Lundi 18 octobre 2021
TEST: 2251

Charly Bong’art Tatoueur et peintre au Bénin !

Par Julie Ducos | Publié le 28/05/2021 à 04:00 | Mis à jour le 30/05/2021 à 22:12
Charles Bada Bong’art artiste peintre et tatoueur au Bénin

Aujourd’hui, nous sommes allés à la rencontre de Charles Bada alias Charly Bong’art, petit génie du crayon et artiste dans l’âme, sur la toile comme sur la peau. Il est une valeur sûre du tatouage au Bénin et un créateur hors pair. Reproductions de paysages et tatouages de précision, lepetitjournal.com vous dévoile son parcours.

Tatouage par Charly Bong’art à cotonou Bénin

En quelques mots, pouvez-vous vous présenter et nous expliquer comment vous êtes devenu celui que vous êtes aujourd’hui ?

Je m’appelle Charles BADA j’ai 35 ans , mon nom d’artiste est Bong’art. En 1992 j’avais à peine commencé mon cursus scolaire que je fus repéré comme un brillant élève en dessin, j’avais également beaucoup de bonnes notes en écriture.

En classe de CE1 j’étais devenu l’élève « artiste » de mon école, je dessinais pour les autres classes et les classes supérieures.

En classe de CM1 avec l’aide de mon maître de classe j’avais commencé à effectuer des cahiers de choix pour les élèves de la classes de CM2 qui vont en CEP que je pouvais même vendre.

A la même période, mon école m’a présenté pour un concours de dessin Régional organisé par la bibliothèque du centre d’accueil.  J’ai  remporté ce concours
Je me rappelle bien qu’après tout ça, j’avais droit aux cahiers d’école mais j’avais aussi droit à un cahier de dessin personnel dans lequel je dessinais tout ce qui me venait à l’idée !

C’était devenu mon passe-temps favori:   le dessin. J’avais compris que j’avais un don et comme une sorte de génie du dessin en moi.

Dès  mon entrée au collège je continuais toujours à dessiner pour les classes supérieures.

Mon collège m’a présenté pour d’autres concours inter-collège en dessin que j’ai aussi remportés.

Én 2004 après mon BEPC, j’ai postulé pour faire du dessin industriel auprès d’un cabinet d’architecture ce qui m’a permis de me plonger dans une autre forme de dessin et qui m’a aidé à développer mon art et le dessin sous différents angles.

Tableau de Charles Bada peintre du Bénin

Comment avez vous ensuite évolué jusqu’au tatouage ?

Ensuite c’est grâce aux clips des chansons Américaines et aux films Japonais de la période que je me suis intéressé aux tatouages.

J’étais encore au cabinet d’architecture quand je me suis senti inspiré pour m’essayer à mon premier tatouage.

Vu la manière dont les artistes le faisaient dans les films, j’ai eu l’idée d’amasser plusieurs aiguilles ensemble que j’attachais avec de la corde à coudre et avec l’encre de plume.

Je traçais avec de l’encre de chine car il n’y avait pas encore l’encre à tattoo au Bénin.

J’ai expérimenté mon premier tatouage traditionnel sur moi même au niveau de mes cuisses!

Ce fut ma première expérience en tatouage avec toujours cette envie de bien dessiner et mon application habituelle. J’ai fini par devenir un redoutable tatoueur!

Pendant cette période je m’entraînais sur plusieurs amis.

Grâce à mes recherches et à cette envie de devenir un tatoueur professionnel j’ai eu mon premier kit de tatouage, et on peut dire que ça m’a beaucoup aidé!

Aujourd’hui tatoueur professionnel, Charly Bong’art vous accueille dans son studio de Tatoos de Fidjrossé sur Cotonou avec le plus grand des  professionnalismes !

Il réalise également des peintures à l’huile sur tableau et des fresques murales.

Tout ce que vous imaginez, Bong’art le fait !

Tatouage par Charles Bada artiste tatoueur au Bénin Bong’art

 

Nous vous recommandons
julie ducos

Julie Ducos

Aventurière dans l’âme particulièrement attirée par l’Afrique où j’ai vécu étant enfant, j’aspire à devenir un « pont » entre la communauté francophone expatriée et la vie en république du Bénin.
0 Commentaire (s) Réagir