Lundi 6 juillet 2020

Gwénola Cadot, lauréate du Trophée Education

Par La Rédaction | Publié le 30/11/2019 à 14:41 | Mis à jour le 01/12/2019 à 09:45
Photo : Thomas Saito @dubainight
Gwenola Cadot moovandji

Gwénola Cadot c’est l’exemple même de l’expatriée qui ne se contente pas de suivre son conjoint, mais qui met au contraire à profit les défis de l’expatriation pour se réinventer sans crainte, apprendre et rebondir hors d’une carrière qui semblait toute tracée, pour se diriger vers l’entreprenariat. Qui plus est avec une idée de « pépinière pour les jeunes » une population - comme les conjoints expatriés au fond - qui a « du temps, du potentiel, du bon sens et ne demande qu’à être encouragée pour oser et réaliser ses rêves »…

 

Encore un projet coup de cœur, qui se fonde sur le réseau, la collectivité, la créativité, la jeunesse et l’esprit d’entreprise , avec à cœur le désir de faire vivre la francophonie en dehors des murs de l’école. Elle est la lauréate de notre trophée Education, parrainé par le Consulat de France à Dubaï.

Gwenola Cadot moovandji
Madame Raja Rabia, consule générale de France à Dubai, Gwenola Cadot et Marie-Laure Charrier, consule générale adjointe

 

Gwénola Cadot pour Moovandji (Turquie)

 

Installée en Turquie, Gwénola Cadot fonde en 2017 Moovandji, une pépinière ludique et collective qui donne aux jeunes les moyens de s’exprimer, de s’enrichir pour qu’ils puissent révéler leurs talents, à travers la conduite de projets. Son objectif, avec Moovandji, est de les aider à révéler le meilleur d’eux-mêmes, les rassembler autour d’un projet, les faire grandir, les responsabiliser, leur donner les moyens d’entreprendre et de vivre une expérience valorisante. A travers les projets portés par Moovandji, elle cherche à promouvoir la francophonie et le travail collectif ; ce qui représente une vraie opportunité pour des jeunes de pratiquer le français dans un cadre complémentaire au cadre scolaire.

 

Qu’est-ce qui vous a poussé à poser votre candidature aux Trophée des Français à l’étranger ? 

Je lis Le Petit Journal depuis que je suis arrivée sur Istanbul, et j'ai découvert et suivi les Trophées des années précédentes avec beaucoup d'intérêt. Les Trophées ont la vertu de mettre en valeur des initiatives entrepreneuriales, de valoriser et partager auprès d'un plus large public notre projet et d'en accroître sa visibilité. C'est un accélérateur de business. Mon entreprise n'est qu'au début de son histoire, Moovandji depuis un an, a grandi, s'est enrichi, a fait parler davantage de lui, et les Trophées sont pour moi un excellent support pour mettre en lumière le chemin parcouru, booster mes actions, valoriser le travail accompli et accélérer son développement futur.

 

Que représente le fait pour vous d’avoir remporté votre catégorie, c’est à dire :  Que pensez-vous apporter sur un plan éducatif ? 

Les jeunes sont volontaires et enthousiastes pour entreprendre, partager, passer à l’action, conduire un projet et se sentir responsabilisé. Proposer des projets tels que, le théâtre, la robotique, le jeu, la magie, la cuisine, la musique les aident à progresser dans leur maîtrise de la parole, à entraîner leurs habilités relationnels, et à renforcer leur socialisation. Je suis convaincue que les expériences menées par ces jeunes sont primordiales pour leur développement et leur épanouissement futurs, les préparer à révéler le meilleur d’eux-mêmes, les rassembler autour d’un projet, les faire grandir, les responsabiliser, leur donner les moyens d’entreprendre et de vivre une expérience valorisante. L'école ne suffit pas, et les actions collectives, collaboratives sont essentielles aujourd'hui.

Yuval Noah Harari, historien visionnaire qui a écrit le livre "Sapiens : une brève histoire de l'humanité" affirme que dans le futur, l'homme devra se réinventer tous les dix ans : 

 

Pour la première fois dans l’Histoire, on ne sait pas quelles compétences seront nécessaires dans le futur. On sait seulement que le marché de l’emploi sera très volatile. Vous devrez vous réinventer tout le temps, c’est la compétence la plus importante à apprendre, plutôt que maîtriser le codage, ou acquérir d’autres compétences techniques


Moovandji est né pour donner les moyens aux jeunes de vivre des expériences nouvelles, s'amuser, apprendre, découvrir, libérer leur potentiel, pour trouver un sens et du plaisir. 

 

Qu’attendez-vous professionnellement de l’année à venir, quels sont vos projets ?

Les Trophées sont une excellente opportunité pour rencontrer diverses personnalités de la mobilité internationale, pour réseauter, pour augmenter le champ des possibles. Ce séjour marque un tournant dans mon activité et sera certainement un accélérateur dans le développement de Moovandji.

 

Les projets seront prioritairement :

 

  • D’accroître la notoriété de Moovandji en Turquie par une présence forte localement, 
  • De proposer des projets accessibles aux jeunes anglophones, en complément des francophones, 
  • De fédérer les institutions locales autour de projets communs (ex. carrefour des métiers...), 
  • De proposer des rencontres mensuelles sous forme de conférences débats avec des personnes inspirantes, 
  • De construire des partenariats avec des entreprises locales qui œuvrent dans le même sens et avec les mêmes valeurs que Moovandji
  • De recruter des intervenants, et des acteurs nouveaux pour participer au développement de Moovandji
  • De lancer des projets en France, ou sur la zone Afrique Moyen Orient, après la remise des Trophées
  • D’être lauréate des Trophées des Français de l’étranger et des Trophées internationaux. 

 

Gwenola Cadot moovandji

Lepetitjournal.com remercie le consulat de France à Dubaï pour son soutien.

 

 

Nous vous recommandons

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Véronique mer 18/12/2019 - 06:11

Bravo Gwénola, trophée amplement mérité! Moovandji est un beau projet, porté avec enthousiasme et générosité.

Répondre

Actualités

Coronavirus

Test Covid-19 obligatoire 72 heures avant votre retour aux EAU

Les résidents des EAU qui souhaitent revenir dans le pays doivent à ce jour subir un test Covid-19 et recevoir un résultat négatif au moins 72 heures avant leur départ, selon les dernières règles anno

Lifestyle

MODE

Encore des nouveautés d’été chez Comptoir 102

L’été commence chez Comptoir 102 avec beaucoup de nouveautés sur les marques Ulla Johnson, Laurence Bras, Raquel Allegra, Xirena, Forte Forte, ainsi que la nouvelle marque qui arrive de L.A, Overlover