Irlande et de tous les amoureux de l’ile d'émeraude
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Dublin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Gael Parent

Rédacteur en chef de l'édition Dublin.

À lire sur votre édition locale