Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

ESCAPADE en Irlande – Les îles d'Aran, sur les pas de Joyce et Synge

vue aérienne des îles d'Aran vue aérienne des îles d'Aran
Écrit par Lepetitjournal Dublin
Publié le 15 mai 2023, mis à jour le 15 mai 2023

Venteuses, pluvieuses, sauvages... les îles d'Aran n'en sont pas moins le plus bel endroit d'Irlande. Situées à l'ouest de Galway, elles ont en tout cas inspiré nombre d'écrivains et continuent à attirer les voyageurs du monde entier.

"I have seen nothing so desolate". "Je n'ai jamais rien vu de si désolé", écrivait John Millington Synge en 1907. L'écrivain irlandais ne fut pas le seul à être surpris par la rudesse des îles d'Aran. Bouvier, O'Flaherty, Joyce,... elles furent la source d'inspiration de plus d'un auteur. Il faut dire qu'avant même de poser le pied sur l'une des trois îles, Inis Mor (ou Inishmore), Inis Meain, ou Inis Oirr, le voyageur se laisse porter au gré des flots, et au gré de son imagination, sur le bateau qui l'emporte de la côte aux îles.

ile d'Aran


Flottant à l'ouest de Galway, les Aran Islands sont les terres les plus proches des Amériques. Le vent, la pluie et les pierres sont les principales rencontres du visiteur et les personnages principaux des romans et poèmes inspirés de ces terres. La vie et la mort des pêcheurs, l'attente des femmes, les pulls en laine, la musique et la langue irlandaises sont aussi des éléments clés du tableau.

"Ces îles se méritent"

Dans un recueil de poèmes, Dominique Beugras, spécialiste des îles d'Aran, écrit: "Le désir de ce voyage au pays du soleil couchant doit venir lentement. Ces îles se méritent et l'Atlantique vous soulève, vous secoue, vous garde suspendu à la crête des vagues et vous laisse retomber dans leurs creux et vous gifle de toute sa force tumultueuse pour bien vous signifier que vous entreprenez un voyage initiatique et que seuls les purs seront vainqueurs de l'épreuve."

inishmore

Aujourd'hui, si la vie y est moins rude qu'au XIXe siècle, les îles d'Aran restent tout de même très sauvages. Pour apprécier davantage les paysages usés par le vent, on préfèrera s'y rendre après l'été et ses touristes. En calèche ou à vélo, les visiteurs d'aujourd'hui pourront, semble-t-il, encore ressentir les sensations des voyageurs d'autrefois.

Car les îles d'Aran, ce sont avant tout des couleurs:  le gris intense du ciel qui menace, puis le bleu pastel et le rose des nuages lorsque le soleil refait son apparition. C'est aussi le vert intense des étendues d'herbes et le gris des pierres. Les îles d'Aran, ce sont aussi des sons: le vent incessant, la mer qui se fracasse sur les falaises, et la musique traditionnelle irlandaise. C'est enfin l'odeur salée des flots, celle des fermes, et de l'herbe après la pluie.

Falaises d'Inishmore
Falaises d'Inishmore

Les merveilles d'Aran

C'est dans cette atmosphère propice à l'évasion intellectuelle que les îles dévoilent leurs merveilles. A elle seule, l'île principale, Inis Mor (Inishmore), regroupe plus d'un trésor: après avoir rapidement traversé le modeste village, il est temps de découvrir les plages, la baie des phoques ou encore les innombrables murs de pierre qui recouvrent l'île telle une dentelle.

moutons sur les iles d'Aran

Inis Mor abrite plusieurs forts dont l'origine, pour certains, remonteraient à la préhistoire, en 1100 avant J-C. Le plus important, et le plus impressionnant de ces vestiges archéologiques, est le fort Dun Aonghasa, datant de l'âge de fer. Bâti tout en haut d'une falaise, il surplombe la mer et ses tempêtes.

Dun Aonghasa
Dun Aonghasa

L'île abrite également le Black Fort de Dun Duchatair ainsi qu'une toute petite église en ruine (la plus petite du monde, dit-on), Teampall  Bheanain. On y accède par un chemin escarpé tracé au fil du temps aux travers de champs où il est semble-t-il possible de croiser quelques vaches... Enfin, le site de Na seacht dTeampaill cache sept anciennes églises et nombre de croix celtiques. Le tout est bien entendu à contempler avec Les Cavaliers de la mer de John M. Synge ou Le Mirage du pêcheur d'Aran de James Joyce sous le bras...

Laura Béheulière

Infos pratiques
Pour tout savoir sur les îles d'Aran: http://www.aranislands.ie/ ou http://www.visitaranislands.com/

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024